Suivre les RÈGLES et ne pas brûler les ÉTAPES

L’une des erreurs que font la majorité des débutants au piano, c’est de vouloir apprendre à l’aide de logiciels… Une grosse erreur dont je vous parle ici 👉

Aujourd’hui, je voudrais vous parler d’une erreur très courante chez les pianistes,

Et notamment chez les pianistes débutants qui n’ont jamais pris de cours,

Mais qui se donnent corps et âme pour apprendre par leurs propres moyens,

En jouant des morceaux qui les fascinent et qu’ils désirent jouer depuis longtemps.

Une erreur courante et fatale qui peut apporter une grosse dose de mauvaises habitudes,

Que ce soit au niveau de la position de jeu ou de la méthode de travail,

Et qui peut nuire gravement à la motivation.

Mais avant, laissez-moi vous rappeler ce qui vous permettra de devenir bon dans votre instrument,

En étant efficace le plus que vous pourrez et sur le plus court terme.

1. Ne travaillez jamais un morceau grâce à votre mémorisation.

La mémoire est un outil extrêmement utile, on ne peut pas dire le contraire.

Elle peut servir à énormément de choses. Bon, pour la vie de tous les jours, je ne vais pas vous rappeler pourquoi, ça serait trop long et vous le sais tout autant que moi.

Mais, en musique, elle permet à votre cerveau d’intégrer les distances des intervalles pour les jouer instinctivement,

De ne pas avoir à regarder votre partition à longueur de temps, de vous rappeler d’un morceau à 80% des mois après l’avoir travaillé,

Et même de vous souvenir où vous rangez vos partitions ! 😁

Mais elle ne doit en aucun cas vous servir de prétexte pour ne pas déchiffrer une partition.

Si vous voulez réellement jouer texto une musique qui vous plaît et respecter un tant soit peu les intentions du compositeur,

Les personnes qui ont consulté cet article ont aussi lu :  Entraîner à habituer sa MÉMOIRE (et non l'inverse)

Vous allez être obligé de passer par la case déchiffrage.

Mais ce ne doit pas être une tare, bien au contraire !

Vous devez simplement apprendre à lire tes notes, en Clé de Sol et/ou en Clé de Fa,

Apprendre à décrypter les rythmes qui apparaissent devant vous,

Et ne pas vous fier à la musique que vous connaissez !

Bien sûr que je vous recommande d’écouter la version originale de la musique que vous apprenez,

D’en écouter d’autres versions reprises par des grands monstres de la musique,

Ça vous permettra de savoir comment mieux interpréter encore par la suite.

Mais trop se fier à l’écoute plutôt qu’à la lecture lorsque l’on débute,

C’est prendre le risque d’avoir toutes les corrections sans même avoir essayé de faire l’exercice…

Vous comprendrez donc que vous ne progresserez pas de cette façon.

Et même si vous pourrez contester en disant que c’est important de procéder de la sorte pour développer son oreille,

Laissez-moi vous dire une chose :

À ce stade-là, le simple fait de déchiffrer en suivant ce qui est indiqué sur vos partitions,

C’est déjà un grand plus pour votre oreille.

Avant de lui demander de retrouver des notes à l’oreille sans savoir à quoi elles correspondent,

Laissez les notes venir à vous naturellement, les intervalles se dessiner devant vous,

Pour que vous puissiez mettre des valeurs réelles sur ce que vous pourrez percevoir auditivement.

2. N’utilisez pas n’importe quel doigté.

Le doigté est important pour une bonne chose :

C’est lui qui va vous permettre de fluidifier votre jeu, de ressentir les phrasés de votre musique,

Et de rester cohérent dans ce que vous jouez en déployant le moins d’effort possible.

3. Ne travaillez jamais un morceau à sa vitesse maximale.

Une erreur fréquente chez les débutants, c’est de vouloir jouer le morceau tout de suite, à sa vitesse maximale,

Quitte à ne pas faire attention aux bons doigtés (encore une fois), aux bonnes positions à adopter,

Et en le jouant par bribes, en s’arrêtant par-ci par-là parce que les enchaînements sont « trop compliqués ».

Les personnes qui ont consulté cet article ont aussi lu :  L'arme musicale la plus REDOUTABLE

Ceci ne reflète qu’UNE chose, une chose grave :

Pour la plupart des gens, apprendre un instrument, c’est juste une grosse envie du moment (un moment de quelques années parfois),

Et c’est pour cette raison qu’ils ne veulent pas y consacrer davantage de temps chez eux pour le travailler.

En conséquence, ils veulent simplement apprendre à jouer les morceaux qui les font vibrer le plus rapidement possible.

Et d’ailleurs, c’est peut-être votre cas ?

Sachez, dans ce cas-là, que ce n’est pas de cette façon que vous pourrez réellement vous faire plaisir.

Même si un morceau vous plaît sur le coup et que vous voulez absolument savoir le jouer,

Je pense que votre priorité, c’est quand même de pouvoir :

Regarder une partition pour la première fois et savoir la jouer très rapidement, quelque soit cette partition ?

Si c’est le cas, il va vous falloir travailler différemment,

Pour que vous arrêtiez de passer 6 mois à chaque fois sur une nouvelle partition et de flamber votre motivation.

Il faut que vous appreniez à déchiffrer rigoureusement, tranquillement,

En augmentant progressivement la vitesse, mais en gardant une stabilité de déchiffrage. En gros, sans que vous ne vous arrêtiez toutes les 2 mesures.

Et ça, vous n’y arriverez qu’avec l’aide d’un métronome, par exemple.

Vous ne pouvez plus passer des mois sur chaque nouveau morceau.

Ça va nuire gravement à votre motivation.

Et le pire, c’est que vous n’en aurez tiré aucune compétence.

Voilà tous les problèmes que soulève l’erreur dont je voulais vous parler aujourd’hui :

Celle d’utiliser des logiciels ou des jeux vidéos pour apprendre votre instrument.

Et celui auquel je pense se trouve sur YouTube : c’est Synthesia. https://www.youtube.com/watch?v=R1lzgBkyegc

Beaucoup de mes élèves, avant de prendre des cours avec moi,

Se servaient beaucoup de ce logiciel pour apprendre les morceaux qui leur plaisaient.

Les personnes qui ont consulté cet article ont aussi lu :  La puissance du SILENCE en musique

Et c’est tout à leur honneur, dans le sens où ça prouve leur motivation, leur amour de la musique et leur désir d’apprendre.

Et on ne peut pas leur en vouloir de ne pas connaître d’autres méthodes d’apprentissage.

Après tout, sinon, les profs de musique ne serviraient à rien.

Mais depuis que je leur ai parlé des problèmes que ça pouvait occasionner, tout comme je vous en parle à vous,

Ils ont arrêté de s’épuiser inutilement à l’utiliser pour espérer progresser.

Et c’est ce que je vous demande de faire, vous aussi.

Comprenez simplement que cela ne vous mènera à rien.

Vous avez le droit de vouloir vous amuser dessus si jamais vous avez du temps supplémentaire, tout comme on pourrait jouer aux jeux vidéos pour se décontracter,

Mais il faut simplement que vous réalisiez que ça engendre majoritairement de gros problèmes d’apprentissage,

Et que ces problèmes sont compliqués à rectifier par la suite.

Une bonne habitude peut mettre un certain temps à être prise au début,

Mais elle mettra beaucoup plus de temps à être prise si une mauvaise habitude est déjà ancrée, et c’est ce que je veux vous éviter.

Voilà, vous avez mon avis sur ce logiciel (et sur tous ses petits camarades qui fonctionnent sur le même principe).

En clair, utilisez-le pour vous amuser, initier (pourquoi pas) votre oreille à retrouver des morceaux qui vous tiennent à coeur,

Mais privilégiez avant tout une méthode « traditionnelle » qui a fait ses preuves depuis des centaines d’années et encore de nos jours,

Celle de faire évoluer votre niveau en vous entraînant jour après jour aux lectures de notes, de rythme,

Et en vous entraînant à déchiffrer à vue.

Après tout, on n’apprend pas à lire un livre en écoutant sa version audio,

Mais en apprenant pas à pas l’alphabet, la formation des syllabes, des mots, des phrases,

Et en lisant régulièrement.

Laissez-moi un commentaire ! 🙂

Pin It on Pinterest

Shares
Share This