COMPOSER UN ACCOMPAGNEMENT : PARTIE 3 :

ARRANGER POUR PLUSIEURS INSTRUMENTS

 

COMPOSER UN ACCOMPAGNEMENT : PARTIE 3 :

ARRANGER POUR PLUSIEURS INSTRUMENTS

 

Cet article est disponible en Podcast Audio que vous pouvez écouter et télécharger ci-dessous :

COMPOSER UN ACCOMPAGNEMENT - PARTIE 3 : ARRANGER POUR PLUSIEURS INSTRUMENTS

   Grâce aux podcasts de Enseigner La Musique, vous pourrez écouter les derniers articles parus ou vos articles préférés à tout moment : dans le train, dans le bus, en voiture, pendant votre bain ou avant que vous vous endormiez ! 😃Je pense vraiment qu’écouter des podcasts pendant nos temps de déplacement est un de meilleurs moyens de gagner du temps tous les jours😉

Bonjour et bienvenue dans cette 3ème partie de l’article consacré à la composition d’un accompagnement. 🙂

   Après avoir vu comment trouver des accords, puis de quelle façon les agencer dans un morceau pour essayer de trouver des accompagnements originaux, nous allons nous consacrer dans cette dernière partie à analyser l’association des différents instruments que l’on peut trouver dans différents styles de musique pour que vous voyiez quelle place occupe chacun d’entre eux. 😉Pour cela, on va s’attaquer à la musique classique puis à la musique populaire. 🙂

I. L’ARRANGEMENT HARMONIQUE AU SEIN DE LA GRANDE MUSIQUE

   La « Grande Musique », ou musique « classique »,  est un pionnier en terme de composition. Son nom de « classique », qui est un abus de langage, caractérise également la musique romantique, baroque, mais aussi contemporaine et néo-classique. C’est comme si vous ne faisiez pas la différence entre du Black Métal et du Rockabilly ! En effet, les formations d’instruments sont les mêmes mais le style est totalement différent. Eh bien c’est exactement la même chose pour les différents styles que l’on trouve dans la musique dite « classique » ! Que l’on soit en romantique, baroque ou tout autre style, les formations d’instruments restent les mêmes suivant les types d’œuvres. 😉Voyons donc 3 des formations instrumentales qui ont marqué l’histoire pour analyser quelle place occupe chaque instrument à chaque fois. 🙂

A. COMPOSER UN ACCOMPAGNEMENT POUR LA MUSIQUE DE CHAMBRE

   La musique de chambre désigne une formation d’instrumentistes qui, à la base, étaient destinés à jouer dans les appartements des nobles et des fortunés, le Roi y compris. Ils n’étaient donc pas nombreux et chaque instrumentiste possédait sa propre place dans le morceau, contrairement à un orchestre où plusieurs violons peuvent interpréter le thème principal, par exemple.

   Il existe plusieurs formations pour de la musique de chambre. Dans la plupart des cas, un piano est présent pour assurer une partie accompagnatrice complète tout en ajoutant une note aiguë en plus des autres instruments. Si il n’y a pas de piano, un violoncelle, un tuba, ou un basson peuvent être chargés de cette partie grave.

   Les parties aiguës, elles, peuvent être interprétées par n’importe quel instrument au registre aigu : une flûte traversière, un violon, une trompette, une clarinette, un hautbois, etc.

   Pour rajouter du corps, une 3ème catégorie d’instruments est ajoutée afin de jouer les parties « intermédiaires » aux lignes de basse et aux lignes mélodiques aiguës. Des violons altos, cors, trombones, flûtes altos, saxophones barytons ou ténors peuvent être alors utilisés pour cela.

   Les accords que l’on pourra chercher se situeront donc dans la partie jouée par les instruments graves et éventuellement dans la partie médium, comme dans cette œuvre pour Trio de Schubert : 🙂

   Par ailleurs, il faut savoir que la grande majorité des formations que l’on trouvera dans la musique de chambre sera la formation pianovioloncelleviolon et le quatuor à cordes. Voyons donc de plus près la composition d’un quatuor à cordes. 😉

B. COMPOSER UN ACCOMPAGNEMENT POUR UN QUATUOR À CORDES

   Un quatuor à cordes est une formation musicale composée de deux violons, d’un violon alto et d’un violoncelle, les violons assurant les parties aiguës, le violon alto la partie intermédiaire et le violoncelle la partie grave de la basse.

   Dans ce type de formations, les deux violons ne possèdent évidemment pas la même ligne mélodique : ils se répondent, jouent à la tierce l’un par rapport à l’autre, mais toujours dans la même tessiture, contrairement au violon alto qui, joué en Clé d’Ut 3, possède déjà un registre un peu plus grave.

   Dans la musique classique, il est difficile de repérer des accords d’accompagnements comme on pourrait le trouver dans la musique populaire puisqu’il s’agit d’une association de plusieurs lignes mélodiques à des hauteurs différentes. Il arrive cependant d’en écouter suivant les œuvres et à certains endroits plutôt que d’autres au sein d’un même morceau. Du coup, si l’on ne se concentre que sur ces moments-là, vous pourrez discerner des accords si vous regroupez les notes de chaque instrument, ce qui vous donnera des accords à 4 sons la plupart du temps, puisque 4 instruments ! 😉Voici un petit exemple avec le « Lever de Soleil » de Joseph Haydn qui nous le montre dès le début de l’œuvre :

C. COMPOSER UN ACCOMPAGNEMENT POUR UN ORCHESTRE

   Il existe différentes configurations d’un orchestre. Il peut être symphoniqueou philharmonique, d’harmonie ou de type bagad. La différence entre chacun d’entre eux réside dans la formation instrumentale qui les composent :

Un orchestre symphonique est constitué des 4 familles d’instruments, soit les cuivres, les bois, les cordes et les percussions ;

Un orchestre d’harmonie n’est constitué que des bois, des cuivres et des percussions ;

Les orchestres de type bagad sont des orchestres reprenant des morceaux du répertoire traditionnel, tels les bagads bretons ou écossais, intégrant ainsi des cornemuses, des bombardes, des percussions légères et tout un tas d’autres instruments additionnels, en plus des chanteurs.

   Bien que la taille de ces orchestres soit bien plus importante que les trio, quatuors, quintettes et toutes autres petites formations utilisées en musique de chambre, le principe d’harmonisation est le même. Tous les instruments au registre grave joueront les parties graves – il peut y en avoir plusieurs de différentes – tandis que les instruments de registre médiums et aigus joueront les parties qui leurs correspondront.

   C’est cette union à travers tous ces instruments et la recherche du timbre qui sera importante pour le résultat final du rendu de l’œuvre. De façon caricaturale, les percussions et les cuivres vont d’ailleurs être présents pour marquer les instants forts et percutants alors que les bois et les cordes mettront davantage en valeur la rapidité des mouvements et la mélancolie recherchée à certains moments. En effet, on ne peut pas faire une généralité de ceci et tout dépend de la composition de l’œuvre en elle-même. 😉

   Bon, mais tout ceci est très complexe. D’ailleurs, la musique classique n’est pas appelée la « grande musique » pour rien ! Et il sera plus compliqué de composer dans ce style de musique plutôt que dans la musique populaire. Et c’est sûrement ce que vous recherchez si vous êtes là. 😉Alors, sans plus tarder, voyons tout cela !

II. L’ARRANGEMENT HARMONIQUE DANS LA MUSIQUE POPULAIRE

A. COMPOSER UN ACCOMPAGNEMENT DANS LE JAZZ & LE BLUES

Les premiers styles de musique populaires qui sont apparus en faisant apparaître des formations d’instrumentistes ont été le Jazz et le Blues.

Ces styles de musique étaient composés au minimum d’une batterie, d’un piano, d’une contrebasse et d’une section de cuivres.

   Par la suite, le Blues, le Blues Rock puis le Rockabilly ont fait intervenir des guitares électriques en plus du piano pour assurer une partie rythmique plus marquée et des solos plus déchaînés !

   Il  n’en reste pas moins que, quelle que soit la formation utilisée, la contrebasse et la partie grave du piano restent les pionniers de la rythmique et de la partie accompagnatrice. Si vous voulez créer une solide base d’accords ou ligne basse mélodique avec de l’ampleur, orientez-vous vers ces deux instruments. 😉Écoutez donc cette superbe reprise de Isn’t She Lovely de Stevie Wonder… en version Jazz ! 😉

   Pour toute la partie aiguë, c’est la main droite du piano, les cuivres aux registres les plus aigus ou le chant qui s’en occupent. La guitare, si elle est présente, se charge de jouer les accords ou les petits gimmicks et solos par-ci par-là, comme dit précédemment. Et enfin, les cuivres restants – saxophones, trombones, etc. – permettent de faire des questions-réponses avec le reste du groupe ou de rajouter des petites touches d’agrémentations dans le registre médium. En résumé, une bonne formation qui tourne bien ! 😉Voici un exemple parfait : le très célèbre Sweet Home Chicago des Blues Brothers :

B. COMPOSER UN ACCOMPAGNEMENT DANS LA POP, LE ROCK…

   Après l’apparition du Rockabilly, le Rock est apparu sous toutes ses formes : Punk Rock, Classic Rock, Hard Rock, Métal, etc., depuis les 50’s jusqu’à aujourd’hui ! Le style a bien évolué, mais les instruments, eux, pas vraiment. 😉

   99% des groupes ayant joué dans ces styles de musique possédaient une ou plusieurs guitares, une basse électrique, une batterie et des parties vocales – des leads et des chœurs. Pas mal de fois, on pouvait trouver  un piano ou des claviers pour compléter l’harmonisation des morceaux avec des nappes d’accords. Ainsi :

Les parties de chants et les passages solistes de riffs ou de solos des guitares occupent le registre aigu ;

La guitare électrique dans son mode rythmique sert à jouer les accords qui vont accompagner les parties solistes ;

Les synthés, pianos et autres instruments additionnels – s’il y en a – se rajoutent aux guitares électriques pour s’occuper de l’harmonisation d’accords dans le registre médium et ainsi rajoutent une ambiance au morceau ;

Enfin, la basse, elle, est affectée aux parties graves en supplément de la main gauche du piano, s’il y en a un bien sûr.

   Dans la Pop, dérivée de « Musique Populaire », qui regroupe donc tout un tas d’artistes et de styles, c’est un peu le même principe. Les instruments sont simplement un tant soit peu plus électroniques et créés à partir de synthétiseurs et de logiciels de MAO Musique Assistée par Ordinateur. On peut d’ailleurs clairement différencier la Pop des 80’s jusqu’aux 2000’s de la pop actuelle. À cette « époque-là » – ben oui je ne suis né qu’en 1996 😁, les boîtes à rythmes restaient encore de vraies batteries et les accompagnements rythmiques étaient assurés par des guitares électriques et des basses électriques, tout comme pour Florent Pagny ou Jean-Jacques Goldman par exemple. Des artistes comme M Pokora qui, à l’époque, faisaient du R’n’B, s’orientent aujourd’hui vers les nouveaux styles émergents de l’électro et de la VaporWavetrès tendance en 2019. 😉

   Mais également, des groupes comme Linkin Park, mélangeant Rap, Scratch et Métal ou comme All Time Low, plutôt de style Pop-Punk pendant longtemps, se voient aujourd’hui se diriger vers un style plus « accessible » pour tout le monde, avec un accès plus commercialmême si c’en est fini pour Chester Bennington, le leader de Linkin Park. 😢

   Green Day, de style Punk-Rock, ont failli dériver vers ce style avec leurs 3 albums ¡Uno!, ¡Dos! et ¡Tré! avant de se rendre compte que ce n’étaient pas les valeurs qu’ils avaient défendues pendant toutes ces années, ce à quoi ils ont réagi en regroupant les meilleurs morceaux de ces 3 albums en un seul appelé Demolicious, au son du bon vieux Punk Rock de garage d’autrefois ! 🙂

Écoutez donc la différence entre un morceau de Linkin Park en 2000 et en 2017 :

 

Forgotten issu de l’album Hybrid Theory :

Halfway Right issu de l’album One More Light :

   Eh oui, c’est bien le même groupe. 😉En revanche, même étant un adorateur de ce groupe à son origine, je trouve qu’ils ont su dompter ce style électro-pop intelligemment et que le rendu final est loin d’être mauvais. 🙂À vous de vous faire votre propre opinion, bien sûr !

 

B. COMPOSER UN ACCOMPAGNEMENT DANS L’ÉLECTRO

   Et d’ailleurs, comme on l’a vu avec les exemples précédents, la Pop est souvent très liée à l’électro. Tout comme entre le Rock et la Pop, la frontière est mince et les 2 styles se chevauchent par endroits.

   En électro, il n’est d’ailleurs plus question du tout d’utiliser de vrais instruments, mais simplement des instruments électroniques ou des samples de sons créés à partir de logiciels de MAO. D’ailleurs, vous remarquerez que la basse est agréablement forte et ronde, avec un timbre qui s’apparente à tout ce qu’on peut écouter dans les tubes de l’étépour faire court. 😉

C’est ce que l’on appelle un 808, dans le jargon. : une onde sinusoïdale modélisée et modifiée à partir d’un synthétiseur.

   Pour les accords et les parties accompagnatrices se situant dans le registre médium, on utilise des nappes d’instruments s’apparentant aux cordes frottées ou des sons spéciaux créés de toute pièce pour le morceau.

Pour les parties lead, d’autres instruments artificiels sont utilisés et proposent des gimmicks répétitifs, tels les riffs de guitare dans le Rock.

   Beaucoup d’instrumentales – c’est comme ça que l’on appelle les parties instrumentales accompagnant le chanteur en électro – sont composées selon ce schéma-là et sont également très populaires dans l’univers du Rap actuel. Voilà deux petits exemples d’instrumentales que j’ai moi-même composées lorsque je faisais un petit peu de beatmaking pour des clients :

   Voilà, nous en avons fini avec cette dernière partie d’article ! J’espère qu’avec les 3 parties au complet, vous allez pouvoir composer de beaux accompagnements pour vos mélodies et que vous allez pouvoir les faire sonner de façon originale dans vos compositions. 😉

Vous pouvez également retrouver les 2 autres parties en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Sur ce, je vous souhaite une bonne journée les zikos ! 😃

   Vous pouvez également télécharger cet article au format PDF si vous souhaitez le consulter à tout moment ! Pour cela, cliquez simplement sur le bouton ci-dessous et téléchargez-le ensuite sur votre ordinateur ou sur votre smartphone ! 🙂

Pour laisser un commentaire, remplissez les champs requis et appuyez sur la touche “Entrée” de votre clavier.

Couverture du bonus Les Bases de la Musique au Piano et à la Guitare 02

TÉLÉCHARGEZ-LE DÈS MAINTENANT !

En complément, téléchargez GRATUITEMENT votre guide pour connaître toutes les bases de la musique au Piano et à la Guitare ainsi que votre livret PDF pour connaître tout le lexique des guitaristes et des pianistes !

Merci, vous allez recevoir votre guide par mail ! 🙂

Pin It on Pinterest

Shares
Share This