🎼 TON ET DEMI-TON 🎹

   Hello les zikos et bienvenue dans ce nouvel article traitant du thème “Ton Et Demi-Ton” ! 🙂

   Ah ! Le demi-ton… Une bêbête bien spéciale en apparence… et pourtant, tellement indispensable, et pas si compliquée à comprendre que ça… 😉

   Je vais vous expliquer en détail comment bien l’apprivoiser en analysant quand, comment et pourquoi il est l’essence même de la mélodie en musique. 🙂

I. DÉFINITION DU DEMI-TON EN MUSIQUE

   Par définition, le demi-ton est l’intervalle le plus petit que l’on peut trouver sur un instrument doté de l’échelle chromatique.

« Ok, vas-y frime donc avec tes mots compliqués… Mais nous on parle pas le mandarin. Alors traduction, please !! »

   Je vais vous prendre l’exemple sur un piano pour que cela soit plus simple :

   Sur un clavier, le demi-ton correspond à la plus petite distance que l’on aura entre 2 touches successives. C’est aussi simple que ça !

   Maintenant, qu’est-ce que j’ai voulu vous dire en vous parlant d’échelle chromatique ?

Eh bien, il existe 2 types d’échelles :

• L’échelle chromatique qui est une gamme tempérée de 12 notes utilisée par les instruments depuis le XVIème siècle. Son principe ? Chaque note est espacée de sa voisine d’un même rapport de fréquence qui, de façon auditive, nous permet d’écouter le même écart entre chaque note : un demi-ton ! ;

• L’échelle diatonique qui est extraite de l’échelle chromatique et qui permet de construire une gamme à partir de 7 notes dites « naturelles » sans rajouter une seule altération. Vous la connaissez plus simplement sous le nom de la Gamme Majeure, par exemple, avec les 7 notes « Do, Ré, Mi, Fa, Sol, La et Si ».

   Ça paraît un peu complexe dit comme ça, mais le mieux est de vous faire écouter une gamme chromatique constituée de 12 notes séparées par 12 demi-tons :

Et maintenant, écoutez en comparaison la gamme diatonique constituée de 7 notes :

   Maintenant, pourquoi vous ai-je parlé d’instruments dotées de l’échelle chromatique ? Eh bien, tout simplement parce que le demi-ton est l’intervalle de référence qui permet de déterminer la hauteur précise des notes. Or, certains instruments comme les cordes frottées (violons, altos, violoncelles, contrebasses), le trombone à coulisse, la basse fretless et tout un tas d’autres instruments ne sont pas dotés de cette échelle chromatique de façon explicite et demandent ainsi à leurs propriétaires de développer une oreille irréprochable afin que ce soit eux qui créent exactement la bonne hauteur des notes.

   Autre exemple que nous développerons plus bas : le manche de la guitare que l’on connaît tous est divisé en une vingtaine de cases par des petites barres métalliques que l’on appelle des frettes : eh bien, ces frettes sont là pour déterminer différentes notes que l’on va pouvoir jouer simplement en posant notre doigt au bon endroit. Mais comme dit juste avant, j’y reviendrai tout à l’heure. 😉

   En résumé, tout comme pour une distance entre 2 villes, il faudra donc 2 notes pour créer un intervalle et le demi-ton sera l’unité qui permettra de calculer les différents intervalles. 🙂

   Mais avant tout chose, attardons-nous un peu plus sur le demi-ton tel qu’il est représenté sur un piano.

Vous allez voir, analyser ton et demi-ton, c’est très simple… 😉

II. TON ET DEMI-TON… SUR UN PIANO

   Comme dit précédemment, le demi-ton sur le piano représente la plus petite distance que l’on peut trouver entre 2 notes successives. Ainsi, si l’on regarde de plus près un clavier, on se rend compte qu’il a beaucoup trop de touches fait ressortir un schéma répétitif que l’on peut facilement comprendre :

Image d'un clavier de piano pour l'article "Le Demi-Ton En Musique"
Exemples de neumes pour l'article "Les Notes De Musique Sur La Portée"
Image d'un clavier et du schéma des touches pour l'article "Le Demi-Ton En Musique"
Image d'un clavier et du schéma des touches pour l'article "Le Demi-Ton En Musique"

Et de plus près, le schéma ressemble à ça :

Image d'un clavier sur 12 demi-tons pour l'article "Le Demi-Ton En Musique"
Image d'un clavier sur 12 demi-tons pour l'article "Le Demi-Ton En Musique"

   On pourra donc dire qu’on trouve un demi-ton entre une touche noire et sa touche blanche placée juste à côté, comme ceci :

Exemple de demi-tons sur un clavier pour l'article "Le Demi-Ton En Musique"
Exemple de demi-tons sur un clavier pour l'article "Le Mode mineur : Partie 1 : La gamme mineure naturelle"

   Mais si l’on reprend notre définition, alors d’autres demi-tons se cachent dans ce schéma… En effet, la plus petite distance entre 2 notes correspond également à la distance entre les 2 notes « Mi » et « Fa », étant donné qu’elles ne sont séparées d’aucune touche noire !

Identification du demi-ton naturel Mi - Fa sur un clavier pour l'article "Le Demi-Ton En Musique"
Identification du demi-ton naturel Mi - Fa sur un clavier pour l'article "Le Demi-Ton En Musique"

   Et si répète le schéma, alors un autre demi-ton apparaît également entre le « Si » et le « Do », puisque, de la même façon, aucune touche noire n’est présente entre ces 2 touches :

Identification des demi-tons naturels sur un clavier pour l'article "Le Demi-Ton En Musique"

   Ces demi-tons sont appelés des demi-tons naturels du fait qu’ils ne mettent en jeu aucune touche noire !

   « Une touche noire », c’est bien joli de l’appeler comme ça… En réalité, on dit qu’il s’agit d’une note altérée : un dièse ou un bémol. Par exemple, la touche noire située entre le « Do » et le « Ré » sera appelée « Do dièse » OU « Ré bémol », le dièse augmentant le son d’une note et le bémol le diminuant.

Et du coup, comme on connaît maintenant ce qu’est un demi-ton, on peut dire de façon officielle que :

• Le dièse augmente une note d’un demi-ton ;

• Le bémol diminue une note d’un demi-ton.

   Cela paraît sûrement inné et normal pour beaucoup, mais pour ceux qui ignorent tout de ces notions, cela peut très vite être du chinois ! C’est pourquoi, si vous souhaitez un petit rappel sur les différentes altérations qui existent, je vous invite à consulter mon article sur le sujet, Les Dièses Et Les Bémols. Cliquez sur ce lien ou sur le bouton ci-dessous pour y accéder. 🙂

   Sachez que 2 notes portant un nom différent mais qui représentent la même touche sur un clavier sont appelées des notes enharmoniques, comme le Do# et le Réb !

   N.B. : Cependant, en physique, ceci n’est pas tout à fait vrai. En réalité, le Réb est un tout petit peu plus grave que le Do#, d’un comma pour être précis. 😉Je ne tiens pas à m’éterniser sur ce sujet, sinon je pense que certains vont faire… un coma !… Hum hum… On fait comme si on n’avait rien entendu…

   En tout cas, si ça vous intéresse, voici le lien sur le demi-ton que Wikipédia explique de façon assez complexe et celui sur le comma pour les plus audacieux d’entre vous. 😉

   Enfin, pour finir, on peut donc en conclure que, si entre « Do » et « Do# » (ou « Réb »), on avait un demi-ton et qu’entre « Do# » et « Ré » on en avait un autre, alors l’écart entre les notes « Do » et « Ré » sera alors de 2 demi-tons, soit d’un ton. C’est aussi simple que ça. 🙂

Vous voyez, comprendre le ton et demi-ton, ce n’est pas si compliqué !

Exemple d'un ton sur un clavier pour l'article "Le Demi-Ton En Musique"
Exemple d'un ton sur un clavier pour l'article "Le Demi-Ton En Musique"

Ce qui nous mène à la suite…

III. TON ET DEMI-TON… DANS LA GAMME

Eh oui, parce que, quel que soit l’instrument que l’on joue (au niveau du timbre des notes), la gamme, quant à elle (caractéristique de la hauteur des notes), reste toujours la même !

Et cette gamme, appelée aussi la gamme Majeure diatonique, repose sur l’ensemble des touches blanches du clavier que je vous ai montrées juste au-dessus. Bien entendu, il existe plein d’autres styles de gammes que la gamme Majeure, telles que les gammes mineuresnaturelles, harmoniques, mélodiques ascendantes et descendantes, la gamme blues ou la gamme pentatonique, par exemple.

   Mais, en guise de référence, c’est belle et bien la gamme Majeure qui va nous intéresser… Oui, vous comprendrez pourquoi quand vous étudierez les autres gammes. 😉

   Cette gamme, vous la connaissez par cœur, il s’agit de :

DO – RÉ – MI – FA – SOL – LA – SI (– DO)

DO – RÉ – MI – FA – SOL – LA – SI (– DO)

   Du coup, si on analyse sa structure pour savoir de combien de tons et de demi-tons chacune des notes est séparée, voilà ce que ça donne :

Entre « Do » et « Ré », nous avons une touche noire : du coup, nous avons un ton (comme vu précédemment) ;

Entre « Ré » et « Mi », même schéma : nous avons un ton.

Entre « Mi » et « Fa », comme il s’agit par défaut d’un demi-ton naturel, alors nous aurons un demi-ton ;

Entre « Fa » et « Sol », il y a une touche noire : donc nous aurons un ton ;

Entre « Sol » et « La », de même, il y a un ton ;

Entre « La » et « Si », encore une fois, nous avons un ton ;

Enfin, entre « Si » et « Do », nous n’avons qu’un demi-ton puisqu’il s’agit du 2nd demi-ton naturel présent dans la gamme !

   De façon plus schématiquement visuelle (ou visuellement schématique, au choix De toutes façons, ça veut pas dire grand-chose dans les 2 cas 🤣), voilà ce que ça donne :

Position des demi-tons dans une gamme pour l'article "Le Demi-Ton En Musique"
Position des demi-tons dans une gamme pour l'article "Le Demi-Ton En Musique"

C’est ainsi que l’on obtient une structure de gamme basée sur le schéma :

2 Tons ½ Ton3 Tons½ Ton, etc.

2 Tons ½ Ton3 Tons½ Ton, etc.

Et c’est de cette façon qu’on en vient à mieux comprendre le ton et le demi-ton ! 🙂

   Alors, pour le moment, je ne peux trop vous expliquer à quoi cela va vous servir, mais si vous souhaitez en savoir davantage, je vous propose 2 solutions :

   Découvrez l’article plus détaillé sur la Gamme, dans lequel j’évoque pour vous la Gamme Majeure et sa relation avec la Gamme mineure en cliquant sur ce lien : La Gamme Majeure

… ou téléchargez gratuitement votre guide sur les Bases de la Musique au Piano et à la Guitare qui vous expliquera de A à Z que le solfège, c’est pas sorcier du tout, et que c’est même parfois amusant quand on prend le temps de se pencher un peu dessus ! 😉

De plus, en complément, vous pouvez également visualiser ma vidéo sur le sujet :

Bon, maintenant que ceci est dit, on passe au demi-tonsur la guitare 😉

IV. TON ET DEMI-TON… SUR UNE GUITARE

   Maintenant que vous avez parfaitement compris qu’une gamme chromatique complète est constituée de 12 demi-tons et que vous le visualisez sur un clavier de piano, vous allez beaucoup mieux comprendre comment cela fonctionne sur un manche de guitare🙂

En fait, le secret, c’est que… une case correspond… à un demi-ton ! Tadaaa !

« Quoi ? C’est tout ?! Je veux être remboursé !! »

« Quoi ? C’est tout ?! Je veux être remboursé !! »

   Eh bien oui, ce n’est pas plus compliqué que ça. 🙂Plus vous placez votre doigt vers le bas sur le manche de la guitare, plus les cases que vous allez rencontrer vont se rétrécir et plus le son sera aigu ! Mais aigu de combien ? Eh bien d’un demi-ton supplémentaire à chaque fois ! 🙂Comme ceci :

Fonctionnement du demi-ton sur un manche de guitare pour l'article "Le Demi-Ton En Musique"
Fonctionnement du demi-ton sur un manche de guitare pour l'article "Le Demi-Ton En Musique"

   Ainsi, si l’on reprend l’ordre des cordes d’une guitare, on peut comprendre de façon extrêmement simple que si l’on souhaite obtenir la même note entre une corde et sa voisine, l’une pourra être jouée à videc’est-à-dire sans poser de doigt dessus – et l’autre avec le doigt à une case bien précise. 😉Un petit exemple sera sûrement plus clair.

Pour rappel, voici l’ordre des cordes d’une guitare par défaut :

Ordre des cordes d'une guitare à 6 cordes pour l'article "Le Demi-Ton En Musique"
Ordre des cordes d'une guitare à 6 cordes pour l'article "Le Demi-Ton En Musique"

   On souhaite jouer un « Ré » sur 2 cordes différentes. Essayons alors de le faire avec la corde de La et la corde de Ré :

Pour la corde de « Ré », rien de plus simple puisque faire sonner la corde de Ré à vide provoquera directement notre note ;

J’ai ensuite choisi la corde de « La » car elle est plus grave que le « Ré ». Ainsi, en appuyant sur une case, quelle qu’elle soit, le son sera forcément plus aigu que si on la jouait à vide (ce qui nous donnerait donc un La). Le but du jeu, ça va être alors de savoir de combien de cases on devra décaler notre doigt pour que l’on obtienne un « Ré ». Le seul indice que l’on a : on sait qu’une case supplémentaire correspond à un demi-ton supplémentaire !

   Partons donc du « La » et comptons le nombre de demi-tons le séparant du « Ré » :

Evolution des demi-tons sur une guitare pour l'article "Le Demi-Ton En Musique"

   En résumé, il y a 5 demi-tons entre « La » et « Ré » : il faudra placer notre doigt sur la case n°5 pour obtenir un « Ré » et ainsi la même note que la corde de « Ré » à vide ! 🙂

   Cette technique est d’ailleurs très utilisée pour accorder sa guitare à l’oreille ! Si vous souhaitez lire l’article qui mentionne cette technique et comment accorder votre guitare correctement à l’oreille de chez vous sans utiliser d’accordeur, alors je vous invite à suivre cette article en cliquant ici : Accorder Une Guitare Sans Accordeur.

   Petit bonus : Vous pouvez également produire la note « Ré » à partir de la corde de « Mi ». Pour cela, c’est très simple. Souvenez-vous : une gamme chromatique est constituée de 12 demi-tons. Du coup, si l’on appuie sur la 12ème case sur la corde de « Mi », alors la boucle de la gamme reprendra depuis le début et on obtiendra un « Mi », mais cette fois plus aigu ! On dira des ces 2 « Mi » qu’ils seront espacés d’une octave ! Et c’est le cas pour n’importe quelles notes, comme avec ces 2 « Do » :

Octave de Do à Do pour l'article "Le Demi-Ton En Musique"
Octave de Do à Do pour l'article "Le Demi-Ton En Musique"

   Eh bien, maintenant, si vous souhaitez obtenir votre « Ré », vous pouvez soit partir du « Mi » grave et compter pendant… 10 demi-tons ! Ou alors… Vous savez que, en descendant, le « Ré » est également situé à 2 demi-tons sous le « Mi »… Donc ! On peut très bien partir de la case n°12 et soustraire 2 demi-tons pour retomber de la même façon sur la case 10 et obtenir, encore une fois, notre «  ». 🙂

Octave de Mi à Mi sur un manche de guitare pour l'article "Le Demi-Ton En Musique"

   Voilà, je pense avoir fait le tour sur ce qu’était ton et demi-ton et comment bien les utiliser au quotidien dans la pratique de votre instrument !

   Pour aborder ce sujet sous un angle plus « cinématographique », voici la vidéo que j’ai réalisée à ce sujet. 🙂

   Bon visionnage à tous ! Et surtout, n’oubliez pas… Restez branchés les zikos !

Découvrez également les autres articles dans la même thématique : « Les Dièses Et Les Bémols », « La Gamme Majeure Au Piano » et « Rythme Et Solfège ». 🙂

   Vous pouvez également télécharger cet article au format PDF si vous souhaitez le consulter à tout moment ! Pour cela, cliquez simplement sur le bouton ci-dessous et téléchargez-le ensuite sur votre ordinateur ou sur votre smartphone ! 🙂

Design Mails - Enseigner La Musique

L’ÉMISSION SECRÈTE D’ANTOINE 📻

✔️ Développement des compétences musicales.

✔️ Conseils, astuces et accompagnement réservés exclusivement et gratuitement aux membres du groupe.

✔️ Codes de réduction sur les formations de + de 60%.

Logo Rond N&B Widget - Enseigner La Musique

QUI SUIS-JE ?

👨‍🏫 Antoine BIDET

LES FORMATIONS ENSEIGNER LA MUSIQUE

Formations Enseigner La Musique

🥇 Passez l’étape au-dessus et formez-vous concrètement pour réaliser votre rêve de devenir musicien.

4 Bonus Enseigner La Musique

⭐ Téléchargez dès maintenant vos 4 bonus :

✔️ Les Bases de la Musique au Piano & à la Guitare

Bonus 2 - Les Bases de la Musique Au Piano Et À La Guitare

✔️ Le Lexique des musiciens

Bonus 1 - Lexique Des Musiciens

✔️ Une vidéo d’1h pour t’apprendre à improviser librement au piano même si tu débutes tout juste.

Bonus 3 - Apprends Le Piano Sans Solfège

✔️ Le récapitulatif de tous les articles du blog en PDF (plus de 60…)

Bonus 4 - LES PDF

LES ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Rythme Binaire Et Ternaire - Enseigner La Musique

✔️ Découvrez ici comment comprendre les rythmes binaires et ternaires à travers des exemples visuels et audio.

Bonus 1 - Lexique Des Musiciens

✔️ Découvrez ici tout le champ lexical de la musique, des guitaristes et des pianistes et tous les termes techniques qu’il faut connaître en musique, avec illustrations à l’appui. 🙂

Trouver La Tonalité D'Un Morceau - Enseigner La Musique

✔️ Trouvez la tonalité d’un morceau grâce à cet article complet et illustré et, en bonus, téléchargez gratuitement votre cycle des quintes. 😊

Apprendre Les Accords Au Piano - Enseigner La Musique

✔️ Cliquez ici pour apprendre les accords au piano de façon concrète ! Créez de beaux accompagnements et arrivez à mieux déchiffrer vos partitions.

Rythme Et Solfège - Enseigner La Musique

✔️ Rythme et solfège vous mènent la vie dure ? Découvrez donc dans cet article le lien entre les deux et démystifiez les rythmes qui vous barrent la route !

Suivez-moi sur les réseaux ! 🎶

Mentions Légales

Mentions Légales du blog Enseigner La Musique

Pin It on Pinterest

Shares
Share This