L’arme musicale la plus REDOUTABLE

Connaissez-vous l’arme la plus redoutable en musique ? Il s’agit d’un outil plus qu’essentiel pour maĂźtriser le rythme, et je vous dis tout ici 👉

Ce n’est pas de votre faute si vous n’y arrivez pas.

Non, ce n’est pas de votre faute si vous avez l’impression de stagner Ă  longueur de journĂ©e,

De ne pas arriver Ă  avancer aussi vite que vous le voudriez dans votre travail instrumental.

Du moins, pas totalement.

Oui, parce que, si vous ne travaillez pas réguliÚrement,

Ou si vous ne passez que 5 min par jour Ă  vous entraĂźner, mĂȘme si c’est tous les jours,

Vous serez d’accord avec moi pour dire que ce n’est pas suffisant.

Mais il y a travailler
 et travailler.

Et dans cet article, je vous livre une technique qui me permet, Ă  moi ainsi qu’à tous les musiciens l’ayant testĂ© et s’y Ă©tant accommodĂ©,

De progresser Ă  la vitesse de l’éclair en y passant le minimum de temps.

Maintenant, il faut que vous compreniez quelque chose d’important et d’essentiel.

Vous pouvez passer des heures par semaine Ă  retranscrire un morceau qui vous plaĂźt grĂące Ă  YouTube,

Sans mĂȘme savoir la diffĂ©rence entre un degrĂ© et un intervalle,

Vous ne travaillerez pas.

Vous pouvez vous mettre Ă  votre instrument et rejouer encore et encore votre morceau du dĂ©but jusqu’à la fin,

Sans mettre l’accent sur les passages que vous jugez trop compliquĂ©s et trop contraignants,

Vous ne travaillerez pas.

Du moins, pas réellement.

Le vrai travail est un travail intelligent, organisĂ©, optimisĂ© pour que vous passiez le moins d’effort pour acquĂ©rir un maximum de rĂ©sultats.

Et le seuil Ă  dĂ©passer est 80% de rĂ©sultats pour 20% d’éfforts, le 20/80,

Appelé aussi loi de Pareto, une base en productivité indispensable que les plus grands entrepreneurs de ce monde mettent en application à longueur de temps.

Bon mais vous, vous n’ĂȘtes peut-ĂȘtre pas entrepreneur, et je ne vous pousserai en aucun cas Ă  adopter leur mode de vie pour la musique, rassurez-vous. Ce taux est donc idyllique.

Rappelons que si vous faites de la musique, c’est sĂ»rement par plaisir (je l’espĂšre pour vous) et c’est votre passion qui est en jeu.

Comprenez simplement que si c’est compliquĂ© pour vous de vous entraĂźner au minimum 30 min tous les jours,

Vous allez avoir besoin de mĂ©thodes de productivitĂ© et d’organisation pour que le peu d’efforts que vous ayez Ă  fournir vous apporte un vrai plus,

Et qu’à la fin de chaque sĂ©ance de travail, vous vous disiez :

« J’ai bien progressĂ© par rapport Ă  il y a une demi-heure ! »

, et que vous soyez satisfait de vous.

Et aprùs tout, c’est ça, le plus important.

Ce que j’utilise donc, personnellement, pour progresser trùs rapidement,

C’est le mĂ©tronome.

J’en suis sĂ»r que vous vous en doutiez un peu, au fond de vous. 😉

En fait, le mĂ©tronome a une vertu que nous n’aurons jamais indĂ©finiment, nous, ĂȘtres humains.

Celle de ne JAMAIS dĂ©roger Ă  une rĂšgle que l’on lui fixera, la rĂšgle de rester fixĂ© sur un tempo et de s’y tenir jusqu’à ce que mort s’en suive.

Enfin, jusqu’à ce que le ressort soit dĂ©tendu Ă  son maximum ou qu’il n’y ait plus de pile


Mais bon, avant ça, il va falloir en Ă©couter du battement. 😅

L’un des principaux problĂšmes de l’ĂȘtre humain est qu’il doit fournir beaucoup plus de volontĂ© et avoir plus de motivation

Pour accomplir une tùche qui ne le réjouit pas.

Et dans ces cas-lĂ , la seule solution est d’opter pour un coach privĂ©.

Un coach qui vous dit quoi faire,

Qui ne doit pas ĂȘtre laxiste,

Un coach que vous devez détester et ne plus voir en mille.

Ça, c’est un vrai coach qui vous fera progresser.

D’ailleurs, pour ma part, n’étant pas du tout sportif,

Je sais que j’aurai besoin d’un vrai coach pour m’aider à atteindre mes objectifs.

Un coach qui me suive personnellement et qui me booste dans chaque moment de faiblesse.

Un coach que je détesterai longtemps sur le moment, mais que je pourrai remercier plusieurs années aprÚs.

D’ailleurs, c’est dans mes projets. 😉

Mais pour revenir sur le mĂ©tronome, on peut donc dire qu’il remplit parfaitement ce rĂŽle-lĂ .

Il ne vous lĂąchera pas, mĂȘme dans les moments oĂč vous voudrez vous arrĂȘter, ralentir ou accĂ©lĂ©rer.

Non, lui, il restera à 92 à la noire, un point c’est tout.

Best solution ever pour rĂ©gler les problĂšmes d’ego et pour se remettre sans cesse en question sur son travail,

Sans avoir à en vouloir à qui que ce soit de vivant. 😉

Je vous recommande vivement d’investir dans ce petit objet magique.

Les jours oĂč vous ne savez pas comment vous y prendre pour travailler un morceau,

Calez-vous sur un BPM (Battement Par Minute) et jouez votre morceau.

Vous allez alors pouvoir repérer tous les passages sur lesquels vous hésitez,

Et les retravailler ensuite indépendamment avec un BPM moins rapide.

Maintenant, le problùme, c’est qu’il va falloir que vous appreniez à le supporter sur le long terme..

Et mĂȘme Ă  l’apprĂ©cier et Ă  chercher Ă  tout prix Ă  l’avoir Ă  vos cĂŽtĂ©s !

Oui, c’est peut-ĂȘtre ça le plus dur


Le jour oĂč ça vous arrivera, alors vous aurez compris une chose que la majoritĂ© des musiciens autodidactes refusent de rĂ©aliser,

Sous prĂ©texte que ce n’est pas agrĂ©able et qu’ils prĂ©fĂšrent se faire plaisir.

Mais aprÚs tout, quand on y réfléchit bien,

Ne vaut-il pas mieux se forcer un peu plus au début,

D’adopter ce petit outil plus que pratique (et je dirai mĂȘme magique !) et de vous familiariser avec,

Pour pouvoir apprendre les morceaux qui vous plaisent le plus rapidement possible (sans pour autant que vous le fassiez mal),

Plutît que de passer 6 mois (minimum !) sur chacun en n’ayant aucune organisation ?

À vous de voir. 😉

Laissez-moi un commentaire ! 🙂

Pin It on Pinterest

Shares
Share This