Le Regard Des Autres En Musique

Cliquez ici pour dĂ©couvrir comment gĂ©rer le regard des autres en musique, que vous vous produisiez sur scĂšne, que vous enseigniez ou que vous jouiez simplement pour vous. 🙂

Par :

Carnaval d'Articles

Bienvenue dans ce nouvel article traitant du thĂšme « Comment GĂ©rer Le regard des autres en musique Â» !

   Il y a peu de temps, j’ai Ă©crit un article sur le thĂšme « La Musique Et Les Émotions Â» dans le cadre d’un carnaval d’articles. Aujourd’hui, eh bien il s’agit encore une fois d’un article issu d’un carnaval, et qui plus est avec un sujet assez similaire.

   En effet, aujourd’hui, je m’attaque Ă  un sentiment bien particulier : le terrifiant regard des autres et le jugement d’autrui ! En fait, je vais vous montrer que l’on peut tirer beaucoup de positif en partant de la faiblesse – que l’on croit ! â€“ d’ĂȘtre jugĂ© par les autres et qu’on peut s’en construire une force Ă  part entiĂšre.

   Le blog organisateur de ce carnaval et qui regroupera tous les articles se rapportant Ă  ce sujet est celui de Sarah : MultipassionnĂ©s Épanouis. J’aime d’ailleurs tout particuliĂšrement son article qui mentionne le Seigneur des Anneaux qui est une saga que j’adore personnellement.

   Alors, sans plus tarder, attaquons, si vous le voulez bien ! Vous allez voir, vous n’aurez plus honte du regard des autres en musique aprĂšs ça. đŸ™‚

I. NE PAS AVOIR HONTE DE SON NIVEAU

   En gĂ©nĂ©ral, lorsque l’on est soumis au regard des autres en musique, plusieurs situations nous viennent immĂ©diatement Ă  l’esprit, mais la premiĂšre d’entre elle, c’est la peur du jugement du public lorsque l’on joue devant beaucoup de personnes ! C’est pourquoi j’y viendrais un peu plus bas.

   Mais tout d’abord, je vais vous prĂ©senter un autre cas que l’on rencontre souvent chez les musiciens, et notamment ENTRE eux. En gros, on pourrait le rĂ©sumer comme ça chez les guitaristes :

« Regarde, moi je shred Ă  200 km/h en rajoutant du tapping avec mes pieds !  Â»

  Ce phĂ©nomĂšne est d’ailleurs beaucoup plus prĂ©sent chez les guitaristes que chez les autres instrumentistes, mais chez les pianistes, ça pourrait se prĂ©senter de cette façon :

« Ah ouaiiis, j’aime en foutre partout, moi les silences, j’connais pas ! Â»

   Attention ! J’aime beaucoup ce qu’il fait Jarrod Radnich
 Mais bon, je trouve quand mĂȘme qu’il Ă©tale un peu trop de pĂątĂ© dans celle-lĂ  !

   Autant vous dire que si quelqu’un joue comme ça devant vous ou que vous trouvez une vidĂ©o d’un gars qui joue comme ça, vous vous sentez tout nul, tout pabo et vous aurez envie d’aller vous cachernu, dans la forĂȘt, avec les asticots
 Bon, ça, c’est vraiment pour un stade avancĂ© de dĂ©-composition – #petitclindoeilmusical – et j’espĂšre pour vous que vous n’en arriverez pas lĂ .

   En attendant, on se sent quand mĂȘme bien dĂ©stabilisĂ©, et ça, vous ne pourrez pas dire le contraire. Eh bien, sachez que vous n’avez aucune raison de l’ĂȘtre !! Certains ont des facilitĂ©s et d’autres des difficultĂ©s, mais l’apprentissage d’une discipline fluctue Ă©normĂ©ment d’un individu Ă  l’autre, et ce Ă  cause de multiples facteurs !

Image d'un facteur

   Mais non, pas ceux là
 Les capacitĂ©s sont dĂ©veloppĂ©es grĂące Ă  la motivation de chacun, du temps disponible pour travailler son instrument mais aussi en fonction du professeur qu’on aura en face de nous, le ressenti des cours – amĂ©nagement de la salle de cours, ambiance lumineuse, complicitĂ©, etc. â€“ et sa situation familiale, entre autres. Tout ça peut vous paraĂźtre anodin, mais pourtant ça ne l’est pas. AprĂšs tout, c’est le mĂȘme processus que de construire son parcours scolaire, avec les mĂȘmes contraintes, les mĂȘmes conditions de travail, de vie


   En tout cas, ce qui est sĂ»r, c’est que tout le monde peut ĂȘtre capable de rĂ©ussir ce qu’il dĂ©sire, Ă  condition de s’en donner les moyens. Si vous le dĂ©sirez vraiment, vous aurez toujours au fond de vous la volontĂ© de trouver du temps pour travailler, vous amĂ©liorer, mĂȘme si cela prend plus de temps chez certains que chez d’autres. L’essentiel, c’est d’avancer Ă  son rythme et de ne jamais baisser les bras !

   Pour vous rassurer, dites-vous que Jimi Hendrix est devenu un guitariste virtuose puisqu’il a passĂ© tout son temps libre Ă  s’entraĂźner dĂšs l’ñge de ses 15 ans, d’une part par pure passion et d’autre part pour faire abstraction de la tension planante entre ses parents. Il s’y consacrait d’ailleurs plus de 12 heures par jour, d’oĂč une trĂšs nette baisse de ces rĂ©sultats scolaires


   Or, aujourd’hui, il n’est plus possible de s’entraĂźner autant de temps par jour ! MĂȘme si on Ă©tait tous riches Ă  souhait et qu’on n’aurait plus besoin de travailler pour vivre, tellement de choses nous englobent et nous impactent quotidiennement que nous n’avons quand mĂȘme que trĂšs peu de temps pour nous


   Bon c’est vrai, il faut quand mĂȘme avouer que les millionnaires dans leurs villas ont quand mĂȘme davantage de temps pour eux que les habitants des grandes villes qui gagnent peu, qui travaillent plus de 10 heures par jour et qui passent le reste de leur temps dans les transports si ce n’est dans les tĂąches mĂ©nagĂšres. D’ailleurs, peut-ĂȘtre ĂȘtes-vous dans ce cas, vous qui me lisez Ă  cet instant. Si c’est le cas, sachez que je suis de tout cƓur avec vous et que si mon article – et mon blog en gĂ©nĂ©ral – peut vous redonner un tant soit peu d’espoir afin que vous trouviez du temps pour vous, j’en serais vraiment satisfait ! D’ailleurs, un article sur la gestion du temps paraĂźtra d’ici peu sur le blog ! N’hĂ©sitez pas Ă  vous abonner si ce n’est pas encore fait afin d’en ĂȘtre averti par la suite ! Pour cela, remplissez simplement le formulaire ci-dessous et vous recevrez en bonus votre livre GRATUIT des Bases de la Musique au Piano et Ă  la Guitare.

Et en prime, vous recevrez Ă©galement mon autre livre : “L’Oreille « Absolue » pour tous” qui vous expliquera comment apprendre Ă  dĂ©velopper votre oreille pour vous permettre de dĂ©chiffrer, d’improviser et de composer plus facilement. Pour recevoir ces 2 eBooks immĂ©diatement dans votre boĂźte mail, il vous suffit de remplir les champs renseignĂ©s :

Cela vous apprendra d’autant plus Ă  faire abstraction du regard des autres en musique !

En attendant, je vous mettrai le lien dans cet article une fois qu’il sera terminĂ©.

Bon, et si je terminais ce paragraphe ? 

   Tout ça pour vous dire : n’ayez pas honte de vous lorsque vous voyez des brutes Ă©paisses de la musique vous en ratatiner plein la figure avec leur technique pure et dure ! Tout le monde doit progresser Ă  son rythme et chacun peut arriver Ă  atteindre ce niveau. Tout ne dĂ©pend que de vous. N’oubliez jamais que les plus grands musiciens de ce monde ont commencĂ© dĂ©butants !

   Et pensez Ă©galement Ă  ceci : John Frusciante, le guitariste lead des Red Hot Chili Peppers, ne montre que trĂšs peu de signes de virtuositĂ© technique au sein des morceaux du groupe. Or, c’est une bĂȘte sans nom, tout simplement parce qu’il place les bonnes notes aux bons endroits.

   Eh oui : la musique est faite de notes et de SILENCES ! Sachez les exploiter comme il le faut et vous verrez que votre solo aura 10 fois plus d’impact qu’un solo de 3 minutes shreddĂ© Ă  mort jusqu’à dĂ©capitation de votre paroi cutanĂ©e digitale.

Preludio Obsesivo â€“ Rata Blanca

VS.

Shine On You Crazy Diamond â€“ Pink Floyd

Dites-moi en commentaire laquelle des 2 vidĂ©os vous prĂ©fĂ©rez !

N.B. : Je vous ai mis le lien de la vidĂ©o de Pink Floyd Ă  partir de 2 minutes, mais n’hĂ©sitez pas Ă  l’écouter dĂšs le dĂ©but pour vous mettre davantage dans l’ambiance !

II. LE REGARD DE SES PROCHES LORSQUE L’ON JOUE

   Une peur que bon nombre de musiciens ont est celle de jouer devant des gens, bien entendu
 Mais encore davantage devant des gens que l’on connaĂźt PERSONNELLEMENT !

   Lorsque je prenais des cours de musique avec ma premiĂšre prof de musique, celle-ci nous inscrivait souvent Ă  des auditions et Ă  des concerts qu’elle organisait plusieurs fois par an, notamment lorsqu’elle se produisait avec son orchestre. Au dĂ©but, on a les foies, ça, je ne vous le cache pas


Image de Bif Tannen pour l'article "Savoir gérer le regard des autres"

   Surtout que toute ma famille Ă©tait prĂ©sente ! Parents, grands-parents et amis de mes parents qui venaient voir leurs enfants


   Et je peux vous dire que j’ai toujours Ă©tĂ© particuliĂšrement affectĂ© par le regard des autres en musique, chose qui Ă©volue peu Ă  peu mais dont je peine Ă  me dĂ©tacher.

   Mais au fur et Ă  mesure du temps, j’ai perfectionnĂ© mon jeu et je me suis habituĂ© Ă  ces auditions, tant bien que, lorsque j’ai intĂ©grĂ© le Conservatoire, je n’avais pas vraiment l’impression de partir de 0 lorsque je devais me produire devant un petit public. La seule diffĂ©rence entre l’école privĂ©e et le Conservatoire qui me faisait bizarre, c’est que le Conservatoire instaurait inconsciemment une ambiance assez « Ă©litiste Â» qui demandait Ă  ce que l’on exĂ©cute notre morceau le mieux possible, comme si un jury nous observait tout le temps, mĂȘme pour une simple audition. Je vous avoue que cette ambiance de concert ne me plaisait pas beaucoup, mais bon, ce qui ne nous tue pas ne peut que nous rendre plus fort, et ça a Ă©tĂ© le cas !

   Au bout de quelques annĂ©es, j’ai d’ailleurs intĂ©grĂ© l’orchestre qu’avait montĂ© ma prof en tant que claviĂ©riste et c’est lĂ  que je me suis construit mes armes pour mieux gĂ©rer le stress, n’étant dĂ©jĂ  plus SEUL sur scĂšne.

   Avec les annĂ©es, j’ai intĂ©grĂ© divers autres groupes de musiques, jouĂ© pour pas mal d’évĂ©nements, en groupe comme tout seul, et maintenant, j’arrive Ă  gĂ©rer beaucoup mieux le stress et le regard des autres. Avec le groupe que nous avions montĂ© au lycĂ©e, nous avions mĂȘme jouĂ© en petit comitĂ© devant seulement une dizaine de personnes trĂšs proches puisque c’était pour mes 20 ans, et c’est passĂ© trÚÚÚs crĂšme 

   Tout ça pour vous dire que la peur de jouer devant un public dont on voit les visages et, qui plus est, dont on CONNAÎT ces visages, est une chose difficile, parfois mĂȘme plus difficile que si l’on jouait devant une fosse de 500 personnes. D’ailleurs, cela nous est arrivĂ© une fois de jouer devant autant de personnes, et ce Ă  l’occasion de la fĂȘte de la musique en 2014. Eh bien, sachez que, mĂȘme si le chanteur n’avait plus sa guitare pour assurer la partie rythmique (une corde cassĂ©e…), cela a Ă©tĂ© un des meilleurs concerts que l’on ait jamais fait !

   Pour vaincre cette peur, il vous suffit de vous entraĂźner
 Ă  jouer rĂ©guliĂšrement devant votre famille, vos amis, avec d’autres musiciens, etc. ! De cette façon, vous maĂźtriserez de plus en plus cette situation et vous recevrez Ă©galement – par moment â€“ des avis et des critiques, souvent constructifs afin de vous aider Ă  vous perfectionner et de mettre vos compĂ©tences musicales en situation concrĂšte « live Â».

III. LE REGARD DES AUTRES EN MUSIQUE LORSQUE L’ON JOUE SUR SCÈNE

   Comme je viens de vous l’expliquer, jouer en petit comitĂ© « privĂ© Â» est plus dĂ©licat que de jouer devant beaucoup de personnes, notamment si l’on ne voit pas le visage de ces personnes. Mais bon, ce n’est pas pour autant qu’il est simple de jouer sur scĂšne, et qui plus est devant des dizaines voire des centaines de personnes !

   La raison premiĂšre de notre stress est la peur de se tromper devant tant de spectateurs, je pense que vous serez d’accord avec moi sur ce point-lĂ . Pour parer Ă  cela, il vous faut alors connaĂźtre votre morceau sur le bout des doigts â€“ c’est le cas de le dire
 – et vous entraĂźner Ă  le jouer dans tous types de situations ! Quelques exemples


   Comme je l’ai Ă©voquĂ© dans un article prĂ©cĂ©dent dans lequel je parlais de savoir gĂ©rer ses Ă©motions, j’expliquai que, lorsque l’on travaille un morceau chez soi et devant son professeur, on n’arrivait pas Ă  le jouer de la mĂȘme façon. En effet, on est davantage soumis au regard examinateur de notre professeur lorsque l’on est en cours plutĂŽt que chez soi, seul, ce qui nous fait perdre quelques pourcents de notre concentration initiale.

   Pour remĂ©dier Ă  cela, j’apportai le fait qu’il vous faut vous enregistrer – avec votre smartphone par exemple â€“ pour entraĂźner votre cerveau Ă  ĂȘtre perturbĂ© par autre chose que la simple et bonne exĂ©cution du morceau, chose qui arrive tout le temps en live ! Sur scĂšne, des dizaines de choses attirent notre attention, de nouvelles Ă©motions apparaissent et, pour en profiter pleinement ou pour se concentrer davantage sur leur contrĂŽle lorsqu’elles peuvent s’avĂ©rer nĂ©gatives, il est indispensable d’avoir travaillĂ© son morceau dans d’autres conditions que celles dont on est familiĂšrement habituĂ©es.

   Un autre exercice plutĂŽt efficace qui fonctionne s’il est rĂ©alisĂ© rĂ©guliĂšrement – dans la mesure du possible â€“ est celui de jouer Ă  n’importe quelle occasion. Par exemple, vous avez peut-ĂȘtre dĂ©jĂ  dĂ» remarquer que, dans beaucoup de gares, on peut trouver des pianos droits pour que tous les pianistes qui le dĂ©sirent puissent attendre leur train dans des conditions plus agrĂ©ables, ce qui ravit au passage les autres voyageurs ! Vous avez compris
 Si vous ĂȘtes pianiste, profitez de ces moments pour vous faire la main :

‱ Sur un piano que vous ne connaissez pas ;

‱ Dans des conditions de jeu inconnues ;

‱ Devant des centaines de personnes que vous ne connaissez pas ;

   L’avantage de cet exercice, c’est que le morceau que vous voudrez jouer sera un morceau que vous connaissez par cƓur sans utiliser de partition ! En effet, vous aurez envie de donner tout ce que vous avez devant tant de monde, logique que vous n’aurez pas envie de jouer le morceau que vous avez commencĂ© la veille ! Et, qui plus est, vous n’aurez pas forcĂ©ment vos partitions Ă  portĂ©e de main. La seule solution est de jouer quelque chose de tĂȘte que vous maĂźtrisez suffisamment pour ne pas faire n’importe quoi devant tant de personnes. Autrement dit
 comme en live !

   Ă€ une seule diffĂ©rence nĂ©anmoins : en live, les gens paient pour venir vous voir et vous Ă©couter â€“ ou se dĂ©placent exprĂšs tout du moins â€“ alors que, dans une gare, personne ne s’attend Ă  ce que vous jouiez ! C’est d’ailleurs ce qui en dĂ©courage plus d’un de se lancer : on a peur de se faire « mal voir Â» en s’imposant de la sorte. Mais c’est hĂ©las typiquement français. Aux USA, par exemple, les prises d’initiatives en public ne sont pas autant jugĂ©es qu’en France – d’oĂč aussi des faits insolites que l’on ne voit que lĂ -bas, dans le bon comme dans le mauvais sens.

   Si vous pensez que quelqu’un critique simplement ce fait sans mĂȘme critiquer votre jeu en lui-mĂȘme, dites-vous que cette personne est simplement jalouse parce qu’elle n’arrive pas Ă  se lancer comme VOUS, vous venez de le faire. Continuez alors de plus belle, en vous disant que plus de 95% des gens qui Ă©couteront – et non entendront simplement ! â€“ ce que vous jouerez seront davantage absorbĂ©s par ce que vous leur apporterez plutĂŽt que par les simples erreurs techniques que vous ferez. Et puis, vous ne reverrez jamais toutes ces personnes de toutes façons, autant sauter sur l’occasion ! En d’autres termes
 LANCEZ-VOUS !!! Vous avez tout Ă  y gagner !

   Enfin, pour terminer, gardez Ă  l’esprit que, mĂȘme si vous avez l’impression de vous planter littĂ©ralement, la plupart des gens ne le remarqueront mĂȘme pas. Tout dĂ©pend de la faute, bien entendu. Mais, Ă©tant donnĂ© qu’une simple erreur d’interprĂ©tation vous rendra insatisfait de la façon dont vous avez jouĂ© votre morceau, vous aurez – ou avez-vous dĂ©jĂ  eu peut-ĂȘtre ! â€“ l’impression d’avoir complĂštement ratĂ© votre morceau alors qu’il aura Ă©tĂ© parfaitement exĂ©cutĂ© pour la majoritĂ© des gens prĂ©sents. Et puis, dites-vous aussi que mĂȘme des grands groupes se sont foirĂ©s lamentablement sur scĂšne dans l’histoire de la musique et, pourtant, ça a quand mĂȘme fait un carton ! Bien sĂ»r, comme ce sont des cĂ©lĂ©britĂ©s, on leur pardonne beaucoup
 Mais The Show Must Go On ! Et c’est ça le plus important !

   Regardez cette vidĂ©o si vous n’ĂȘtes pas convaincu. Je vous assure que lĂ , le regard des autres en musique, il s’en moque un peu đŸ˜‚ :

IV. LE REGARD DES AUTRES LORSQUE L’ON ENSEIGNE

   Pour finir avec cet article, parlons rapidement de l’enseignement de la musique.

   Vous le savez sĂ»rement, mais si vous ĂȘtes en train de me lire en ce moment, c’est parce que je suis un musicien avant tout – non, sans dĂ©c’
 – mais je suis aussi professeur de musique !

Oui, on sait ! Et c’est tout ?

   Non mais si je vous dis ça, c’est pour une raison bien particuliĂšre.

   En effet, si j’ai eu l’idĂ©e de lancer ce blog, c’est pour vous faire part de mes conseils et astuces sur tous les domaines de la musique au sein desquels on retrouve Ă©galement
 L’enseignement de la musique ! J’écris donc rĂ©guliĂšrement des articles dont le thĂšme serait avant tout du dĂ©veloppement personnel afin que tout le monde puisse progresser, Ă©lĂšves dĂ©butantsconfirmĂ©sprofesseurs, etc. mais Ă©galement pour d’autres lecteurs qui dĂ©couvrent ma vision des choses sur des thĂšmes de dĂ©veloppement de soi et qui peut leur apporter des clĂ©s dans la vie de tous les jours et non seulement en musique.

   Ainsi, afin de partager au maximum mon contenu et de faire connaĂźtre le blog au plus grand nombre, je me suis inscrit sur des groupes de conversation sur lesquels j’essaie de rĂ©pondre Ă  ceux qui ont des interrogations sur tel ou tel sujet et de les aider le plus possible grĂące Ă  mes connaissances. De plus, je publie rĂ©guliĂšrement mes nouveaux articles et mes nouvelles vidĂ©os sur ces groupes afin d’aider le maximum de personnes en expliquant de la façon Ă  moi que j’fais ! Certains n’aiment sĂ»rement pas, mais je sais que cela en aide plus d’un, et c’est pour cela que je continue !

   Il faut dire que le domaine de l’éducation est assez difficile d’accĂšs. En effet, Ă©tant donnĂ© que des mĂ©thodes ont Ă©tĂ© crĂ©Ă©es par des professeurs depuis des centaines d’annĂ©es, il est difficile d’en faire admettre de nouvelles que l’on aurait crĂ©Ă©es nous-mĂȘme, aujourd’hui, au XXIĂšme siĂšcle â€“ et d’autant plus quand on a 25 ans. Et pourtant, de nouvelles techniques apparaissent d’annĂ©es en annĂ©es, et ce grĂące Ă  l’évolution de la technologie et du rĂ©seau Internet. Tout le monde peut aujourd’hui avoir la possibilitĂ© de prĂ©senter ses opinions, ses tests et ses rĂ©sultats afin de faire Ă©voluer la pĂ©dagogie plus rapidement qu’à une certaine Ă©poque.

   Si je vous dis ça, c’est parce que, malgrĂ© mon jeune Ăąge, j’ai eu plusieurs professeurs qui m’ont appris la musique de façon diffĂ©rente Ă  chaque fois mais que toutes m’ont apportĂ© quelque chose de bĂ©nĂ©fique ! Ainsi, tout ce que je vous partage sur ce blog n’est rien d’autre qu’un combinĂ© de toutes ces connaissances accumulĂ©es depuis 2003 – eh oui, mon premier cours de musique a Ă©tĂ© le 3 septembre 2003
 Ă§a remonte
 – agrĂ©mentĂ©es de mes expĂ©riences personnelles et professionnelles en tout genre.

   Et pourtant, je sais que je touche Ă  un domaine oĂč certains considĂšrent leurs mĂ©thodes pĂ©dagogiques comme Ă©tant infaillibles et qu’il ne faut en aucun cas remettre en question Ă  dĂ©faut de se faire incendier assez brutalement. NĂ©anmoins, j’ai dĂ©cidĂ© de continuer ce que j’ai commencĂ© d’entreprendre en faisant abstraction de toutes ces doses de nĂ©gativitĂ© mais en gardant quand mĂȘme un esprit ouvert Ă  toutes les remarques Ă©ventuellement constructives que l’on pourrait me faire.

Bla Bla Bla par Ross de la série Friends

   Bon, tout ça pour dire que, quoique vous commenciez Ă  faire par vous-mĂȘme, et mĂȘme que cela ne soit encore bancale, eh bien
 CONTINUEZ ! Le succĂšs rĂ©ussi aux audacieux et Ă  ceux qui se jettent Ă  l’eau.

   De plus, comme pour la pratique du piano dans les gares, gardez Ă  l’esprit que si vous pensez que des gens vous critiquent, c’est que vous les dĂ©rangez d’une façon ou d’une autre. Et, dĂšs lors que vous recevrez votre premier message de haine Ă  votre Ă©gard, fĂȘtez donc ça glorieusement ! Ceci marque le PREMIER PAS vers votre rĂ©ussite !

   Je n’ai qu’une chose Ă  dire
 Piquantes ces p’tites merguez ! Gardez une POSITIVE attitude !

   Et voilĂ , j’avais dit que je ne ferais pas un article Ă  rallonge


   Mais bon, tout ceci me tient tellement Ă  cƓur en mĂȘme temps ! J’aime partager avec vous mes ressentis, mes expĂ©riences, d’autant plus lorsqu’elles s’avĂšrent vrai pour d’autres gens.

   Et puis, au moins maintenant, vous saurez l’essentiel de ce qu’il faut savoir pour gĂ©rer le regard des autres en musique et rester Ă©panouis dans votre pratique d’instrument !

   C’est vous qui m’aidez Ă  continuer et Ă  vous proposer de jours en jours de nouveaux contenus toujours plus passionnants ! Ne changez rien, vous ĂȘtes parfaits !

   Je rappelle que cet article a Ă©tĂ© Ă©crit dans le cadre du Carnaval d’Articles lancĂ© par Sarah du blog MultipassionnĂ©s Épanouis. Merci encore Ă  elle pour ce sujet qui nous affecte tous, musiciens comme non musiciens. J’ai d’ailleurs hĂąte de lire les articles issus des autres blogs participants !

À bientĂŽt pour un prochain article.


Vous pouvez Ă©galement tĂ©lĂ©charger cet article en PDF pour le consulter oĂč vous voulez et quand vous le souhaitez ! 🙂 Pour cela, cliquez simplement sur ce lien :

👉 Cliquez ici pour recevoir le PDF de l’article !


   DĂ©couvrez Ă©galement les autres articles dans la mĂȘme thĂ©matique : « DĂ©passer Ses Limites En Musique», « La Musique Et Les Émotions Â» et « 10 RĂ©solutions Pour La Nouvelle AnnĂ©e En Musique Â».

10 Replies to “Le Regard Des Autres En Musique”

  1. Je suis d’accord avec ce que tu dis sur le silence et ces musiciens qui tartinent. Au final, ça m’ennuie. Un bon pain dans le jeu, une angoisse, des fois c’est plus musical. Je prĂ©fĂšre les guitaristes anti-guitare-hĂ©ros ! 😉

    • Antoine Bidet dit :

      Oui voilĂ  tout Ă  fait. 🙂 AprĂšs, en disant ça moi aussi, je suis quand mĂȘme envieux de ne pas pouvoir jouer de la sorte ! Mais personnellement, j’ai appris Satch Boogie de Joe Satriani et mĂȘme si j’aime beaucoup la jouer, je prĂ©fĂšre Ă©couter un bon Dire Straits qu’un album complet de Satriani ou de Steve VaĂŻ !

  2. Arthur Debons dit :

    Cette ref Ă  retour vers le futur m’a tuĂ© x)
    Sympa cette petite dose de motivation ! Le contenu peut s’adapter Ă  plein d’autres sujets, merci pour cette pĂ©pite Antoine ! 🙂
    Arthur

  3. Sarah Gascoin dit :

    Merci Antoine pour cet article trĂšs intĂ©ressant ! J’aime particuliĂšrement voir que tu pars de ton expĂ©rience personnelle pour en extraire des techniques applicables Ă  tous 😉
    Et bien sĂ»r, je suis particuliĂšrement touchĂ©e par la derniĂšre partie, d’oser se montrer et de faire des choses diffĂ©rentes parce que je n’ose pas encore tout Ă  fait le faire 😅. Ça m’encourage Ă  persĂ©vĂ©rer ! 😃🙏

  4. petitdoremi dit :

    Super! J’ai beaucoup aimĂ© ton article et ton approche du sujet. Je suis trĂšs d’accord avec ce que tu Ă©cris par rapport Ă  l’approche de la musique (j’ai envie de dire: Ă©videmment, mais bon, ce ne l’est pas forcĂ©ment), mĂȘme si, beaucoup de fois, ça cache une certaine jalousie de ma part quand j’entend des super performances. Elles n’ont peut-ĂȘtre pas de saveur, mais crottes de lapin, qu’est-ce que j’aimerais avoir leur technique! đŸ€Ł Enfin bref, merci de ton partage d’expĂ©rience. Je n’avais pas vu que tu avais participĂ© au mĂȘme Carnaval que moi (bouh!!! moi qui ne lit pas tout!! 😊). A trĂšs bientĂŽt!

  5. […] la mĂȘme thĂ©matique : « Comment Travailler La Guitare », « Rythme Et SolfĂšge » et « Le Regard Des Autres En Musique […]

  6. […]    DĂ©couvrez Ă©galement les autres articles dans la mĂȘme thĂ©matique : « La Signature Rythmique », « Rythme Binaire et Ternaire » et « Les Symboles sur une Partition Â». đŸ™‚ […]

Laissez-moi un commentaire ! 🙂

Pin It on Pinterest

Shares
Share This