🎼 APPRENDRE LES ACCORDS AU PIANO 🎹

   Hello les zikos et bienvenue dans ce nouvel article traitant du thème “Apprendre les accords au piano” ! 🙂

   Abordons le sujet des accords en musique… Peut-être est-ce un sujet « commun » pour vous si vous avez plusieurs années d’expérience en la matière !

   Néanmoins, si vous débutez ou que vous faites de la musique depuis peu et que vous reproduisez simplement ce que vous trouvez sur Internet, alors il est grand temps – ENFIN – pour vous d’apprendre les accords au piano, le processus qui se cache derrière leur formation et de quelles façons ils sont utilisés pour rendre vos chansons préférées…. Eh bien vos préférées ! 😁

   Mais rassurez-vous, si vous êtes guitariste, tout ce que vous allez apprendre dans cet article vous sera également d’une grande utilité ! 😉

   Oui parce que, si vous l’ignoriez, 99% des chansons actuellesdepuis les années 50 – sont construites avec certains ingrédients indispensables qui, utilisés ensemble, forment quelque chose de plaisant à écouter qui reste dans la tête et qui parcours le temps en traversant les générations🙂

Ces ingrédients sont, entre autres :

Une mélodie accrocheuse pour des couplets, pré-refrains et refrains ;

Le choix des instruments utilisés pour mettre en valeur tel ou tel sentiment suivant le style de musique.

Par exemple, les artistes country utilisent :

Des banjos pour apporter le côté « rapide » de cette musique ;

Le dobro joué au bottleneck pour le côté émouvant ;

Une guitare acoustique pour se rappeler qu’en 1850, les guitares électriques n’existaient pas ;

Des violons pour rajouter ce côté « celtique dansant et festif » qu’on retrouve dans la musique irlandaise et qui passe très bien dans la musique country. D’ailleurs, étant donné que les irlandais ont migré aux États-Unis entre 1820 et 1860, c’est un peu grâce à eux que le violon s’est démocratisée dans la culture country🙂

N.B. : Notez au passage que c’est à ce moment-là que la tradition d’Halloween s’est transmise d’irlandais à américains et que, depuis, tout le monde pense que cette fête est originaire de l’autre côté de l’Atlantique alors qu’elle est belle et bien irlandaise ! 😉

Et enfin, un enchaînement d’accords triés sur le volet qui fonctionnera à tous les coups !

   Voyons donc dès à présent comment construire ces « petits miracles » de la musique actuelle qui vous permettront d’être dans les clous à tous les coups de marteau et de prouver qu’avec un tout petit peu de connaissance théorique, tout le monde peut arriver à composer et retranscrire de belles chansons à l’oreille 😉

I. DÉFINITION D’UN ACCORD PARFAIT

Tout d’abord, qu’est-ce qu’un accord ?

Ah oui parce que, t’es bien gentil, mais moi je vois pas exactement ce à quoi ça correspond…

Ah oui parce que, t’es bien gentil, mais moi je vois pas exactement ce à quoi ça correspond…

   Eh bien, à la différence d’une mélodie qui se joue sur une seule note et qui, du coup, peut se chanter (oui parce que, même si certains arrivent à sortir plusieurs notes à la fois en chantant, ce n’est pas le cas pour tout le monde 😁), un accord, lui, est un assemblage d’au moins 2 notes jouées simultanément, tout simplement. 🙂

   Ainsi, en général, les accords sont joués dans des notes plus graves que la mélodie, afin qu’ils puissent la soutenir comme il se doit. Ça paraît normal en soi : les fondations d’une maison ne sont pas construites au-dessus du toit… 😉

   Et pourtant, quelques fois, il peut arriver que des accords se situent bien au-dessusen terme de hauteur du son – que la mélodie principale ! Néanmoins, il s’agit de cas exceptionnels – même si ça peut arriver assez souvent, et notamment en musique classique – et, dans ce cas, les accords ne jouent pas vraiment le rôle de soutien mais plutôt de « rajouts » aigus afin de compléter la mélodie, de créer des systèmes de questions/réponses plutôt sympathiques, etc. 🙂

   Si vous ne voyez pas du tout de quoi je veux parler, alors écoutez cette version du Beau Danube Bleu au piano que j’ai enregistrée pour vous avec la partition 😉:

On remarque bien, à 1’12, que la main gauche passe par-dessus la main droite pour faire les ô combien célèbres « tin tin »… Oui, pas terrible comme imitation, je vous l’accorde ! Oh ça va, on fait ce qu’on peut… 😅

   En tout cas, ceci reste – comme je vous l’ai ditexceptionnel et, la plupart du temps, les accords ont le rôle d’accompagner et de soutenir les mélodies aiguës🙂

   Ensuite, pour bien apprendre les accords au piano, il faut savoir que tous ces accords utilisés dans la musique pop – pour populaire, mais incluant d’autres styles que la « pop » à proprement parlée – ont une particularité bien spécifique dans leur construction.

   Vous vous en doutez : étant donné qu’il existe énormément de notes, il existe également un nombre incalculable d’accords formés en combinaison avec ces notes !

   De plus, un accord doit être au minimum constitué de 2 notes pour avoir cette dénomination, mais il peut tout à fait être composé de 10 ou 20 notes ! Il peut d’ailleurs être composé de 88 notes – le nombre total de touches sur un clavier de piano – mais, dans ce cas-là, on parlera plutôt de cluster puisque le résultat sera plutôt… comment dire… fort déconcertant et peu agréable😁

   Du coup, imaginez le nombre d’accords qu’il est possible de réaliser avec un piano… J’ai toujours été fort en maths, mais là je dirai bien que ça se compte en puissances… J’aurai bien dit 8888 mais je pense que ce ne doit pas être ça… Si vous êtes plus doués en maths que moi et que vous en avez une idée, n’hésitez pas à m’apporter votre réponse en commentaires, j’en serai ravi ! 😉

   Bref, nous ne sommes pas dans un cours de maths – et heureusement ! – sinon cela ferait belle lurette que j’aurai perdu plusieurs d’entre vous ! 😂Comme quoi, on peut aimer les maths et la musique et pas forcément être un littéraire pour s’y intéresser… Mais je m’égare 😁

Les mathématiques et la musique, ce n’est pas si opposé. 😉
DONC, JE DISAIS.

   Il existe un nombre incalculable d’accords, et pourtant certains types d’accords sont utilisés encore et encore pour créer des accompagnements, et c’est ce que l’on appelle des accords parfaits 🙂

   Et dans ces accords parfaits se distinguent 2 « modèles », si on peut dire ça comme ça… 😅

   Il y a ceux qui auront une tendance à être triste et ceux qui auront tendance à être joyeux. Non non, je n’ai pas encore pris mes champignons quotidiens, je vous rassure. 😉

   Vous n’êtes pas convaincus ? Bon, alors, lisez bien tout jusqu’à la fin de l’article, je vous ferai écouter tout ça après vous avoir expliqué leur principe de construction 🙂

   Mais, peut-être avez-vous vu ma vidéo « LES GAMMES MAJEURE & MINEURE |🎼TUTO#6 » ? Dedans, je parle… des gammes Majeures et mineures ! Trop fort Hector. Mais plus particulièrement de leur construction😉

   Si vous ne l’avez pas vue, je vous recommande alors de le faire dès maintenant🙂

   De plus, j’ai écrit un article sur les gammes mineures que vous pourrez retrouver en 3 parties en cliquant sur les liens ci-dessous :

Image de description de l'article "Le Mode mineur : Partie 1 : La gamme mineure naturelle"
Image de description de l'article "Le mode mineur : Partie 2 : la Gamme mineure harmonique"
Image de description de l'article "Le mode mineur, 3ème partie : la gamme mineure mélodique"
Image de description de l'article "Le Mode mineur : Partie 1 : La gamme mineure naturelle"
Image de description de l'article "Le mode mineur : Partie 2 : la Gamme mineure harmonique"
Image de description de l'article "Le mode mineur, 3ème partie : la gamme mineure mélodique"

   Je vous recommande de lire les 3 partieset dans l’ordre, c’est préférable 😁– afin d’être incollable sur le sujet et de réussir à mieux identifier tout ce qui va être évoqué dans cet article ! 🙂

   Mais vous pouvez quand même le terminer avant d’aller y jeter un œil, et de pourquoi pas retourner les voir plus tard ! N’hésitez pas à jongler entre les 2 et vous comprendrez beaucoup mieux la relation qu’il y a entre les différentes gammes qui existent et les accords que l’on pourra en extraire !

   D’ailleurs, si développer votre oreille vous intéresse afin de réussir à comprendre plus rapidement et aisément ce que vous déchiffrez, à improviser, à composer ou à jouer d’oreille n’importe quel morceau qui passera à votre portée, la maîtrise des sujets présents dans ces 2 articles sont indispensables ! (portée… ça, c’est un sacré jeu de mot… 😉)

   De plus, si vous avez encore du mal avec les notions de degrés, d’intervalles, de gammes et que vous recherchez le GUIDE ULTIME qui vous permettra de savoir une bonne fois pour toutes tout ce qu’il vous faut connaître en solfège, n’hésitez pas à télécharger mon guide des Bases de la Musique au Piano et à la Guitare !

   En prime, vous recevrez également un 2nd bonus… Oui parce que je suis généreux, c’est naturel… Hum hum… 😜Et ce second bonus est un lexique complet répertoriant en images avec explications à l’appui l’intégralité des termes utilisés par les pianistes, les guitaristes mais aussi tous les autres instrumentistes puisqu’il intègre une grosse partie « solfège ». Indispensable si vous souhaitez réellement progresser en solfège sans attendre encore des années en cours de musique… Je dis ça, je dis rien 😉

   Bon mais, pour revenir à nos moutons, un accord parfait est un accord ne comportant que 3 notes différentes : la note fondamentale, la Tierce et la Quinte et, tout comme pour les gammes, il existe des accords parfaits Majeurs et des accords parfaits mineurs ! Voyons donc à présent comment les construire ! 😉

II. FORMATION D’UN ACCORD PARFAIT MAJEUR

   Pour mieux apprendre les accords au piano, commençons par l’accord parfait Majeur, soit un accord traduisant un ressenti positif🙂Pour faciliter les explications, prenons le cas d’un accord de Do Majeur.

Tout d’abord, nous allons donc commencer par identifier, comme dit précédemment, la note fondamentale.

   Pour cela, rien de plus simple puisque c’est simplement la note qui correspond au nom de l’accord ! Ainsi, notre accord étant un accord de Do Majeur, notre note fondamentale sera donc… le Do !

SIM-PLI-SSI-ME, n’est-ce pas ? 😉

SIM-PLI-SSI-ME, n’est-ce pas ? 😉

Ensuite, identifions la Tierce en partant de ce Do… mais pas n’importe quelle tierce! Comme vous devez le savoir (si vous avez consulté mon guide et mon autre article 😉), il existe plusieurs types de tierces : des tierces Majeures, mineures, diminuées ou augmentées !

Pfiou…  Mais alors, laquelle choisir parmi ces 4 là ? :/

Pfiou…  Mais alors, laquelle choisir parmi ces 4 là ? :/

   En fait, comme je l’explique très bien dans mon article « Les Intervalles En Musique », la façon de déterminer la valeur d’un intervalle est de prendre en référence la gamme de Do Majeur.

Pour cela, lorsque l’on recherche la valeur d’un intervalle en nombre de tons et de demi-tons, il suffit simplement de :

Partir du Do ;

Trouver la note avec laquelle le Do formera l’intervalle. Par exemple, la note qui formera une quarte en partant du Do sera le Fa. ;

Compter le nombre de tons et de demi-tons entre le Do et le Fa : 2 tons ½, soit 5 demi-tons.

   Ainsi, on pourra en déduire que la Quarte Justequi est la qualification attribuée par défaut aux Quartes – sera composée de 5 demi-tons, et que par exemple, de ce fait, la quarte augmentée sera constituée de 6 demi-tons – soit 3 tons – puisqu’elle a un demi-ton de plus que la Quarte Juste !

En récapitulatif, notre accord de Do Majeur sera ainsi constitué des notes :

   Si vous êtes un peu perdus, que cela va trop vite pour vous ou que vous souhaitez de plus amples informations, je vous invite fortement à aller voir ces différents articles 😉

   Du coup, pour revenir à notre Tierce, nous allons donc choisir… la Tierce la plus « naturelle » de toutes : la Tierce Do – Mi. Avec, on va donc pouvoir constituer l’accord le plus « simplissime » et le plus « naturel » au monde qu’est l’accord de Do Majeur (accord pas très palpitant à jouer et à écouter, d’ailleurs… 😁). On dira donc que cette Tierce est une Tierce Majeure !

   Cette théorie nous permet de vérifier que l’intervalle de Tierce Majeure sera donc constituée de 2 tons, puisque Do et Mi sont séparés par 2 tons – ou 4 demi-tons🙂

Enfin, nous avons simplement à ajouter une Quinte à notre accord pour qu’il soit officiellement « Parfait Majeur ».

   De la même façon qu’avec la Tierce Majeure, la Quinte la plus naturelle que l’on aura sera celle que l’on trouvera entre le Do et le… Sol ! (Eh oui, 5 notes d’écart !)

   Cet intervalle comporte 3 tons et ½, soit 7 demi-tons et se nomme la Quinte Juste, qui sera ainsi la qualification par défaut de la Quinte. 🙂

   Bon, comme nous avons un accord de Do Majeur, il ne sera pas bien compliqué de redire que la Quinte Juste en partant du Do sera donc le Sol ! 😁

   En récapitulatif, notre accord de Do Majeur sera ainsi constitué des notes :

DO – MI – SOL

DO – MI – SOL

Accord parfait Majeur pour l'article "Comprendre Les Accords En Musique"
Accord parfait Majeur pour l'article "Comprendre Les Accords En Musique"

   Maintenant que le plus gros est fait, on peut passer à la suite ! 😉

III. FORMATION D’UN ACCORD PARFAIT MINEUR

   Nous venons de voir les accords « joyeux » ? Alors voyons maintenant les accords « tristes »… 😀

   En réalité, ce qui donne cet aspect « joyeux » ou « triste » provient simplement d’UNE seule et UNIQUE chose : la nature de la Tierce dans l’accord ! Fascinant, n’est-ce pas ? 😉

« Mais encore ? » Bon, alors, je développe

« Mais encore ? » Bon, alors, je développe

   En fait, pour construire des accords Majeurs, nous avons utilisé une Tierce Majeure pour construire la 2nde note de l’accord. Eh bien, pour construire un accord mineur, il faudra utiliser une Tiercemineure, tout simplement ! Apprendre les accords au piano, c’est vraiment très simple tout compte fait. 😉

   Et comment construit-on une Tierce mineure à partir d’une Tierce Majeure ? Eh bien, on lui retire simplement un demi-ton, ce qui nous fait passer de…

Nombre de demi-tons dans une tierce majeure pour l'article "Comprendre Les Accords En Musique"
Nombre de demi-tons dans une tierce majeure pour l'article "Comprendre Les Accords En Musique"

… à :

Nombre de demi-tons dans une tierce mineure pour l'article "Comprendre Les Accords En Musique"
Nombre de demi-tons dans une tierce mineure pour l'article "Comprendre Les Accords En Musique"

   Et au sein d’un accord, voilà ce que ça donne :

Accord parfait mineur pour l'article "Comprendre Les Accords En Musique"
Accord parfait mineur pour l'article "Comprendre Les Accords En Musique"

   On remarque également qu’en abaissant le Mi d’un demi-ton, l’intervalle Mi – Sol qui était une Tierce mineure devient une Tierce Majeure avec Mib – Sol🙂

   N.B. : Vous l’aurez peut-être compris, l’accord est donc dénommé « Majeur » en raison de la nature de sa Tierce qui est, elle aussi, Majeure. 🙂De même pour l’accord parfait mineur qui comporte, quant à lui, une Tierce mineure ! 😉

   En résumé, en fonction de l’ordre des Tierces qui apparaissent dans l’accord, vous pourrez aisément et rapidement déterminer la nature de l’accord, sans utiliser la méthode subjective du « Ah, ça a l’air triste, c’est donc mineur ! ».

   Bien évidemment, c’est une méthode très efficace mais il ne faut l’utiliser qu’une fois que ces réels principes « mathématiques » sont assimilés et que l’oreille s’est habituée à écouter des accords mineurs et Majeurs de toutes sortes🙂

   Par exemple, les accords graves auront plus tendance à vous orienter vers le choix du « triste » même si l’accord est Majeur, et inversement pour un accord mineur très aigu !

Vous saurez donc que, dans l’absolu, si l’accord est constitué :

D’une Tierce Majeure puis d’une Tierce mineure, alors il sera parfait Majeur ;

D’une Tierce mineure puis d’une Tierce Majeure, alors il sera parfait mineur.

IV. D’AUTRES TYPES D’ACCORDS

   Bien entendu, il existe une multitude d’autres types d’accords que je ne pourrais pas évoquer dans cet article puisque chacun d’entre eux pourrait faire l’objet d’un nouvel article à part entière🙂

   Cependant, sachez qu’il existe, en plus des accords parfaits Majeurs et mineurs, d’autres accords à 3 sons que sont :

Les accords Diminués ;

Les accords Augmentés ;

Les accords Suspendus 2 ou 4.

   Mais il existe également des accords à 4, 5 ou 6 notes que sont :

Les Accords de Septième, de 9ème, de 11ème, de 13ème, etc. ;

   Mais vous me direz :

Un accord Do – Mi – Si n’est ni Majeur, ni mineur, ni diminué, ni augmenté, ni suspendu Et pourtant, il s’agit bien d’un accord à 3 sons ! Comment se fesse fait-il ?

Un accord Do – Mi – Si n’est ni Majeur, ni mineur, ni diminué, ni augmenté, ni suspendu Et pourtant, il s’agit bien d’un accord à 3 sons ! Comment se fesse fait-il ?

   Eh bien, pour exemple, cet accord est en fait un accord de Do7M dont on a retiré la quinte – le Sol – car elle n’est pas primordiale pour en comprendre la nature ! 🙂

   Si vous avez compris ce charabia, c’est que vous maîtrisez bien les accords, alors vous êtes prêts pour les prochains articles à venir… 😉

   Pour ceux qui croient bon de partir parce qu’ils s’imaginent qu’ils ne sont plus sur le bon site… Eh bien détrompez-vous ! J’ai dit que je vous ferai aimer le solfège coûte que coûte, même dans les sujets les plus difficiles, et je compte bien y arriver 😉

   Alors, avant de cliquer sur la croix rouge, je vous invite à télécharger le PDF de cet article ci-dessous afin de mieux assimiler tout ce qui a été dit dans cet article, de bien réviser vos degrés et vos intervalles, et vous serez ainsi prêt pour les prochains articles sur les autres types d’accords ! Vous verrez, c’est vraiment très sympa… 😉

   En tout cas, cet exemple était simplement là pour vous montrer qu’il n’existe pas une infinité d’accords à apprendre par cœur, mais plutôt un raisonnement à adopter afin de mieux comprendre ce que vous écoutez, ce que vous jouez ou ce que vous déchiffrez, ce qui rendra d’autant plus intéressante votre approche de la musique sans pour autant la complexifier énormément. 🙂

   C’est de cette façon et uniquement de cette façon que vous arriverez à mieux apprendre les accords au piano !

   Bon allez, sur ces belles paroles, je vous laisse vous reposer, et vous dit à tout de suite pour un prochain article sur le blog ! 😉

   Découvrez également les autres articles dans la même thématique : « La Gamme Majeure Au Piano », « Ton Et Demi-Ton » et « La Gamme Mineure Naturelle ». 🙂

   Vous pouvez également télécharger cet article au format PDF si vous souhaitez le consulter à tout moment ! Pour cela, cliquez simplement sur le bouton ci-dessous et téléchargez-le ensuite sur votre ordinateur ou sur votre smartphone ! 🙂

👉 TÉLÉCHARGE-LES DÈS MAINTENANT !

🌟🌟🌟 En complément, télécharge GRATUITEMENT ton guide pour connaître toutes les Bases de la Musique au Piano et à la Guitare ainsi que ton livret PDF pour connaître tout du lexique des guitaristes et des pianistes ! 😍🎼🌟🌟

Bonus pour lightbox 2

Pin It on Pinterest

Shares
Share This