Apprendre Le Piano Sur Internet

Vous voulez apprendre le piano sur Internet ? Lisez alors bien tous les conseils répertoriés ici pour ne pas faire de mauvaises erreurs ! 😉

Par :

Piano

Bienvenue dans ce nouvel article écrit autour du thème : « Apprendre Le Piano Sur Internet ».

L’apprentissage de la musique est quelque chose de très vaste… mais également de très complexe. Mais que ce soit en cours au Conservatoire, en cours privés, en autodidacte, avec ou sans théorie (à l’oreille) ou de multiples façons via Internet, il est possible d’apprendre la musique à son rythme avec la méthode que l’on préfère tout en se faisant plaisir.

Cependant, « Internet » est un bien grand mot. Quels sont les formats que l’on peut trouver ? Quelles sont les pièges dans lesquels on ne doit pas tomber ? Et quelles sont les règles à respecter pour bien apprendre le piano sur Internet sans prendre de mauvaises habitudes ?

Je vous explique tout dans cet article, centré autour de l’apprentissage du piano plutôt que de la musique dans le sens général du terme.

Mais avant de se jeter dans le grand bain, l’une des règles les plus PRIMORDIALES à respecter lorsque l’on veut apprendre le piano sur Internet, c’est de maîtriser les bases, le jargon technique et les différentes notions élémentaires qui permettent de comprendre la musique.

Alors, si, pour vous, le solfège est une bête noire dont vous peinez à vous débarrasser, je vous propose de le faire pour vous, une bonne fois pour toutes.

Pour cela, rien de plus simple : je vous ai concocté un livre complet (de plus de 100 pages comprenant explications détaillées, schémas, tableaux, graphiques, etc.) qui vous permettra de comprendre les Bases de la Musique de A à Z et de laisser derrière vous les problèmes théoriques.

Et en prime, vous recevrez également mon autre livre : “L’Oreille « Absolue » pour tous” qui vous expliquera comment apprendre à développer votre oreille pour vous permettre de déchiffrer, d’improviser et de composer plus facilement.

Pour les recevoir, il vous suffit de remplir les 2 champs requis et je vous envoie ces livres dans la minute… et gratuitement, s’il vous plaît ! 😉

LES FORMATS POUR APPRENDRE LE PIANO SUR INTERNET

Oui, apprendre le piano sur Internet peut se faire de multiples façons, et c’est toute la beauté de la chose. Ainsi, en fonction du budget, de la disponibilité, de la motivation, des objectifs et des goûts de chacun, vous trouverez des formats de toutes sortes pour apprendre la musique de chez vous, derrière votre petit écran.

Parmi ces formats numériques, on peut trouver :

LES VIDEOS EN STREAMING

L’avantage de ce format est qu’il est principalement gratuit et qu’il permet d’être abordé par le plus de personnes possibles tout en proposant plusieurs centaines de millions de contenus qualitatifs. Sur certaines plateformes, il est possible de faire un don pour contribuer à l’auteur si son travail plaît aux internautes.

La plateforme principale est YouTube, mais il existe autant de plateformes qu’il existe de sites pouvant héberger de la vidéo, soit en natif soit par lien avec YouTube ou d’autres hébergeurs.

Ces vidéos peuvent être sous la forme de tutoriels, d’interviews auprès de professionnels, de masterclass ou simplement par démonstration d’un morceau sur l’instrument de son choix.

LES BLOGS ET LES PODCASTS AUDIO (SPOTIFY, DEEZER, APPLE MUSIC)

Tandis que les articles de blogs (comme celui que vous lisez actuellement) existent depuis le début des années 2000 dans le paysage numérique et qu’ils perdurent encore à l’heure d’aujourd’hui, les podcasts audio ne se sont popularisés que bien plus tard (depuis 2015).

Ils proposent la consommation de contenus similaires aux articles de blogs mais permettent de pouvoir faire autre chose en même temps, comme conduire, faire à manger, prendre sa douche, ce qui est un gain de temps considérable dans notre société actuelle où tout doit aller de plus en plus vite.

LES WEBINAIRES

Les webinaires, ou conférences sur le web, se décrivent d’elles-mêmes. Elles permettent à un formateur/conférencier de proposer un cours complet et organisé à toute une assemblée en direct.

Il peut s’agir de cours gratuits ou payants, mais beaucoup de conférenciers du web présentent un cours gratuit en webinaire en étoffant au maximum une thématique bien spécifique et proposent d’en savoir plus en accédant à un format payant sous forme de coaching privé (ce qui peut être cher) ou de formation vidéo sur une plateforme (beaucoup plus accessible).

LES EBOOKS

Depuis toujours, la dématérialisation du papier et des livres « classiques » a été un gros plus d’Internet. Ainsi, il est possible d’accéder à tout un tas d’ouvrages de tous horizons par simples clics, de chez soi.

Les livres numériques, ou « eBooks » sont donc un nouveau moyen de consommer l’information. En téléchargements payants ou gratuits à titre de démonstration/publicité, vous avez accès à toute l’information qu’il est possible de proposer aujourd’hui dans le monde et de combler vos lacunes dans le domaine que vous souhaitez.

D’ailleurs, pour que vous puissiez mieux voir de quoi il s’agit, voici un exemple d’eBook que j’ai réalisé, « Les Bases de la Musique au Piano et à la Guitare » que vous pouvez (encore une fois) télécharger gratuitement juste ici :

LA NEWSLETTER

Même si le mot « newsletter » peut vous donner des sueurs froides dans le dos, elle s’avère être un excellent moyen de communication à l’heure d’aujourd’hui, et notamment pour les formateurs et créateurs de contenu qui souhaitent prouver leur autorité et leur expertise.

Tandis que certains vont envoyer un email par mois, d’autres enverront un, deux, trois mails par semaine voire un mail tous les jours. En recevant un mail tous les jours, vous recevez des conseils et des astuces qui vont vous permettre de progresser très rapidement, à partir du moment où vous les appliquez, bien entendu… Et c’est totalement gratuit !

LES FORMATIONS SUR INTERNET

C’est le dernier format, mais qui se popularise de plus en plus depuis quelques années.

Le principe est simple : acheter une formation en ligne créée par un expert du milieu et pouvoir la suivre à son rythme de chez soi, tout en pouvant demander de l’aide auprès de la communauté ayant adhéré à cette même formation, voire au formateur directement.

Étant professeur de musique depuis quelques années, j’ai d’ailleurs pensé que c’était une bonne idée pour moi de proposer ce genre de services afin de venir en aide aux gens qui me suivent et de les accompagner dans leur parcours initiatique de la musique.

Voici le lien pour y accéder si vous voulez y jeter un œil :

LES RÈGLES À RESPECTER POUR APPRENDRE LE PIANO SUR INTERNET

Lorsqu’on souhaite apprendre le piano sur internet, et même la musique de façon générale, il faut savoir être prudent. Oui, apprendre de chez soi sans contrainte de temps et en sélectionnant soi-même les domaines sur lesquels on veut progresser est un vrai plus. Mais en procédant de la sorte, vous devenez autodidacte, d’un certain point de vue.

Et le grand piège, lorsque l’on est autodidacte, c’est de faire l’impasse sur certaines habitudes qui sont nécessaires à la progression de tout musicien.

Afin que vous puissiez limiter les mauvaises pratiques et que vous ne tombiez pas dans des pièges, voici ce à quoi vous devez faire attention :

HABITUDES ET POSITIONS

Faites attention à toujours adopter les bonnes positions apprises au début (corps droit, épaules détendues, bras et avant-bras décontractés le long du corps, poignet au niveau des touches, main en clé de voûte et doigts groupés en étant verticaux par rapport aux touches) et à ne pas négliger les bonnes habitudes que vous avez pu mettre en place avec le temps.

Forcez-vous également à analyser vos erreurs si vous sentez votre position inconfortable et à vous auto-corriger au maximum en conséquence.

TOUJOURS TRAVAILLER AU MÉTRONOME

Quoi que vous en pensiez, le métronome sera votre meilleur ami dans votre initiation musicale.

Vous trouvez cette bêbête insupportable ? Complètement dépassée ? Inutile ? Insupportable, pourquoi pas… Mais inutile et dépassée, sûrement pas.

Le métronome est un outil, ce qui signifie qu’il n’est pas destiné à rester indéfiniment présent lorsque vous jouerez. Mais pour travailler vos morceaux par étapes, pour analyser vos erreurs, vous remettre en question, progresser et déceler les problèmes rythmiques, c’est le compagnon le plus précieux que vous pourrez avoir.

En tant qu’êtres humains, nous ne pouvons pas toujours rester calés parfaitement sur un tempo sans bouger. Le métronome, si. Grâce à lui, vous allez pouvoir commencer à travailler lentement sans être tenté d’accélérer, puis d’augmenter peu à peu le tempo jusqu’à ce que vous arriviez à la vitesse normale du morceau. Et pour les tempi rapides, il est là pour vous rappeler de ne rien lâcher et de toujours maintenir votre vitesse coûte que coûte.

Il m’a sauvé la mise bon nombre de fois et, même au bout de 20 ans de pratique, il m’est encore extrêmement utile pour travailler de nouveaux morceaux de plus en plus difficiles.

NE PAS BRÛLER LES ÉTAPES

L’un des plus grands pièges lorsque l’on veut apprendre le piano sur Internet, c’est de vouloir se frotter à des morceaux beaucoup trop compliqués par rapport à son niveau.

C’est vrai, on veut vouloir jouer un morceau qu’on adore et qu’on écoute en boucle depuis des semaines, des mois, des années… Mais il est important de se demander si ce morceau nous est réellement accessible MAINTENANT ?

Sachez être patient, modeste et travaillez par étapes ce qui vous est préconisé tout en étant rigoureux dans votre progression. Si vous suivez ces conseils, je peux vous garantir qu’un jour, vous parviendrez à jouer le morceau de vos rêves. 🙂

D’ailleurs, je vous expliquerai à la fin de cet article en quoi les morceaux actuels que l’on aimerait tous jouer au piano (morceaux de Ludovico Einaudi, Yiruma, etc.) sont de vrais pièges à débutants et comment savoir si un morceau est adapté à notre niveau… ou pas.

L’UTILISATION DE LA PÉDALE

Oui, la pédale de sustain, ça fait rêver. D’un seul coup, le son du piano n’est plus du tout le même, on assiste à quelque chose de doux, de feutré, de limpide mais en même temps de majestueux et de puissant, comme si toutes les erreurs s’effaçaient subitement.

Voilà pourquoi vouloir rajouter la pédale dès le tout début de son apprentissage est une ÉNORME erreur.

Effectivement, si vous rajoutez beaucoup de poivre, d’épices et de condiments en tous genres dans votre plat alors que votre viande est à peine cuite… ça se mangera quand même… Mais ça ne sera vraiment pas bon.

De la même façon, si vous construisez une maison avec des matériaux de première qualité et une décoration travaillée mais que vous n’avez pas bâti des fondations assez solides, votre maison s’écroulera.

La pédale, c’est pareil. Elle doit être rajoutée à la toute fin. Commencez d’abord par travailler correctement la propreté des notes que vous jouez, leur rythmique exacte, par utiliser le bon doigté et d’utiliser vos doigts pour les lier un maximum les unes aux autres.

Une fois que tout ce travail commence à s’automatiser pour vous et seulement à ce moment-là, vous pouvez alors rajouter la pédale afin d’embellir vos enchaînements de notes et de donner de l’ampleur à votre morceau.

Mais n’oubliez pas que vous devez savoir aussi comment vous servir de la pédale dans un premier temps. On ne décore pas sa maison n’importe comment. 😉

L’ERREUR DU « JEU VIDÉO »

Lorsqu’on veut apprendre le piano sur Internet, le type de vidéos les plus regardées sont les vidéos du type « Synthesia ». Le principe est très simple : les notes du morceau tombent en face de chacune des touches du piano selon la rythmique utilisée, exactement de la même façon que sur Guitar Hero.

Alors oui, c’est sûr, c’est très joli à regarder (surtout chez certains youtubeurs qui utilisent des logiciels avec de très beaux effets, comme Patrik Pietschmann) et ça peut permettre de savoir quelles notes sont jouées quand on n’arrive pas à les retrouver à l’oreille.

Seulement, c’est (pour moi) la pire façon d’apprendre à jouer un morceau.

  • Aucune partition n’a besoin d’être lue, ce qui est opposé au principe-même de vouloir apprendre le piano puisqu’on nous ne demande pas de nous perfectionner en lecture de notes et de rythmes… ;
  • Sans regard sur la partition, il est impossible de savoir pour un débutant si le morceau est d’un niveau adapté au sien ;
  • On pense qu’il suffit de « jouer » pour que ça sonne, mais on ne nous apprend pas à placer correctement nos mains, les doigtés qu’il faut utiliser et on se rend compte qu’il faut mémoriser et tout retenir pour pouvoir jouer le morceau dans son intégralité, ce qui n’est absolument pas la bonne stratégie à appliquer.

Jouer à Guitar Hero, c’est plaisant… Mais ce n’est pas de cette façon qu’on apprend un instrument.

Maintenant, justement, en parlant de mémorisation…

PRIVILÉGIER LA LECTURE À LA MÉMORISATION

En lien avec le point précédent, apprendre la musique, c’est apprendre à la lire, à l’analyser, à identifier les problèmes. Mais c’est aussi savoir se baser sur ses connaissances théoriques tout en incorporant son ressenti auditif et son expérience au fil du temps.

Voilà pourquoi ne baser son apprentissage de la musique QUE sur la mémorisation est une grave erreur. Certes, l’oreille se développe de la même façon que d’apprendre la musique de façon « classique » en suivant des suites de notes sur une partition, mais il reste quand même beaucoup plus facile d’analyser ce qu’on joue en ayant une trame écrite devant les yeux.

De plus, apprendre la musique demande une énergie colossale, que ce soit sur le court ou sur le long terme. Sachez donc exactement comment la distribuer.

Ne la gâchez pas dans la mémorisation qui ne vous apportera que très peu de résultats sur le long terme. Concentrez davantage vos efforts sur l’automatisation de la lecture de notes et de rythmes et vous verrez qu’avez le temps, déchiffrer une partition vous prendra 10 fois moins de temps que si vous aviez dû tout apprendre par cœur.

SAVOIR TRAVAILLER RÉGULIÈREMENT

Pour beaucoup, apprendre la musique, c’est une lubie qui surgit subitement. Alors, forcément, lorsque cela arrive, apprendre le piano sur Internet, c’est LA solution.

On fouille dans des articles et dans des vidéos comment il faut faire pour apprendre rapidement la musique. Et ce qui en ressort, c’est de travailler assidument, de s’entraîner et de répéter encore et encore.

Le problème, c’est que comme toute grande passion que l’on se découvre du jour au lendemain, on veut y arriver tout de suite. On commence donc par travailler 4h la première journée, puis 2h le lendemain, puis 10min le surlendemain, pour ne plus en faire après pendant des semaines.

Vous voyez le piège ?

Voilà pourquoi prendre des cours avec un professeur est extrêmement important si vous souhaitez progresser sur le long terme. Il sera là pour vous dire quoi faire de semaines en semaines, à quelle fréquence travailler et pour vous donner des petits objectifs à atteindre au fur et à mesure plutôt qu’un GROS objectif d’un seul coup.

Mais si vous ne souhaitez pas passer par un professeur, vous devez absolument savoir vous fixer ces petits objectifs par vous-même et travailler intelligemment.

Au lieu de travailler beaucoup pendant une semaine, travaillez plutôt peu mais efficacement pendant 10, 20 ou 30min par jour, mais « forcez-vous » à vous dégager ce créneau tous les jours. Et si vous y arrivez, alors, encore une fois, je peux vous garantir que vous saurez progresser sur le long terme !

NE PAS APPRENDRE EN SURFACE

Enfin, apprendre un morceau de musique peut se découper en 2 grandes étapes.

Une première étape consiste à maîtriser techniquement son morceau et à le connaître parfaitement sur le bout des doigts. Savoir enchaîner toutes les notes de A à Z au bon tempo en respectant leurs durées, leurs rythmiques et les doigtés qu’il faut emprunter tout en les jouant proprement avec la même intensité.

Ce travail-là représente 80% du travail.

Les 20% restants concernent l’interprétation et l’expression qu’on va vouloir y rajouter pour le « personnifier ».

C’est un travail en profondeur qui est nécessaire si l’on veut vraiment faire ressortir certaines notes par rapport à d’autres, mettre en avant des phrases mélodiques, respecter les intentions du compositeur, les nuances qu’il a indiquées, les variations de tempo, les staccato, les legato, etc.

C’est aussi un travail difficile lorsque l’on veut apprendre le piano sur Internet, puisque c’est très subjectif d’un morceau à un autre, et seul un professeur assis à côté de vous pourra vous aiguiller sur les manières dont vous pourrez interpréter votre morceau.

Mais bon, tout comme la pédale, il ne s’agit que d’une phase d’embellissement. Apprenez dans un premier temps la reproduction rigoureuse des notes, des rythmes, des doigtés et sachez rester propre dans votre jeu, vous aurez largement de quoi faire avec ça. 😉

J’espère que cet article vous aura plu.

Maintenant, comme je vous l’ai dit, apprendre le piano sur Internet peut dissimuler des pièges que les débutants ne peuvent pas déceler. Voilà pourquoi je vous propose de découvrir maintenant comment identifier ces pièges et comment savoir précisément si le morceau que vous visez est adapté à votre niveau :



Vous pouvez également télécharger cet article en PDF pour le consulter où vous voulez et quand vous le souhaitez ! 🙂 Pour cela, cliquez simplement sur ce lien :

👉 Cliquez ici pour recevoir le PDF de l’article !


   Découvrez également les autres articles dans la même thématique : « Apprendre À Lire Une Partition», « Apprendre La Clé De Fa » et « Rythme Et Solfège ».

8 Replies to “Apprendre Le Piano Sur Internet”

  1. Marie dit :

    Oh cet article est vraiment bien, je m’y retrouve totalement ! J’ai appris à jouer toute seule au petit bonheur la chance, et mes enfants de 12 et 9 ans apprennent régulièrement avec des applis… Je m’aperçois bien que ce n’est pas idéal et en même temps les cours avec professeur représentent un budget… Ce que tu évoques dans les risques est très juste. Je vais voir ta formation 🙂 Merci pour toutes ces informations !

  2. goutelle dit :

    Article hyper complet! Et en effet j’avais essayer un application pour apprendre le piano je pense que c’est de cela dont tu parles…merci

  3. Un article effectivement très complet ! Il y a de nombreuses façon d’apprendre la musique de nos jours. merci pour ces pistes 🙂

  4. Vincent dit :

    Merci pour ton article. Je pensais bien faire en initiant ma fille à la musique via les jeux vidéos. Je vais revoir ma copie ! 🙂

    • Antoine Bidet dit :

      Attention, tu peux quand même lui faire découvrir la musique via ce biais pour que ça soit ludique et sympa, mais effectivement ce ne doit être QUE pour s’amuser, et pour apprendre il vaut mieux un professeur qui l’accompagne 🙂

Laissez-moi un commentaire ! 🙂

Pin It on Pinterest

Shares
Share This