Comment définir la LIBERTÉ en musique ?

Comment atteindre la liberté en musique ? Plusieurs techniques existent, et celle que je vous explique ici est une expérience à tenter au moins une fois dans sa vie. 😉

Depuis quelques temps déjà et dans mes différents contenus, je vous parle de liberté musicale.

Et c’est pas fini.

Pourquoi j’insiste autant dessus ?

Eh bien, je vous pose la question :

Est-ce que vous ne souhaiteriez pas savoir jouer ce que vous voudriez en écoutant simplement telle ou telle musique ?

Est-ce que vous ne voudriez pas savoir jouer n’importe quelle partition uniquement en l’ayant lue 1 ou 2 fois ?

Est-ce que vous ne voudriez pas acquérir tout un tas de connaissances dont vous maîtriseriez les nuances et les subtilités,

Pour savoir les réutiliser comme vous le voudriez en composition

Ou pour donner des anecdotes lorsque vous enseigneriez la musique à vos propres élèves par exemple ?

En gros, quelque soit le domaine de compétence musicale que vous visez,

Votre but ultime ne serait-il pas de pouvoir être un véritable caméléon, un Transformers ?

D’avoir le pouvoir de vous adapter en toutes circonstances, même sans prétendre devenir le prochain Steve Vaï ?

Je ne vous connais pas plus que ça,

Mais je sais une chose sur vous :

On est lié par une passion commune.

Et même si la musique peut devenir un véritable métier, on a choisi ce domaine pour l’exercer avant tout par plaisir.

Et qui dit plaisir, dit maîtrise, expertise et liberté.

Autrement dit, plus vous gagnerez en expertise, plus vous gagnerez en liberté.

Peut-être n’ai-je pas à vous convaincre là-dessus, mais je vais le faire quand même…

Et ce, en vous racontant quelque chose qui pourrait probablement vous donner envie de vous investir davantage,

Quelque chose qui peut vous faire comprendre la richesse et le pouvoir de la liberté musicale.

Quand j’étais petit, je n’étais pas grand je ne prenais jamais le train.

Ça m’est peut-être arrivé une fois ou deux quand nous devions nous déplacer d’une ville à une autre lors de voyages à l’étranger avec mes parents,

Mais en temps normal, je n’avais aucune raison de le faire, et surtout pas seul.

Mais depuis que j’effectue par moment des remplacements pour France Bleu,

Les personnes qui ont consulté cet article ont aussi lu :  Se remettre en question et savoir s'ADAPTER

J’ai eu pas mal de déplacements à faire, et des déplacements plutôt importants.

Clermont-Ferrand – Lille, par exemple.

Autant vous dire que, là, je prenais le train.

Et c’était la première fois que je le faisais seul.

Depuis, quand c’est beaucoup plus pratique pour moi plutôt que d’utiliser la voiture, c’est ce que je fais quand les prix sont assez abordables.

Youhouh, voilà, je prends le train, soyez fier de moi ! 😂

Ouais bon, je sais, y’a pas de quoi en faire tout un fromage,

Vous devez probablement l’utiliser très régulièrement, pour des voyages récurrents ou tout simplement pour votre travail,

Donc bon, mon histoire, vous vous en foutez un peu.

Mais la partie intéressante de l’histoire, c’est ce qui se passe AVANT de prendre le train,

Et ça, vous devriez y porter une oreille avant de refermer cette page. 😉

Pourquoi « avant » ?

Eh bien, vous avez dû le remarquer, dans la majorité des gares,

On trouve souvent de jolis « meubles » très sympas pour les voyageurs,

Qui leur permettent de réduire le temps d’attente de leur train.

Je veux bien sûr parler de pianos !

Oui, si vous avez déjà pris le train, vous avez dû les voir, et peut-être même vous en servir.

Et c’est une bonne chose.

En fait, si je vous écris cet article aujourd’hui, c’est pour vous expliquer à quel point il est important que vous alliez utiliser ce piano,

Cet instrument posé là,

Qui n’attend plus que vous pour résonner dans le grand hall de la gare.

Parce que c’est ÇA, la liberté.

C’est être capable de porter ses bijoux de famille et d’aller s’y asseoir pour jouer ce qui nous passe par la tête.

Un morceau que vous connaissez sur le bout des doigts,

Une composition sur laquelle vous travaillez en ce moment,

Une mélodie qui vous vient spontanément agrémentée d’un joli accompagnement.

L’important, ce n’est pas d’impressionner les multiples visiteurs qui ne connaissent même pas la différence entre les touches blanches et les touches noires.

Ce n’est pas non plus de paraître plus fort que votre voisin ou qu’un concertiste jouant le soir à la salle Pleyel.

Non, l’essentiel, c’est d’oser vous lancer et de contrôler votre stress pour faire ce que vous savez faire le mieux :

Montrer que vous êtes libre où bon vous semble, quand vous le voulez et dans n’importe quelle situation.

Les personnes qui ont consulté cet article ont aussi lu :  Apprendre la musique en Cours Privés ou au Conservatoire ?

Après, si le regard des gens compte beaucoup pour vous (comme c’est le cas pour moi),

Et que vous aimeriez pouvoir renvoyer l’image de quelqu’un ayant confiance en soi même si vous avez peur de vous planter à chaque note,

Ou que vous avez peur de paraître nul à souhait par rapport à d’autres pianistes passés avant ou qui attendent la place,

Alors j’ai quelque chose pour vous. Mais ce sera pour un article.

Donc pour le moment, il est d’une importance primordiale que vous essayiez cette expérience.

Elle vous permettra de comprendre là où vous excellez et là où vous rencontrez des problèmes, importants ou pas.

C’est le début de la liberté.

Mais rassurez-vous, la liberté ne se construit pas comme ça, du jour au lendemain.

Et ceux qui vous diront le contraire se trompent.

En réalité, tous ceux que vous voyez jouer correctement sur un piano en ont essuyé, des prestations en live.

D’ailleurs, vous pouvez avoir l’impression qu’ils jouent comme des dieux pour plusieurs raisons.

Soit parce que leur morceau est trop compliqué pour vous.

Ce qui veut dire, de 1, que vous ne pouvez pas repérer leurs fautes,

Et que, de 2, ils ont eu l’habitude d’avoir joué sur scène à de multiples reprises, ce qui signifie que ce n’est donc pas leur première fois en live.

Et les voir se débrouiller aussi bien peut vraiment vous rendre bouche bée à contempler une si belle et grande maîtrise de leur instrument dans ces circonstances.

Soit parce que beaucoup jouent sur l’image qu’ils reflètent, en jouant des morceaux beaucoup plus simples que ce dont ils travaillent chez eux.

Cette fois encore, la valeur de l’image renvoyée sera forte, mais leur contenu ne vaudra pas grand chose par rapport à ce qu’ils sont capables de faire en réalité.

Dans tous les cas, il s’agit vraiment de grands musiciens.

Ne vous inquiétez donc pas si vous vous trompez en essayant.

L’erreur est humaine. Et il faut oser, essayer, se tromper et recommencer pour réussir et devenir meilleur.

Après tout, l’erreur fait partie de la réussite et du succès.

Et la première chose que vous pouvez faire pour commencer votre parcours vers une belle et grande réussite,

C’est d’exploiter tout ce que la vie vous mettra en travers de votre chemin.

Et voir un piano dont personne ne joue en plein milieu d’une gare en est le parfait exemple.

Vous n’avez rien à craindre.

Les personnes qui ont consulté cet article ont aussi lu :  Être astrophysicien n'est pas nécessaire

À moins de prononcer des abominations outrageuses en public en vous revêtant dans votre plus pur appareil (belle poésie du matin quand tu nous tiens),

Personne ne viendra filmer ce que vous faites pour le mettre sur les réseaux sociaux,

À moins bien sûr que vous ne jouiez de façon extraordinaire comme on peut le voir parfois sur Facebook ou YouTube.

Mais personne ne viendra se moquer de vous, vous critiquer ou repérer et mettre l’accent vos erreurs.

Ceux qui le feront seront soit jaloux, ou bien ce seront des gens qui viendront vous voir pour parler piano avec vous ou vous donner d’éventuels conseils.

Dans tous les cas, soit vous ne devez pas vous en préoccuper, soit vous en ressortirez grandi, à tout point de vue.

Et puis, en prime, c’est un excellent moyen de gérer son stress en public.

Lorsqu’on s’entraîne chez soi, le seul paramètre que l’on ne peut pas contrôler est le travail devant un public,

Et plus particulièrement devant un public inconnu.

Quelle plus belle occasion que de jouer dans une gare remplie de visiteurs pressés ou ennuyés,

Dont la compagnie d’une jolie mélodie de piano pourrait égayer leur temps d’attente ?

Pensez à ça aussi : le son d’un piano est TOUJOURS agréable à écouter, même si ce qui est écouté est extrêmement simple à jouer.

Et n’oubliez pas, une fois encore, que la plupart des gens s’en ficheront des fautes que vous ferez.

Tout ce qu’ils veulent, c’est arriver à leur destination le plus vite possible.

Si vous êtes là pour leur apporter un court mais agréable moment de bonheur, alors ils l’accepteront à bras ouverts.

Au bout du compte, que de bénéfices pour une si petite expérience, et pour tout le monde.

Lancez-vous dès la prochaine fois que vous irez dans une gare, que vous assisterez à un bœuf,

Que vous serez en soirée avec des amis et où il y aura un instrument dont vous savez jouer à disposition.

Osez les choses, ne croupissez plus dans la passivité.

Pour devenir meilleur en slalom, il va vous falloir attaquer la piste, et ne plus la subir.

Prenez les rennes dès maintenant,

Et vous pourrez vous voir pousser des ailes, progresser beaucoup plus vite,

Et vous sentir libre.

Laissez-moi un commentaire ! 🙂

Pin It on Pinterest

Shares
Share This