Ma plus grosse addiction au monde…

Je suis addict, oui. Mais pas de drogue… et je vous dévoile tout dans cet article, ainsi qu’une citation qui me tient beaucoup à cœur… 😉

Dans cet article, je vous parle de mon plus gros « problème » personnel,

Un problème qui m’accompagne au quotidien,

Et que j’ai même en ce moment, en vous écrivant ce texte.

Et peut-être que, vous aussi, vous avez le MÊME problème !

Mais je vous rassure, c’est un problème bénin et « prolifique »,

Et si vous restez avec moi jusqu’à la fin, vous allez découvrir pourquoi…

Mon problème est simple : je suis addict.

Véritablement accroc à quelque chose qui me fait vivre,

Qui me fait retrouver le sourire,

M’échapper dans mes pensées et mes rêves,

M’isoler quand j’ai besoin d’être seul,

Et me faire relativiser.

Vous devez vraiment penser que je me drogue… Et pourtant, on n’est pas loin !

En fait, ma drogue à moi, vous l’aurez compris… c’est la musique.

Oui, je sais, quelle surprise !

Mais attention, ce n’est pas forcément le fait de jouer de la musique tout le temps,

Ou de l’enseigner dans mes cours.

Non, c’est simplement d’en écouter.

Mais d’en écouter… genre… beaucoup.

Tout le temps, à longueur de journée.

En voiture, en cuisinant, en travaillant, avec des amis,

Les personnes qui ont consulté cet article ont aussi lu :  Ce que nous CACHE le Conservatoire (et qui joue en leur faveur)

J’ai besoin d’une présence sonore en fond,

Et plus particulièrement de la musique plutôt que de la parole.

Mais bon, en voiture, dans la cuisine, en travaillant et en soirée, ça, vous me direz :

« C’est normal, moi aussi ! »

Mais si je vous dis que je ne peux pas m’en passer,

Même lorsque je suis sous la douche, aux toilettes ou en m’endormant ?

Dans ce cas-là, me trouvez-vous encore « normal » ?

Vous pouvez rajouter le fait qu’en ce moment, étant en contrat à France Bleu,

J’écoute de la musique à longueur de journée avec le casque sur les oreilles.

Et pourtant, même si je n’habite qu’à quelques minutes à pied,

Je ne peux pas m’empêcher, sur la route du retour, de me revêtir de mon casque

Et de lancer ma LONGUE playlist de plus de 6500 musiques

Qui tourne en mode aléatoire sur mon compte Spotify.

D’ailleurs, souvent, ça saoule un peu mes amis et ma famille

Quand je leur demande de mettre systématiquement de la musique quand on se voit.

D’ailleurs, quand ma copine reste chez moi et que je rentre de la radio (ou d’ailleurs),

Je lui demande si je peux mettre de la musique, suite à quoi elle répond :

« Bon, la tranquillité c’est fini alors… » 😂

Alors bon, je respecte quand même au maximum la volonté de mes proches,

Et si je mets de la musique, je ne la mets pas trop fort.

Mais si je vous parle de tout ça, c’est pour vous citer Gustav Mahler, un grand compositeur de la fin du XIXème siècle, qui disait :

Les personnes qui ont consulté cet article ont aussi lu :  3 Principes pour VAINCRE le stress

« La musique décore le silence ».

Et je ne pourrais pas plus être d’accord avec lui qu’avec cette citation.

Pour moi, la musique est une des essences même de la vie.

Prenez par exemple Whitney Houston :

En l’écoutant dans le film BodyGuard, on se rend compte qu’elle a une jolie voix, c’est sûr,

Mais en chantant, elle laisse ressentir beaucoup plus d’émotion,

Quitte à nous laisser sans voix, pour le coup.

Le son peut donc être omniprésent autour de nous,

Il faut savoir faire la distinction entre ce qui est agréable et ce qui ne l’est pas.

Entre un marteau piqueur en bas de son appartement et le Liebestraum III de Liszt au piano,

Le choix du son le plus agréable est tout fait.

Maintenant, certains vont écouter un solo de Santana et trouver que c’est « du bruit »,

Alors que ce sera une véritable fontaine de Jouvence pour d’autres.

Et puis, peut-être que certains trouvent le bruit du marteau piqueur agréable pour s’endormir, qui sait ?

Tout est donc une question de perspective et de ressenti personnel.

Mais en attendant, écouter de la musique est très important

Si on veut devenir meilleur en musique.

Ça vous permettra de mieux analyser ce que vous écoutez,

De vous ouvrir à plein de nouveaux styles

Et de savoir sur quoi porter l’oreille pour vous permettre d’apprécier encore plus la musique.

Alors, ne me considérez pas comme un alien qui écoute de la musique toute la journée,

Écoutez Mahler, écoutez votre cœur,

Et épanouissez-vous à votre façon en identifiant ce qui vous motive chaque jour,

Ce qui vous fait avancer,

Les personnes qui ont consulté cet article ont aussi lu :  Savoir rester à sa place en LIVE

Et ce qui rend votre vie plus agréable.

Laissez-moi un commentaire ! 🙂

Pin It on Pinterest

Shares
Share This