🎼 LE MODE MINEUR 🎼 : 3ème PARTIE : LA GAMME MINEURE MÉLODIQUE

   Bienvenue dans la 3ème partie de cet article consacré au mode mineur ! 🙂

Aujourd’hui, et après…

La gamme mineure naturelle… ;

La gamme mineure harmonique…;

… je vous présente la gamme mineure… mélodique !

   Eh ben, ça en fait des choses à savoir sur les gammes mineures… 😁

   En fait, sachez simplement que s’il existe autant de gammes mineures différentes, c’est simplement dû au fait que, comme je l’ai expliqué dans la partie précédente, les compositeurs de l’époque ont voulu faire leurs scientifiques en testant différentes choses et qu’ils sont parvenus à créer un nouveau système musical… le système tonal !

   Cependant, le développement de ce nouveau système engendra la création de la gamme mineure harmonique qui n’a pas été au goût de tout le monde… Pire même, certains ont été exclus du milieu musical à cause de leur hérésie à utiliser des intervalles interdits dans des accords ! 😮

Illustration d'un bûcher pour hérétiques pour l'article "Le mode mineur, 3ème partie : la gamme mineure mélodique"
Illustration d'un bûcher pour hérétiques pour l'article "Le mode mineur, 3ème partie : la gamme mineure mélodique"

Oui, ça rigolait pas à l’époque

   C’est pourquoi la gamme mineure mélodique a été inventée ! 🙂

   Voyons donc dès à présent comment elle est construite, dans quels contextes elle est utilisée et, en conclusion, un morceau actuel dans lequel on peut tout à fait discerner cette gamme mineure mélodique. 🙂 C’est parti !

I. LE MODE MINEUR MÉLODIQUE ASCENDANT

   Pour rappel, lorsque l’on a créé la gamme mineure harmonique, on a rehaussé le VIIème degré d’un demi-ton afin de transformer notre intervalle de seconde Majeure en seconde mineure entre le VIIème et le Ier degré, ce qui nous donnait ceci pour la gamme de La mineur harmonique, par exemple :

Recherche de l'intervalle de seconde augmentée pour l'article "Le mode mineur, 2nde partie : la gamme mineure harmonique"
Recherche de l'intervalle de seconde augmentée pour l'article "Le mode mineur, 2nde partie : la gamme mineure harmonique"

   Mais du coup, nous avons dit que nous avons créé un intervalle mystère entre le VIème et le VIIème degré qui s’avérait être, après analyse, une Seconde Augmentée, chose peu courante à l’époque puisque c’est un intervalle qui n’apparaît dans aucune gamme de façon naturelle et qui rappelait la musique orientale. Ainsi, forcément, ce petit « cataclysme de la musique occidentale » a attiré l’oreille de beaucoup de compositeurs de l’époque et les a poussés à changer leur fusil d’épaule ! 😉

   Et c’est comme ça qu’est apparue la gamme mineure mélodique ! Vous ne voyez pas pourquoi ? Bon, je m’explique… 😉

   Étant donné que le problème provenait de l’apparition de l’intervalle de Seconde Augmentéequi, on le rappelle, est composé de 3 demi-tons, on a donc décidé de réduire cet intervalle pour n’obtenir plus qu’une Seconde Majeure !

    Seulement, il fallait quand même conserver le demi-ton entre le VIIème et le Ier degré pour garder le sentiment de tension/résolution et ainsi conserver le principe même de la musique tonale, ce pourquoi on cherchait une solution dès le début quand même !

   La seule solution que l’on a trouvée était donc de remonter également le VIème degré d’un demi-ton chromatique ! Ainsi, notre gamme de La mineur mélodique ascendante montante – ressemblera à ça :

Construction de la gamme mineure mélodique ascendante pour l'article "Le mode mineur, 3ème partie : la gamme mineure mélodique"
Construction de la gamme mineure mélodique ascendante pour l'article "Le mode mineur, 3ème partie : la gamme mineure mélodique"

   Cette « configuration » de gamme nous permet d’identifier 4 tons à la suite entre le IIIème et le VIIème degré. Peut-être d’ailleurs y voyez-vous une similarité avec la gamme Majeure ? 😉

   En effet, la structure de la gamme Majeure et celle de la gamme mineure mélodique ascendante sont quasi identiques ! Regardez par vous-même… 🙂

Comparaison entre gamme majeure et gamme mineure mélodique pour l'article "Le mode mineur, 3ème partie : la gamme mineure mélodique"

   Eh oui, les tons et demi-tons entre le IIème/IIIème et IIIème/IVème degrés ont été inversés ! Ça ne vous rappelle rien par hasard ?

   En effet ! La différence entre les accords parfaits Majeurs et mineurs se fait au niveau de ce même intervalle ! 😉 Si vous souhaitez en connaître davantage sur le sujet, je vous invite à cliquer sur ce lien qui vous expliquera mieux en détail la construction des accords parfaits. 🙂

   De plus, si cela vous semble encore un peu compliqué, je vous recommande fortement de télécharger gratuitement mon guide des Bases de la Musique au Piano et à la Guitare qui vous permettra de tout bien maîtriser sur les bases de la musique, ce qui, pour moi, est primordial pour devenir plus libre en musique ! 🙂

II. LE MODE MINEUR MÉLODIQUE DESCENDANT

   Jusqu’à maintenant, lorsque nous avons traité des gammes mineures naturelles et harmoniques, nous avons vu comment les construire et basta ! (oui j’ai du sang Italien dans les veines ou plutôt un grand-père italien qui aime bien parler italien 😁)

   Or, suivant que l’on monte ou que l’on descende la gamme mineure mélodique, elle ne se construit pas de la même façon !

Mais pourquoi & comment est-ce-t-il donc possibru ??

Mais pourquoi & comment est-ce-t-il donc possibru ??

Impossibru pour l'article "Le mode mineur, 3ème partie : la gamme mineure mélodique"
Impossibru pour l'article "Le mode mineur, 3ème partie : la gamme mineure mélodique"

   En fait, c’est vraiment casse-co très logique ! 😅

   Lorsque vous déroulez la gamme mineure mélodique en montant, les 2 dernières notes que vous jouez vont créer le demi-ton que l’on cherchait tant à obtenir afin de créer ce sentiment de tension/résolution.

   Or, lorsque l’on redescend cette même gamme, on n’a plus autant besoin de ce ressenti puisque c’est la montée qui est la plus marquante.

   C’est pour cela que la gamme mineure mélodique descendante n’est autre que la… gamme mineure naturelle ! 😮

   Faites donc vous-même l’expérience ! Jouez la gamme mineure mélodique en montant à partir du schéma précédent et redescendez en jouant une gamme mineure naturelle comme ci-dessous, vous verrez que cela sonne très bien ! 🙂

Différence entre gammes mélodiques ascendantes et descendantes pour l'article "Le mode mineur, 3ème partie : la gamme mineure mélodique"
Différence entre gammes mélodiques ascendantes et descendantes pour l'article "Le mode mineur, 3ème partie : la gamme mineure mélodique"

III. RÉCAPITULATIF SUR LES GAMMES MINEURES

   Maintenant que l’on a fait le tour sur toutes les gammes Majeures et mineures, récapitulons ça rapidement en utilisant nos gammes de référence : La mineur et Do Majeur.

Récapitulatif des gammes mineures pour l'article "Le mode mineur, 3ème partie : la gamme mineure mélodique"

IV. EXEMPLE D’APPLICATION

   Pour comprendre le principe de construction de la gamme mineure en règle générale, on se base par défaut sur la gamme de La mineur, car c’est cette gamme qui en est la référence, tout comme l’est la gamme de Do Majeur pour la gamme Majeure. 🙂

   Mais maintenant que vous avez compris le principe, étudions le cas d’une autre gamme mineure mélodique pour essayer de comprendre comment la construire simplement grâce aux principes que je vous ai présentés.

➡ La Gamme de Ré mineur mélodique

   Pour construire cette gamme, le premier réflexe que vous voudrez sans doute avoir est de partir du Ré et de compter intervalle par intervalle en vous référant au schéma ci-dessus.

   Ce peut être effectivement une bonne chose, mais en réalité vous allez plus faire de la « bouillie magique » de votre cerveau en appliquant simplement un principe sans vraiment comprendre ce que vous faites. 😉

   Du coup, je vais vous donner une méthode plus rigoureuse, donc peut-être un peu plus technique mais qui, avec le temps, vous changera la vie une fois que vous serez arrivés à la maîtriser. 🙂

   Tout d’abord, vous vous souvenez que toute gamme mineure possède une gamme Majeure qui lui est relative ? Si oui, alors vous vous souvenez également que pour passer de la note qui donne son nom à la gamme mineure à la note qui donne son nom à sa gamme Majeure relative, il suffit de rajouter un intervalle de tierce mineure !

   Par exemple, pour trouver la gamme Majeure relative de La mineur, on fera :

LA – SI – DO

LA – SI – DO

   Donc Do Majeur ! (Ceci explique pourquoi ces 2 gammes sont les références des gammes mineures et Majeures. 😉 Mais bon, vous l’aviez sûrement compris 😁)

   Autre exemple : pour trouver la gamme Majeure relative de Sol mineur, il faudra faire :

SOL – LA – SIb

SOL – LA – SIb

   Donc Sib Majeur ! (Et pas Si Majeur ! Tierce mineure, rappelez-vous, simplement 3 demi-tons

   Si vous avez un peu de mal, je vous recommande alors une fois de plus de télécharger mon guide, il vous sera d’une importance capitale. 🙂

   Bien, maintenant, essayons savoir quelle sera la gamme relative Majeure de la gamme de Ré mineurquelle que soit sa nature de naturelle, harmonique ou mélodique.

RÉ – MI – FA

RÉ – MI – FA

   Parfait, Fa Majeur !

   Grâce à cette tonalité Majeure, on va pouvoir en déduire le nombre de dièses ou de bémols présents à l’armure. Si vous du mal pour cela, je vous invite à consulter l’article « Armure & Tonalité : Le Guide Ultime » dans lequel vous pouvez télécharger gratuitement une petite roue du Cycle Des Quintes accompagné de toutes les explications à ce sujet. 🙂

   Pour les plus avancés d’entre vous, on se souvient que la tonalité de Fa Majeur possède 1 bémol à la Clé, soit le Si bémol :

Armure des tonalités de Fa Majeur et Ré mineur pour l'article "Le mode mineur, 3ème partie : la gamme mineure mélodique"
Armure des tonalités de Fa Majeur et Ré mineur pour l'article "Le mode mineur, 3ème partie : la gamme mineure mélodique"

   Étant donné que les gammes de Fa Majeur et de Ré mineur sont relatives, la gamme de Ré mineur possèdera donc elle aussi le Sib à l’armure, ce qui nous permet de construire sa gamme mineure naturelle :

Gamme de Ré mineur mélodique ascendante pour l'article "Le mode mineur, 3ème partie : la gamme mineure mélodique"
Gamme de Ré mineur mélodique ascendante pour l'article "Le mode mineur, 3ème partie : la gamme mineure mélodique"

   Maintenant que les briques sont posées, on peut simplement ajuster l’emplacement de cette gamme mineure naturelle pour la transformer en une gamme mineure mélodique !

   Pour cela, on sait que l’ordre des tons et des demi-tons dans une gamme mineure naturelle est comme ceci…

Agencement des demi-tons dans une gamme mineure naturelle pour l'article "Le Mode mineur : Partie 1 : La gamme mineure naturelle"
Agencement des demi-tons dans une gamme mineure naturelle pour l'article "Le Mode mineur : Partie 1 : La gamme mineure naturelle"

… et que cet ordre est de cette manière pour la gamme mineure mélodique :

Ordre des demi-tons dans une gamme mélodique pour l'article "Le mode mineur, 3ème partie : la gamme mineure mélodique"
Ordre des demi-tons dans une gamme mélodique pour l'article "Le mode mineur, 3ème partie : la gamme mineure mélodique"

Du coup, dans notre gamme de Ré mineur naturelle, il faudra :

• Transformer le Do en Do# pour n’obtenir plus qu’un demi-ton entre le VIIème et le Ier degré. De cette façon, on créé la gamme de Ré mineur harmonique :

Ordre des demi-tons dans une gamme harmonique pour l'article "Le mode mineur, 3ème partie : la gamme mineure mélodique"
Ordre des demi-tons dans une gamme harmonique pour l'article "Le mode mineur, 3ème partie : la gamme mineure mélodique"

• Remonter ensuite le Sib en Si bécarre (Si non altéré) pour supprimer cet intervalle de Seconde Augmentée entre VIème et le VIIème degré et obtenir ainsi la gamme de Ré mineur mélodique ascendante !

Gamme de Ré mineur harmonique pour l'article "Le mode mineur, 3ème partie : la gamme mineure mélodique"
Gamme de Ré mineur harmonique pour l'article "Le mode mineur, 3ème partie : la gamme mineure mélodique"

   Et voilà, le tour est joué ! 🙂 Bien sûr, la gamme mineure mélodique descendante, elle, sera identique à la gamme mineure naturelle de départ mais, évidemment, seulement lorsqu’elle est jouée en descendant… Dingue, n’est-ce pas ? 😉

Gamme de Ré mineur mélodique descendante pour l'article "Le mode mineur, 3ème partie : la gamme mineure mélodique"
Gamme de Ré mineur mélodique descendante pour l'article "Le mode mineur, 3ème partie : la gamme mineure mélodique"

V. L’UTILISATION DE LA GAMME MINEURE MÉLODIQUE

   Il faut bien l’avouer. En comparaison aux gammes mineures naturelle et harmonique qui sont énormément utilisées dans la plupart des musiques « radiophoniquement » actuelles – si on peut employer cet adjectif-là ;), la gamme mineure mélodique, elle, est beaucoup plus présente dans la Musique Classique mais aussi dans le Jazz et dans la Fusion !

   Alors, maintenant, pour vous faire une idée du rendu d’une gamme mineure mélodique, je vous propose de découvrir – ou de redécouvrir 😉 – le morceau Remember The Name qu’Ed Sheeran a sorti en 2019 en collaborant avec Eminem et 50cent.

   Plutôt original comme exemple n’est-ce pas ? 😉 Alors qu’elle n’était censée apparaître qu’en Jazz/Fusion et dans la Grande Musique !

   Disons que, pour illustrer cet article, j’ai préféré vous trouver un exemple qui « sautait aux yeux », ou plutôt aux oreilles ! 😁Cela vous sera davantage utile pour le ressortir par la suite, pour le rejouer chez vous si vous le désirez mais aussi pour le mémoriser plus facilement. 🙂

   Au niveau du refrain de cette musique, on peut reconnaître que la voix du chanteur chante principalement les notes issues de la gamme mineure naturelle, donc de la gamme mineure mélodique descendante. Cependant, à des moments, les notes remontent par le biais des altérations présentes dans la gamme mineure mélodique ascendante ! Je vous laisse essayer de repérer tout ça par vous-même dans un premier temps… :

   Si vous avec entendu de quoi je voulais vous parler, alors bravo, vous êtes des chefs ! 😀 En revanche, si vous vous êtes dits :

Euh, mais qu’est-ce qui nous raconte là encore ?…

Euh, mais qu’est-ce qui nous raconte là encore ?…

   … ce que vous avez le droit de penser, mes explications n’ayant peut-être pas été aussi limpides que je l’aurais voulu ! 😁

   Quoi qu’il en soit, si vous n’êtes pas parvenu à tout bien discerner, voici une petite vidéo explicative que j’ai réalisé pour vous afin d’être davantage clair parce que, c’est bien connu, une illustration vaut bien mieux que 1000 mots. 😉

Je M’en VaisVianney : Gamme de Sol mineur naturel2b à la Clé

Je M’en VaisVianney : Gamme de Sol mineur naturel2b à la Clé

   Voilà, j’espère que cette dernière partie vous aura tout autant plu que les 2 précédentes et, qu’avec tout ce topo sur les gammes mineures, vous deviendrez incollable à votre prochaine interro de solfège ! 😀

   Sur ce, n’hésitez pas à me dire vos avis et points de vue en commentaires afin d’approfondir davantage ce vaste sujet qu’est le mode mineur. 😉

Ciao les zikos ! 🙂

Vous pouvez retrouver les 2 autres parties précédentes en cliquant sur les boutons ci-dessous ! 🙂

   Vous pouvez également télécharger cet article au format PDF si vous souhaitez le consulter à tout moment ! Pour cela, cliquez simplement sur le bouton ci-dessous et téléchargez-le ensuite sur votre ordinateur ou sur votre smartphone ! 🙂Notez que vous aurez accès au PDF de cette 3ème partie d’article mais également de l’article au complet : Les gammes mineures naturelle, harmonique et mélodique. 🙂

Pour laisser un commentaire, remplissez les champs requis et appuyez sur la touche “Entrée” de votre clavier.

👉 TÉLÉCHARGE-LES DÈS MAINTENANT !👈

🌟🌟🌟 En complément, télécharge GRATUITEMENT ton guide pour connaître toutes les Bases de la Musique au Piano et à la Guitare ainsi que ton livret PDF pour connaître tout du lexique des guitaristes et des pianistes ! 😍🎼🌟🌟

Bonus pour lightbox 2

Merci, tu vas recevoir ton guide par mail dans un court instant ! 🙂

Pin It on Pinterest

Shares
Share This