LA GAMME BLUES À LA GUITARE 🎸

   Hello les zikos et bienvenue dans ce nouvel article traitant du thème « La Gamme Blues À La Guitare » ! 🙂

   Dans un précédent article, je vous avais parlé de la Gamme Pentatonique à la guitare, et plus précisément des gammes pentatoniques Majeure et mineure.

   Eh bien, aujourd’hui, on continue dans la lancée en s’attaquant à… la gamme Blues à la guitare !

   Dans cet article, vous allez découvrir :

• Pour quelles raisons et dans quelles circonstances cette gamme a été créée ;

• Son principe de construction et ce qui en fait sa particularité sonore ;

• Quelques exemples de morceaux très connus l’utilisant à la perfection.

   Alors, si vous souhaitez développer votre jeu de guitare et devenir le King du Blues, restez bien jusqu’à la fin. 😉

I. LES ORIGINES DE LA GAMME BLUES

   Ce n’est un secret pour personne :

  À l’origine, la musique Blues est née du chant des esclaves afro-américains travaillant dans les champs de coton sous l’emprise de la ségrégation raciale de l’autre côté de l’Atlantique, aux États-Unis, durant le XIXème siècle.

 Ces chants racontaient leurs journées longues et rudes, leurs peines et les malheurs qui leur tombaient dessus à chaque nouveau lever de soleil.

  La musique Blues est donc l’incarnation parfaite des déboires, de la tristesse, d’où l’expression qui en est restée : « Avoir le Blues » pour signifier qu’on a des idées sombres

   Et pourtant, c’est également une musique d’espoir, l’espoir de voir renaître un jour la liberté de ces pauvres travailleurs.

  C’est pour cette raison que la musique Blues utilise des principes qui, aujourd’hui, lorsqu’on l’analyse, confrontent les ressentis mineurs et Majeurs.

    Et c’est exactement ce que l’on retrouve dans la gamme Blues à la guitare.

II. COMMENT CONSTRUIRE LA GAMME BLUES À LA GUITARE

A. UN PEU DE THÉORIE…

   Afin de mettre l’accent sur la lamentation et sur la parité Majeure/mineur, la gamme Blues va utiliser 3 degrés de la gamme Majeure qu’elle va modifier au gré de ses envies.

   Ces 3 degrés, il s’agit de :

 

• La Médiante ;

• La Dominante ;

• La Note Sensible.

   En terme d’intervalles en partant du Do, on parlera plutôt de :

 

• Tierce pour la Médiante ;

• Quinte pour la Dominante ;

• Septième pour la Note Sensible

   Comprenez bien ceci :

 

• Un degré est une note, un « point fixe » musical, tout comme le serait la position d’une ville.

• Un intervalle est une distance entre 2 points fixes (en l’occurrence 2 notes) de la même façon que la distance Paris – Orléans.

 

   Ça paraît peut-être anodin, mais c’était nécessaire à rappeler pour éviter les confusions😉

  Maintenant, si vous avez bien suivi quelques-uns de mes articles sur le sujet, vous devez vous rappeler que les intervalles présents dans la Gamme Majeure sont soit Justes soit Majeurs.

   Vous ne le saviez pas ?

   Dans ce cas, il doit vous manquer quelques notions théoriques à explorer…

  Mais pas de panique, j’ai exactement ce qu’il vous faut : un livre COMPLET sur les Bases de la Musique au Piano & à la Guitare résumant tout ce qu’il faut savoir pour maîtriser la théorie musicale et pour partir sur les chapeaux de roues !

   Dépêchez-vous d’en profiter, il est encore GRATUIT actuellement. 🙂

   Bon, mais revenons à notre gamme blues.

   Si on décide de modifier les natures de la Tierce, de la Quinte et de la Septième, voici ce que l’on peut obtenir :

 

• La Tierce Majeure peut être transformée en Tierce mineure, en Tierce Augmentée ou en Tierce diminuée ;

• La Quinte Juste peut devenir une Quinte Augmentée ou une Quinte diminuée ;

• La Septième Majeure peut soit devenir une Septième mineure, une Septième Augmentée ou une Septième diminuée.

   Ça fait beaucoup de possibilités…

  En réalité, le choix est vite fait : on va simplement retirer un demi-ton à ces 3 intervalles par défaut ! Ce qui nous donne ceci :

 

• La Tierce Majeure en Tierce mineure ;

• La Quinte Juste en Quinte diminuée ;

• La Septième Majeure en Septième mineure.

 

   Ah oui, tout de suite, ça devient beaucoup plus simple !

   Et ce sont ces notes-là que l’on va appeler les « notes bleues », ou « Blue Notes ».

   Mais maintenant, comment fonctionne la gamme blues que l’on utilise, nous, au quotidien ?

B. LA GAMME BLUES À LA GUITARE

  En réalité, pour comprendre comment construire la gamme Blues à la guitare, il suffit de comprendre que… ce n’est rien d’autre qu’une Gamme mineure Pentatonique améliorée !

    En effet, elle comporte juste une note de plus😉

   Et cette note, c’est la quarte augmentée. Oui, la quarte augmentée est un intervalle, mais c’est pour désigner la note qui se situe à une quarte augmentée de la note principale… Vous avez bien fait de me le faire remarquer. 😉

   Regardez, vous allez reconnaître votre chère gamme pentatonique mineure :

Gamme Blues de La sur un piano avec les degrés pour l'article "La Gamme Blues à la Guitare"
Gamme Blues de La sur un piano avec les degrés pour l'article "La Gamme Blues à la Guitare"
Gamme Blues de La sur une guitare pour l'article "La Gamme Blues à la Guitare"

  En fait, on retrouve directement nos Tierce et Septième mineure, étant donné qu’elles constituent la gamme mineure pentatonique.

  Mais la Quinte diminuée est la seule que l’on rajoute en supplément, tout simplement. 🙂

  Et maintenant, si placez cette note dans la Gamme Pentatonique Majeure, vous vous rendrez compte que c’est la note qui correspond à la Tierce mineure, normalement inexistante dans cette gamme, puisque Majeure…

  J’espère que vous me suivez

  Bon, pour plus de clarté, écoutez-moi ce célébrissime morceau de Chuck Berry, Johnny Be Good, qui utilise à la perfection la gamme blues à partir de la gamme pentatonique Majeure 😉

III. QUELQUES EXEMPLES CONCRETS…

  Maintenant, voici quelques exemples de morceaux utilisant cette gamme blues dans leurs mythiques solos.

   Je vous ai mentionné Chuck Berry juste au-dessus, mais c’est loin d’être le seul, surtout que la gamme Blues n’est pas utilisée… que dans le Blues et dans le Rock’N Roll😉

A. PINK FLOYD – COMFORTABLY NUMB

  Eh oui, on peut écouter à plusieurs reprises la gamme blues dans le 2nd solo de ce célèbre morceau de ce groupe mythique.

   Et la première fois que cette gamme fait son apparition, c’est lors de la descente à 5’32.

B. RAM JAM – BLACK BETTY

   Black Betty. On avait déjà parlé de ce morceau dans l’article sur les gammes pentatoniques, oui.

   Et ce n’est pas sans raison.

  En effet, elle est construite presque entièrement sur la gamme pentatonique, mais emprunte aussi très souvent la gamme Blues à quelques instants du solo. À vous d’essayer de les retrouver

   Vous verrez, c’est facile. 😉

C. LYNYRD SKYNYRD – SWEET HOME ALABAMA

   Alors là, en terme de génie de la pentatonique et de la gamme blues, on ne peut pas faire mieux qu’avec les rockeurs sudistes de Lynyrd Skynyrd.

   C’est pas compliqué, dans ce morceau tout particulièrement, on retrouve la gamme blues un très grand nombre de fois dans les solos… mais aussi dans les riffs rythmiques😉

• La première fois, à 0’41 ;

• Ensuite, dans le premier solo à 1’29 à plusieurs reprises, en montant et en descendant… bref, la totale ;

• Enfin, dans le 2nd solo à 2’19, encore un très grand nombre de fois.

• Sans parler du solo de piano à 2’47

D. DIRE STRAITS – CALLING ELVIS

   Il faut dire que la gamme blues est un « plan frimeur » – comme je les appelle –  qui permet vraiment d’en mettre plein la vue lors d’un bon solo de guitare.

   Et il faut avouer également que Mark Knopfler, le guitariste chanteur de Dire Straits – à l’époque – n’avait pas vraiment besoin de ça pour nous montrer ses compétences…

   Mais quand il l’utilise, ça fait un de ces effets

   Un exemple avec ce merveilleux morceau « Calling Elvis » où on peut écouter une belle gamme blues déroulée en descendant avec quelques remontées à 2’09Un vrai régal😉

E. IRON MAIDEN – THE TROOPER

   Enfin, en s’échappant totalement du Classic Rock, du Country Rock ou du Blues et en se dirigeant vers le Hard Rock et vers le Heavy Metal, c’est avec ce célèbre morceau de Iron Maiden que cet article s’achève.

   Et c’est peu dire : les 2 guitaristes utilisent la gamme blues dans leur solo respectif, rien que ça !

   Premier coup avec Adrian Smith qui, à 2’15, effectue une descente rapide de la gamme blues.

   Puis, 2ème coup avec Dave Murray qui, à 2’37, fait une belle descente tranquille de cette gamme, avec brio monsieur.

   Quels musiciens, quel groupe… et quelle musique !

 

   Voilà, j’espère que cet article vous aura plu.

   N’hésitez pas à me faire part de vos retours en commentaires, et de me dire si, vous, vous avez appris à utiliser la gamme blues d’une autre façon. 🙂

   Découvrez également les autres articles dans la même thématique : « La Gamme Pentatonique À La Guitare », « Les 4 Accords Magiques À La Guitare » et « Comment Travailler La Guitare ». 🙂

   Vous pouvez également télécharger cet article au format PDF si vous souhaitez le consulter à tout moment ! Pour cela, cliquez simplement sur le bouton ci-dessous et téléchargez-le ensuite sur votre ordinateur ou sur votre smartphone ! 🙂

👉 TÉLÉCHARGE-LES DÈS MAINTENANT !

🌟🌟🌟 En complément, télécharge GRATUITEMENT ton guide pour connaître toutes les Bases de la Musique au Piano et à la Guitare ainsi que ton livret PDF pour connaître tout du lexique des guitaristes et des pianistes ! 😍🎼🌟🌟

Bonus pour lightbox 2

Pin It on Pinterest

Shares
Share This