CARNAVAL D’ARTICLES : J’ADORE MON MÉTIER : 3 PRINCIPES POUR Y PARVENIR

CARNAVAL D’ARTICLES : J’ADORE MON MÉTIER : 3 PRINCIPES POUR Y PARVENIR

   Aujourd’hui, je vous parle de moi… Pour changer… 😅… Mais aussi de mon métier de professeur de musique ! Alors, je vois déjà certains profs qui sont en train de se dire :

« Aaaah, qu’est-ce qu’il va encore nous sortir comme **** aujourd’hui ? »

« Aaaah, qu’est-ce qu’il va encore nous sortir comme **** aujourd’hui ? »

   Et pourtant, dans cet article, je vais développer pour vous les 3 grands principes qui m’ont permis de devenir professeur de musique à mon compte et d’arriver à avoir plus d’une trentaine de demandes d’inscription en l’espace d’un an et demi ! C’est énorme, puisque pour ne pas être submergé de travail et gagner correctement sa vie (au minimum 1800€ net par mois en province, cotisations entrepreneuriales, impôts et investissement matériel nécessaire compris), il vous faut travailler au minimum 4h par jour, alors que la plupart des gens travaillent au minimum 6h par jour et certains beaucoup plus, pour des salaires moins gratifiants

   Les conseils que je vais donc vous apporter sont donc pour moi très importants, bien qu’il ne suffisse pas simplement que de 3 conseils pour monter correctement son école de musique… sinon ça serait trop simple ! 😉

   N’hésitez donc pas à donner votre avis dans les commentaires et à indiquer sur quels principes vous misez, vous, avant tout, pour développer votre école de musique. 🙂

   Cet article a été écrit dans le cadre des événements interblogueurs « 3 principes essentiels pour réussir dans votre domaine » et « J’adore mon job, je vous dis comment j’y suis parvenu ! » organisés par Antonin du blog Apprendre À Investir, blog pour faire ses premiers pas dans l’investissement en bourse et Anne-Claire du blog Bouge Ta Vie Pro, qui vous invite à réenchanter votre vie professionnelle. J’ai d’ailleurs particulièrement apprécié les articles : « 3 déclics qui ont changé ma vie professionnelle. » et « Investir de façon socialement responsable ». 😉

I. ÊTRE UN PROF DE MUSIQUE COMPÉTENT

   Tout d’abord, c’est bien normal, il vous faut être compétent dans votre domaine…

« Non, sans blague ? »

« Non, sans blague ? »

   Si si, j’vous jure ! 😮 … 😉

   Sérieusement, bien sûr qu’il faut savoir de quoi vous parlez avant de donner des cours. Si vous avez besoin d’un électricien pour votre maison, vous ne vous attendez pas à ce qu’il vous demande la différence entre un fusible et un domino ! Bon, eh bien, c’est le même principe. Mais ça, vous vous en doutez bien ! 😁

   Maintenant, il faut savoir que personne ne sait TOUT en musique. Et pourtant, ce n’est pas ce qui empêche énormément de personnes à vouloir devenir professeur de musique à leur compte ! Personnellement, il y a des domaines musicaux que je maîtrise bien moins que les autres et certains que je n’ai jamais pratiqué, comme la composition orchestrale par exemple !

   Alors, il est sûrement vrai que je pourrai sans doute faire des miracles – par rapport à ce que je crois être 😂– grâce à toutes les connaissances que j’ai accumulées au fil du temps, mais c’est un domaine que je n’ai jamais exploré. En effet, il faut écouter énormément de musique classique pour mesurer l’enjeu d’une composition orchestrale, notamment pour le cinéma, et pouvoir écouter concrètement le rendu de la composition après l’écriture. Or, pour le Rock ou le piano, je n’ai aucun souci pour le jouer après l’avoir écrit, mais pour écouter un rendu de musique classique avec 10 familles d’instruments, il faudra que mon logiciel ne plante pas sous le poids de toutes les pistes audio utilisées, que je sache comment écrire les partitions note par note sur le logiciel avec les différents instruments virtuels et que je comprenne comment les « humaniser » pour donner toute l’ampleur orchestrale recherchée !

   En soit, quand on a l’habitude de faire de la MAO, ce n’est pas trop un souci, mais cela demande un temps considérable au début, temps que je n’ai pour le moment pas le luxe de m’offrir. 🙂

   Bon mais, si je vous dis tout ça, c’est parce qu’il faut savoir fixer à l’avance ce que l’on se DOIT de connaître pour pouvoir l’enseigner mais de ne pas attendre indéfiniment pour se lancer !

   Pour repartir sur un exemple personnel – rapide, cette fois, je vous le promet, j’ai dû apprendre à me servir de tous types de matériel audio et vidéo lorsque j’étais au BTS Audiovisuel, de faire des grilles d’affectation incompréhensibles, d’assimiler une très grande dose d’informations théoriques et pratiques, tout ça pour utiliser du matériel qui ira, au final, capter des sons pour les retransmettre sur un quelconque support !

   C’est très vulgairement résumé, mais lorsque je suis rentré à France Bleu, je me suis rendu compte qu’un simple bachelier sans aucune connaissance du son pouvait tout à fait faire de la réalisation d’antenne et arriver à faire du mixage de type « radio » sans trop se prendre la tête ! D’ailleurs, aujourd’hui, le BTS Audiovisuel Son est obligatoire pour rentrer à Radio France alors qu’il ne l’était pas il y a de cela 20 ans !

   Voilà, tout ça pour vous dire que l’on peut avoir fait des études à rallonge avec des diplômes à n’en plus savoir quoi faire mais que, si l’on ne lance pas à un moment ou à un autre dans la pratique, on n’arrivera jamais à être compétent !

   Ainsi, pour être un bon professeur de musique, il vous faut connaître avant toute chose toutes les notions de solfège et avoir pratiqué votre instrument au moins plusieurs années pour rester crédible auprès de vos élèves. 🙂

   La meilleure solution pour développer vos capacités d’instrumentistes, c’est de prendre avant toute chose des cours avec  un professeur si ce n’est pas déjà le cas. Du côté de la théorie, vous pouvez aisément vous former gratuitement avec tout ce que l’on peut trouver sur la toile !

 C’est d’ailleurs pour ça que je vous propose de télécharger gratuitement mon guide des Bases de la Musique au Piano et à la Guitare qui vous permettra de faire le point sur tout ce dont vous connaissez et tout ce qui vous manque dans votre théorie musicale. 😉

   Comme il s’agit de (grosses) bases, il y a des tas de sujets qui ne sont pas évoqués, tels les modes ou l’harmonie, mais croyez-moi, si vous avez des élèves qui viennent vous demander des cours pour débuter un instrument, vous êtes tranquille pendant un moment avec l’intégralité de ce livre. 😉

   En tout cas, quelque soit la façon dont vous vous formez, il vous faut bien entendu un certain seuil de compétence pour pouvoir l’enseigner aux autres, c’est évident. 🙂

II. UN RELATIONNEL SOIGNÉ ENTRE LE PROFESSEUR ET SES ÉLÈVES

   Le 2nd point important pour développer son école de musique et de savoir s’adapter à tous ses élèves, qu’ils soient de tous âges, de tous caractères et quelque soit leur demande. C’est pour ça qu’il faut, comme je vous l’ai dit dans le point précédent, savoir se fixer des limites de compétences au-delà desquelles vous savez que vous ne pourrez pas répondre favorablement à certaines demandes. 🙂

   Par exemple, si vous n’avez pas une oreille très développée pour pouvoir improviser ou retrouver des accords et des mélodies à l’oreille, je vous conseille de rester sur une approche assez « classique » en accompagnant simplement vos élèves vers une meilleure pratique de leur instrument via le biais des partitions, ce que la plupart des professeurs enseignent d’ailleurs à leurs élèves pour 90% d’entre eux.

   En effet, pour ma part, j’initie mes élèves les plus âgéset ceux qui sont en demande de pouvoir se débrouiller seuls le plus rapidement possible – à des exercices sur l’oreille relative à travers la reconnaissance d’accords et la mise en situation concrète des armures et des tonalités. 😉Mais bien sûr, beaucoup de professeurs ne le font pas, et ce n’est d’ailleurs pas pour cela que ce sont de mauvais professeurs, au contraire. 🙂

   En tout cas, quelque soit l’élève que vous avez en face de vous, vous devez savoir DÈS LE DÉBUT ce que vous pourrez lui apprendre et ce qu’il désire apprendre en venant prendre des cours avec vous. 😉

   Un cas assez récurrent que l’on rencontre chez les professeurs de guitare électrique est que certains d’entre eux enseignent du solfège à une dose assez intense à leurs élèves alors que ces derniers ne le désirent pas. D’ailleurs, on peut très facilement faire apprendre la guitare à n’importe qui sans utiliser AUCUNE notion théorique !

   Le tout, c’est d’incorporer progressivement au fil des cours une mise en théorie de ce que l’élève sait jouer, et non l’inverse comme au piano par exemple. 🙂Ainsi, il saura faire la différence entre une noire et une blanche au bout de quelques cours, mais ce n’est pas la priorité au tout début.

D’où un point très important :

   Donnez envie aux élèves de revenir prendre des cours chez vous ! Tout ce qu’ils cherchent, c’est de pouvoir jouer leurs morceaux préférés – même si ce sont des versions simplifiées – et de pouvoir s’amuser avec leur instrument plutôt que de croupir sous des tas de notions théoriques dont la moitié ne leur serviront pas avant plusieurs années dans leur carrière de guitaristes, voire jamais !

   S’adapter, c’est la clé. 😉

   De plus, chacun de vos élèves doit se sentir considéré. En effet, vous devez être sérieux dans votre statut de professeur de musique, mais n’oubliez pas que vous êtes là pour véhiculer votre passion avant tout et que la musique est faite pour développer des sentiments, contrairement aux cours scolaires de mathématiques ou de géographie… Même si certains aiment beaucoup expérimenter les équations à 2 inconnues (sans mauvais jeu de mot 😉)… Mais ça c’est un autre sujet. 😁

   Ne vous prenez donc pas la tête ! Préparez simplement votre cours à l’avance si vous n’êtes pas encore très expérimenté mais, avant toute chose, sachez rester vous-même et n’hésitez pas à considérer vos élèves comme des bonnes connaissancesdans une certaine mesure bien entendu – qui viennent passer un moment plaisant et mettre de côté leurs problèmes quotidiens pour venir exprimer leurs émotions sur un instrument. Eh bien, mine de rien, ça fait autant de bien qu’une série de longueurs à la piscine. 😉Après, chacun son truc… 😂

III. DÉVELOPPER UN RÉSEAU EN TANT QUE PROFESSEUR DE MUSIQUE

   Enfin, pour pouvoir espérer vivre de sa passion en tant que professeur de musique, il est important de considérer cette activité comme une entreprise à part entière !

   Pour cela, il existe une recette un peu miracle que j’ai mis en œuvre à 2 reprises et qui, de façon assez magique, a fonctionné les 2 fois ! De plus, je sais que cette recette est utilisée par d’autres entrepreneurs et que ça leur a également été bénéfique, puisqu’aujourd’hui ils vivent entièrement de leur entreprise en s’étant, du coup, lancés de cette façon. 🙂

A. UN SITE INTERNET ACCROCHEUR

   Tout d’abord, vous devez créer un site internet qui vous servira de vitrine. Dessus, vous devez faire figurer les cours que vous pouvez proposer en fonction de la tranches d’âge, vos tarifs, une page de contact, des coordonnées, etc.

Et c’est le premier pilier sur lequel vous devez savoir vous créer une force !

Pourquoi ?

Pourquoi ?

   Eh bien, c’est simple. 😉Tapez « école de musique » suivi du nom de votre ville dans Google et sélectionnez entre 3 et 5 sites d’écoles qui se présentent à vous. Maintenant, comparez le design de chacun d’entre eux… Pas fameux, n’est-ce pas ? Je suis prêt à mettre ma main à couper que vous allez tomber sur des sites assez « vieillots », parfois trop colorés et trop enfantins, qui rappellent ce qui se faisait énormément il y a de cela une quinzaine d’années… Maintenant, comparez-les à ce site.

   Ouiii, c’est mon site ! 😀N’y voyez aucune vantardise, j’ai été totalement formé pour créer un site avec un tel design, donc je n’ai pas beaucoup de mérite. 😉Néanmoins, j’ai un nombre de visites plus conséquent tous les mois, et ça, c’est top ! 😃

   Je ne dis pas que ces écoles de musique n’ont aucun élève, bien au contraire ! 😁Mais le design est, aujourd’hui en 2019, une chose essentielle si l’on désire se différencier de la concurrence sur le Web – voire bientôt 2020, étant donné qu’on est déjà en décembre 2019 D’ailleurs, avez-vous fait votre liste au P Bon je m’égare. 😁

   Les sites qui vendent des vêtements, de la technologie, des inventions innovantes ou des services très spécifiques pour des entreprises se doivent d’avoir un design impeccable afin d’augmenter leur rentabilité au maximum !

   Mais la différence entre les entreprises qui sont représentées par ces sites et votre entreprise de professeur de musique, c’est que vous, vous n’aurez pas besoin d’appâter de nouveaux clients tous les jours ou toutes les semaines ! Bien sûr, certains élèves partiront sûrement, soit rapidement soit avec le temps, mais vous aurez eu tellement de demandes que les places seront vite remplacées, croyez-moi. 😉

   C’est pour cela que la plupart des sites des écoles de musique sur lesquels on peut tomber ne possèdent pas un design de fou. Peut-être sont-elles déjà toutes blindées en terme d’élèves et se moquent d’avoir de nouvelles inscriptions.

   Seulement, si vous souhaitez vous lancer et avoir vos premiers élèves rapidement, les gens auront plus tendance à vous appeler en premier lieu si votre site leur parle immédiatement ! De ce fait, vous obtiendrez beaucoup plus de visites par mois et cela boostera votre SEO (Search Engine Optimization) sur Google, appelé plus communément référencement naturel. 😉Et d’ailleurs, en parlant de ça…

B. DÉVELOPPER SON SEO

   Afin de vous placer sur la 1ère page de Google voire même en 1ère position devant vos concurrents, je vous conseille de travailler votre référencement naturel ! Pour cela, je vous recommande de visiter ce site qui vous permettra d’apprendre tout ce qu’il faut savoir sur le SEO. 🙂

   Personnellement, quand j’ai créé mon site, je n’y connaissais rien en SEO et j’ai quand même pu avoir énormément de demandes de cours ! C’est pour ça que je n’ai pas retravaillé le référencement du site et que vous ne me trouverez sûrement pas sur la 1ère page de Google. 🙂(Alors que c’est le cas pour le blog depuis quelques mois 😉)

(Je suis en navigation privée, afin d’être totalement transparent avec vous ! 😁)

   Vous pouvez d’ailleurs vous créer un compte sur des plateformes comme Superprof ou Kelprof afin de vous rendrez visible sur d’autres terrains et ainsi recevoir d’autres demandes supplémentaires. 🙂

C. SAVOIR ÊTRE UN PROFESSEUR DE MUSIQUE RECOMMANDABLE

   Enfin, il vous faut être un bon professeur dès le tout début afin de marquer les esprits ! Du moins, il faut que les gens qui se baladent sur Google à la recherche de cours de musique le sachent… 😉Pour cela, il n’existe qu’un seul moyen : vous devez recevoir, sur votre site, des retours positifs d’anciens élèves et des avis sur vos capacités à donner des cours de musique !

   Mais, vous devez vous dire :

« D’accord, t’es bien gentil, mais comment peut-on recevoir des avis alors qu’on n’a jamais donné de cours ?! »

« D’accord, t’es bien gentil, mais comment peut-on recevoir des avis alors qu’on n’a jamais donné de cours ?! »

   Eh bien, il vous suffit simplement de préparer un cours d’initiation allant de 30min à 1h que vous proposerez gratuitement à une dizaine de vos amis et qui ont toujours souhaité jouer de la musique mais qui, comme 70% des gens, n’ont jamais eu le temps ou les moyens de s’y mettre…

   Et grâce à ça, vous allez pouvoir satisfaire leur curiosité, leur donner éventuellement l’envie de prendre des cours – mais bon, ça c’est bonus, ça ne m’est arrivé personnellement que pour une personne qui, au bout de quelques cours, n’a pas continué 😁– et pouvoir récolter leurs avis sur votre site Web ! Soyez transparent : dites-leur bien que c’est pour cette cause-là que vous leur offrez un cours. Si ce sont des personnes un minimum bienveillantes, il ne devrait pas y avoir de souci. 😉

   Ainsi, vous pouvez intégrer ces différents avis sur votre site à la mainou avec des plug-ins tout prêts – afin de créer ce que l’on appelle de la « Social Proof » envers vos futurs clients, élément essentiel afin de leur donner confiance en votre école et en vous.

   Mais si cela est essentiel, il l’est d’autant plus de se créer un compte Google Business qui permettra à Google de mieux référencer votre site, de faire apparaître une petite image lors de la recherche à côté de votre site Web mais qui permettra également de recevoir des avis directement sur Google, chose que les gens aiment beaucoup regarder car très rapidement consultable et très utile pour se donner un avis eux-mêmes sans même vous avoir rencontré ! 🙂

   Et le bonus final, c’est qu’après avoir donné  une dizaine de cours, vous saurez comment se déroule un cours de musique du côté professeur, ce qui vous donnera une base pour mieux progresser directement avec vos vrais élèves par la suite. Une expérience du terrain avant le grand saut, quoi ! 🙂

 

   Voilà, j’espère que cet article vous aura plu !

   N’hésitez d’ailleurs pas à me le dire dans les commentaires et à me donner votre propres astuces qui ont marché pour vous pour réussir l’élaboration de votre école de musique !

   À bientôt pour un prochain article ! 😉

   Vous pouvez également télécharger cet article au format PDF si vous souhaitez le consulter à tout moment ! Pour cela, cliquez simplement sur le bouton ci-dessous et téléchargez-le ensuite sur votre ordinateur ou sur votre smartphone ! 🙂

Pour laisser un commentaire, remplissez les champs requis et appuyez sur la touche “Entrée” de votre clavier.

Couverture du bonus Les Bases de la Musique au Piano et à la Guitare 02

TÉLÉCHARGEZ-LE DÈS MAINTENANT !

En complément, téléchargez GRATUITEMENT votre guide pour connaître toutes les bases de la musique au Piano et à la Guitare ainsi que votre livret PDF pour connaître tout le lexique des guitaristes et des pianistes !

Merci, vous allez recevoir votre guide par mail ! 🙂

Pin It on Pinterest

Shares
Share This