Maîtriser les bases UNE FOIS POUR TOUTES

La théorie musicale vous ennuie ? Mais sachez que si vous les maîtrisez une fois, vous les maîtriserez UNE FOIS POUR TOUTES quelque soit l’instrument que vous choisirez.

Aujourd’hui, lorsqu’on regarde au rayon des « boîtes à cadeau »,

Entre les Wonderbox, les Smartbox, Dakotabox, Vivabox…

On remarque que certains produits reviennent souvent en tête de liste :

Pouvoir conduire une voiture sportive sur circuit !

Et bien entendu, ces stages d’initiation demandent l’accompagnement de professionnels.

Il ne suffit pas de savoir faire un démarrage en côte avec sa C3

Pour pouvoir prétendre maîtriser ce genre de véhicule,

Même si le coup de main peut quand même venir très vite.

Mais quoi qu’il en soit, une chose est obligatoire pour y accéder :

Savoir conduire une voiture.

Sans ça, ça paraît plutôt compliqué.

Mais ça signifie également quelque chose :

Qu’il est possible de conduire presque n’importe quelle voiture,

Du moment que l’on a les bases.

Et c’est pareil dans tout un tas d’autres domaines :

La cuisine, l’enseignement, l’apprentissage de langues…

… la musique…

Quand on veut apprendre la musique,

On est généralement tenu d’apprendre un bon nombre de notions théoriques,

Puis de les appliquer dans divers morceaux qu’on va apprendre.

Et même si, pour certains instruments comme la guitare,

Certaines notions ne sont pas inculquées de la même façon,

Des principes fondamentaux restent et peuvent se retrouver partout,

Pour n’importe quel instrument.

Par exemple, les appoggiatures au piano pourront être remplacées par des glissando à la guitare,

L’apprentissage d’une gamme se fera sous forme de schéma et non d’une suite de notes,

Ou bien encore, encore plus flagrant : les notes seront remplacées par des chiffres sur le manche.

Peut-être qu’un guitariste débutant ne saura pas qu’une gamme Majeure doit suivre un ordre de demi-tons précis,

Qu’un accord sera constitué de notes bien spécifiques,

Ou que le shuffle est extrait du ternaire qui est division par 3 du temps.

Mais il saura quand même jouer tout ça.

Et le jour où il souhaitera apprendre un nouvel instrument qui, cette fois,

Nécessitera de connaître ces notions théoriques,

Il pourra déjà imaginer la façon dont ça va sonner,

Et apprendre la théorie ne sera plus qu’une « question de formalité ».

À partir du moment où l’on a appris un instrument,

On est beaucoup plus apte à apprendre un nouvel instrument

En fournissant beaucoup moins d’efforts,

En y passant beaucoup moins de temps,

Et en devenant bon rapidement.

Dans ma famille,

J’avais un grand oncle qui, depuis tout petit, était intéressé par la musique.

Il a commencé par l’accordéon, comme beaucoup de gens à l’époque.

Puis, au fil des années, il a appris la flûte, la guitare, le piano,

La batterie, l’harmonica, le violon et même la cornemuse !

Alors, bien entendu, mes grands-parents m’ont toujours parlé de lui comme étant, je cite :

« Quelqu’un qui avait « de l’or dans les doigts » »,

Et que tout ce à quoi il s’essayait était couronné de succès.

Alors, peut-être pas pour tout…

Mais pour la musique, c’est sûr.

Et pourtant, je sais qu’il est beaucoup plus simple d’apprendre un nouvel instrument

Quand on sait en jouer ne serait-ce que d’un seul.

Vous voulez d’autres exemples ?

En France, il y a plus de musiciens qui jouent de plusieurs instruments,

Que de musiciens qui n’en jouent que d’un seul.

Et quand je veux dire jouer, c’est déjà toucher un peu quoi…

Ensuite, mon grand-père était prof de maths puis prof de musique.

Et lui aussi, il s’est mis à pratiquer pas mal d’instruments

Et à s’étendre à plein de pratiques musicales,

Dont une chorale qu’il dirige encore actuellement.

Pour continuer, ma sœur a voulu faire du violon lorsqu’elle était petite,

Chose qu’elle a faite pendant près de 10 ans.

Mais bon, ce n’était pas une passion immense,

Si bien qu’elle a préféré privilégier la gymnastique plutôt que de continuer la musique.

Aujourd’hui, et depuis son entrée aux études et dans le monde professionnel,

Elle a beaucoup grandi, et est devenue plus responsable.

Mais surtout, elle a compris qu’elle n’était plus obligée de rejouer les mêmes morceaux qu’elle avait appris durant ses années de Conservatoire qui l’ennuyaient terriblement,

Et qu’elle pouvait simplement jouer ce qui lui plaisait, maintenant qu’elle avait les bases pour le faire.

Et qui plus est, lorsqu’elle est en soirée avec ses amis et qu’il y a une guitare ou un piano,

Elle arrive à jouer quelques notes, à retrouver des mélodies très facilement,

Et ce, bien qu’elle n’ait jamais appris à jouer de ces instruments.

Oui, bien sûr, elle y avait accès grâce à moi,

Mais JAMAIS elle ne m’a demandé que je lui apprenne… à mon plus grand regret. 😉

D’ailleurs, pour ma part,

J’ai commencé la guitare à 13 ans, près de 6 ans après avoir commencé le piano à 7 ans.

Je dois dire que, seul, j’ai mis une bonne petite année pour pouvoir me débrouiller.

Mais j’avais vraiment souhaité m’initier aux standards du Rock,

Et je passais mes journées à comprendre les tablatures,

À apprendre les accords et les solos,

Le tout sur la guitare folk que mon grand-père m’avait donnée.

Noël suivant : je recevais ma première guitare électrique.

Et avant même que je prenne mon vrai premier cours de guitare,

Je savais déjà jouer Sultans Of Swing de Dire Straits.

Peut-être était-ce loin d’être proche de la perfection instaurée par Mark Knopfler,

Mais j’y arrivais.

Et je suis convaincu d’une chose :

Si j’avais commencé par la guitare au même âge sans avoir fait du piano auparavant,

JAMAIS je n’y serai arrivé.

Enfin, j’ai toujours été un grand fan de Guitar Hero.

Et pour cette raison, je me suis procuré la batterie… pour découvrir ce que ça pouvait donner !

J’ai littéralement A-DO-RÉ.

Si bien qu’il ne m’a fallu qu’une petite année pour passer du mode Facile… au mode Expert.

Bien sûr, ce n’est qu’un jeu vidéo.

Mais pour la batterie, c’est quand même très réaliste.

Mais je vous en reparlerai dans d’autres articles.

En attendant, connaître la musique,

Savoir coordonner ses mouvements,

Comprendre le rythme,

Savoir anticiper sur une partition,

Tout ça n’est aussi simple que par l’apprentissage d’un premier instrument.

Tout ça devient simple et limpide à partir du moment où on est déjà monté à cheval.

Mettre son pied dans l’étrier,

Tenir en équilibre,

Savoir diriger sa monture,

Et j’en passe (je dois avouer que je ne suis pas fort en équitation…),

C’est ce qu’il y a de plus compliqué et de plus long à maîtriser.

Mais une fois ces bases acquises,

Seuls l’entraînement, la motivation et la persévérance paient,

Et l’accès au podium n’est plus qu’une question de temps.

Laissez-moi un commentaire ! 🙂

Pin It on Pinterest

Shares
Share This