TU SOUHAITES APPRENDRE LA MUSIQUE RAPIDEMENT, EFFICACEMENT & EN TE FAISANT PLAISIR ?

Alors prête attention à ce que je vais te dire,

Parce que c’est probablement LA page le plus importante que tu vas lire en 2020.

Pour combler tes lacunes et devenir le musicien que tu as toujours voulu devenir,

Tu as sûrement déjà tout vu et tout entendu.

Mais tu ne peux plus continuer à croire que tu vas progresser rapidement

En continuant à cherchant çà et là des secrets pour atteindre la liberté musicale.

Ça ne marche pas, et ça n’a jamais vraiment marché.

Je m’appelle Antoine et ceci est un message très spécial…

Et dans un instant, je vais t’expliquer pourquoi.

Mais avant ça, j’ai une question à te poser, toi qui vient d’arriver sur cette page :

Est-ce que tu es pleinement satisfait de ta situation et des objectifs que tu cherches à atteindre ?

Tu n’as pas toujours rêvé de pouvoir rejouer n’importe quel morceau au premier coup d’oreille ?

De pouvoir mémoriser des morceaux pendant des années sans avoir à emmener la partition partout avec toi ?

De pouvoir improviser avec n’importe quel musicien dans n’importe quel contexte ?

De pouvoir composer facilement tes propres morceaux ?

Et de ne plus avoir à chercher avec pénibilité les notes, les accords, les doigtés ou le rythme pendant des heures ?

Tu as dû essayer de prendre quelques cours de musique en cours privés ou au Conservatoire,

Et de chercher sur Internet énormément de techniques et d’astuces pour y parvenir,

Mais sans obtenir de résultats tangibles.

Peut-être que tu as tout essayé et que tu as baissé les bras.

Si c’est le cas, sache que ce n’est PAS de TA faute.

Les grandes institutions musicales ne veulent pas tout nous dévoiler,

Par peur de nous voir satisfait d’une si grande réussite sans que ce ne soit grâce à eux.

Mais… Je n’en dis pas plus pour le moment.

Reste avec moi jusqu’au bout parce que je vais t’expliquer comment tu vas pouvoir devenir libre en musique,

De la manière que tu le désires,

Et sans que cela ne te prenne des années.

Ce message ne restera pas longtemps en ligne donc lis ce que j’ai à te dire MAINTENANT. Après, il sera trop tard.

Mais tout d’abord, pardonne mes mauvaises manières.

Comme j’ai pu rapidement te le dire plus haut, je m’appelle Antoine Bidet et je suis professeur de musique.

Et il y a quelques temps, j’étais exactement dans ta situation.

Je n’arrivais pas à jouer avec d’autres musiciens, comme ça, du tac au tac…

… pendant que d’autres étaient appelés pour monter sur scène alors que, 2 minutes auparavant, ils étaient simplement en train de déguster une bonne bière.

Et le pire, c’est qu’ils déchiraient tout sans forcément connaître le nom du morceau qu’ils étaient en train de jouer.

Cela me mettait hors de moi, et je me rendais ridicule lorsque j’essayais de les imiter.

Certains me disaient qu’il fallait attendre d’avoir 30, 40, 50 ans pour être aussi expérimenté,

Qu’un jour j’y arriverai, mais qu’actuellement, j’étais trop jeune pour ça.

Et pourtant, j’avais quand même appris la musique depuis plus de 14 ans,

En alternant cours privés avec divers professeurs, cours de solfège, d’instrument, d’écriture, d’analyse musicale au Conservatoire…

J’ai même monté et intégré 5 formations musicales, la première remontant à l’âge de mes 10 ans.

Quelque chose clochait, mais je ne comprenais pas QUOI.

J’avais tout fait comme il faut, même plus.

J’avais au moins suivi les règles du jeu.

Et c’est ce qu’il faut faire, non ?

Le problème, c’est que le jeu est biaisé : il ne faut pas apprendre la musique. Il faut la comprendre.

Et c’est à ce moment que j’ai compris quelque chose.

Comme j’avais tout essayé et que je n’avais plus rien à perdre, j’ai décidé de me tourner vers d’autres méthodes et de faire différemment, à MA manière.

J’ai d’abord essayé de reprendre des morceaux que j’aimais beaucoup,

Et de retrouver les mélodies et les accords à l’oreille en les notant sur une partition vierge.

Je me souviens d’ailleurs de ce premier morceau, c’était « Mon Fils Ma Bataille » de Daniel Balavoine.

Résultat : j’ai mis un temps monstrueux pour retrouver toutes les notes, en les cherchant une par une.

Et en ce qui concerne les accords… Autant vous dire que j’étais complètement perdu.

C’était un travail intéressant, mais c’était loin d’être concluant.

Et encore une fois, j’ai demandé à un professeur de quelle façon il s’y prenait pour retrouver les accords des morceaux à l’oreille, comme ça, d’un coup.

Et sa réponse fut : « C’est comme ça, ça viendra avec le temps. »… Génial.

Puis, à mon entrée au lycée, le goût pour mon style musical de prédilection a radicalement changé.

Notamment grâce à mon meilleur ami de l’époque qui m’a initié au Punk Rock, au Métal et avec qui nous avons monté 2 groupes différents (le 2nd ayant eu plus de succès que le 1er au passage).

En plus, j’avais commencé la guitare électrique depuis un an auparavant,

Ça m’a donc fait apprécier encore plus ce nouveau style.

Eh bien, croyez-le ou non, grâce à ce nouveau style de musique qu’est le Punk Rock, il s’est passé quelque chose d’incroyable !

J’ai alors tenté d’essayer de retrouver tous les morceaux de mon groupe préféré de l’époque, Green Day, à l’oreille. Et en très peu de temps, devinez quoi ? Ça a fonctionné.

Et vous savez ce qui est le pire dans tout ça ? C’est que cela m’a pris seulement 6 mois pour y parvenir, en faisant ça seul, dans ma chambre.

C’est donc à ce moment-là que j’ai compris que, si je n’avais pas réussi avant, ce n’était PAS de MA faute.

C’était simplement dû à ce que le Conservatoire voulait bien m’enseigner.

Une vision élitiste de la musique,

Où seuls les plus grands pouvaient réussir

En baignant dans la musique Baroque, Classique ou Romantique.

Et en y réfléchissant, je comprenais la raison de mon échec.

Devoir s’entraîner sur des styles aussi complexes que sont la Musique Classique et tous les styles annexes est à double-tranchant.

D’un côté, on vous apprend la virtuosité, le génie et la complexité qui se cache derrière la beauté de ces styles.

Mais d’un autre, vous comprenez qu’il est extrêmement difficile (voire parfois indigeste) de comprendre comment cette « Grande Musique » se construit et que ce n’est pas accessible à tout le monde.

Ce n’est pas étonnant que j’ai à ce point eu des difficultés.

Pendant des années, on m’a fait croire que pour avoir de l’avenir en musique, il fallait que je fasse attention aux moindres détails de ce que je jouais,

Que je perfectionne mon jeu pour rentrer dans l’« élite »,

Pour qu’à terme, je puisse passer de multiples diplômes et obtenir des Prix de Conservatoire qui m’auraient permis de faire partie du haut du panier.

Mais ce que je ne voyais pas, c’est que la majorité des gens ne cherchent pas ça, et moi non plus.

Les gens cherchent simplement à se faire plaisir et à devenir des « Road Tripers » de la musique, des gens libres de faire ce qu’ils veulent, quand ils le veulent.

On m’a toujours fait croire que ces gens-là n’avaient aucun avenir.

Qu’ils n’arriveraient jamais à devenir « quelqu’un » en désirant ça et en agissant ainsi.

Et je les ai crus.

Les vrais coupables, ce sont les Institutions Musicales, au même titre que l’Éducation Nationale.

Ce sont eux qui nous dressent un joli voile blanc devant les yeux,

Qui nous empêchent de désirer simplement d’être épanoui dans ce que nous recherchons,

Et de naturellement nous faire plaisir quand bon nous semble.

Pourquoi font-ils ça, me direz-vous ? Eh bien, la raison est simple :

Ne garder que les MEILLEURS, laissant sur le bord de la route ceux qui ne sont pas « à la hauteur »,

Ceux qui auront eu simplement comme volonté de faire de la musique un terrain de jeu, la « basse ambition » de vouloir jouer pour le plaisir,

De réaliser leur « modeste » rêve d’être heureux en apprenant à jouer d’un instrument.

Une fois que j’ai réalisé tout ceci, et qu’il fallait que je m’oriente vers une approche beaucoup plus moderne de la musique,

J’ai vraiment commencé à voir de VRAIS résultats, et RAPIDEMENT.

J’en suis parvenu au point de lancer, à multiples reprises, une playlist (assez longue) de façon aléatoire,

Et d’arriver à retrouver les mélodies et les accords EN TEMPS RÉEL à TOUS LES COUPS (ou presque).

Mais bon, peut-être ai-je eu de la chance, et peut-être que j’avais des facilités par rapport à d’autres.

Je ne le savais pas, m’entraînant seul derrière mon piano ou ma guitare et avec mon casque sur les oreilles.

Je voulais donc vérifier si c’était le cas pour d’autres personnes.

Et en faisant quelques recherches, notamment sur Internet, je me suis rendu compte que je n’étais pas le seul dans ce cas.

Que des centaines de musiciens n’ont jamais poussé les portes d’une école de musique, que ce soit une école privée ou un Conservatoire,

Et qu’ils savent aujourd’hui à s’adapter à n’importe quel style de musique,

À pouvoir improviser très simplement,

Et à pouvoir s’amuser en ne faisant qu’un avec ce qu’ils écoutent.

Beaucoup vous diront que le Conservatoire les a beaucoup aidé, comme ça a été le cas pour moi,

Mais ils vous diront aussi qu’il ne leur a servi que d’outil pour parvenir là où ils en sont arrivés aujourd’hui.

Je prends l’exemple de Frédéric Leclercq, l’ex-bassiste de Dragonforce, que j’ai rencontré lors d’une Convention Metal il y a très peu de temps et avec qui j’ai discuté (avant qu’il ne s’envole pour sa tournée au Japon avec le groupe qu’il venait juste de rejoindre, Kreator).

Ce prodige de la musique a commencé le piano au Conservatoire, mais s’est très vite orienté par la guitare et vers des styles de musique plus « extrêmes ».

Aujourd’hui, c’est un véritable Guitar Hero de la 6 cordes, mais aussi de la 4 cordes (pour parler de la basse 😉), tout en étant resté un excellent pianiste.

Et en complément, tout ce que j’ai appris ne m’a pas permis QUE de pouvoir retrouver des accords à l’oreille.

J’ai également pu apprendre à déchiffrer beaucoup plus rapidement une partition en disséquant tout ce qui se trouve sur mon passage : notes, accords, rythmes, symboles d’interprétations, doigtés, etc.

À pouvoir improviser comme bon il me semble à tout moment,

À composer mes propres morceaux ou arranger des morceaux qui me tenaient à coeur à ma sauce,

Et de pouvoir l’enseigner aujourd’hui à mes élèves.

Et c’est pour cette raison que j’ai décidé de faire quelque chose.

Un concept que très peu connaissent et qui, pourtant, est extrêmement puissant.

J’ai pris la décision de partager un conseil par jour pour expliquer comment reproduire la réussite de mon système à ceux qui seront vraiment intéressés.

Mais comme je ne tiens pas à ce que cela devienne public, j’ai décidé d’ouvrir un Club Privé sur lequel tu pourras recevoir tous ces conseils, jours après jours.

Et la façon dont je vais communiquer tous ces conseils, c’est par email.

Tout ce qu’il y a à faire, c’est de s’inscrire à ces emails, que j’ai appelés « L’´Émission Secrète d’Antoine » et qui ne profitent que pour le moment qu’à un petit millier de lecteurs.

Si cela te tente d’essayer, voici ce que je te propose :

En t’inscrivant maintenant…

Tu vas recevoir un nouvel email dès demain, et chaque matin, à 9h00.

Je hais les spams et les emails automatiques tout autant que vous : pas de ça chez moi !

La plupart des emails que tu recevras auront été rédigés la veille, avec soin, passion et avec pour but premier de te faire prendre conscience de choses nouvelles,

De te faire progresser rapidement en t’indiquant les bonnes méthodes à suivre,

Et de quelle façon tu peux les appliquer pour avoir des résultats rapides.

Certains de ces emails contiendront des offres vers des formations payantes, mais tu apprendras déjà énormément de choses dans le contenu gratuit.

Clique sur ce bouton pour rejoindre L’Émission Secrète d’Antoine :

JE VEUX REJOINDRE LE CLUB PRIVÉ MAINTENANT !
JE VEUX REJOINDRE LE CLUB PRIVÉ MAINTENANT !

⚠️ ATTENTION ! ⚠️

Une fois les emails envoyés et reçus dans ta boîte email, tu ne les verras postés nulle part ailleurs.

Le seul moyen de les recevoir, de les lire et de connaître toutes les astuces que je partage avec toi, c’est en t’inscrivant.

Chaque matin où tu n’es pas inscrit, tu perds à jamais l’opportunité de recevoir un email qui aurait pu t’aider à répondre à un de tes problèmes, à te lancer ou à progresser radicalement.

Même si certains te paraîtront moins importants que d’autres, il suffit d’UN mail pour changer ta vision de l’apprentissage de la musique, UN mail pour te donner le déclic, UN mail pour changer ta vie.

Ne laisse pas passer cette chance, ne fais pas cette erreur, ce serait un véritable gâchis.

Il t’est encore possible de recevoir le mail de demain matin, 9h00, en t’inscrivant ici :

JE VEUX REJOINDRE LE CLUB PRIVÉ MAINTENANT !
JE VEUX REJOINDRE LE CLUB PRIVÉ MAINTENANT !

À demain,

Antoine

Pin It on Pinterest

Shares
Share This