Travailler Son Oreille Musicale

👉Vous souhaitez apprendre comment dĂ©velopper et travailler son oreille musicale ? Cliquez donc ici pour dĂ©couvrir 6 techniques capitales pour y parvenir ! 😉

  Bienvenue dans ce nouvel article traitant du thĂšme “Travailler Son Oreille Musicale” !

   Qu’est-ce que signifie, pour vous, « avoir l’oreille musicale Â» ?

   Est-ce avoir l’oreille absolue, ce don que tout le monde connaĂźt mais qu’il est impossible d’avoir ?

   En rĂ©alitĂ©, on n’est pas loin
 Mais avoir une oreille musicale ne veut pas forcĂ©ment dire avoir l’oreille absolue. Je m’explique :

   Avoir de l’oreille signifie en rĂ©alitĂ© que l’on a dĂ» travailler pour dĂ©velopper son oreille avec des exercices, des mĂ©thodes, et cela requiert une certaine rigueur.

   En revanche, l’oreille absolue, quant Ă  elle, consiste Ă  repĂ©rer du premier coup n’importe quelle note et Ă  la nommer. Mais lĂ  oĂč la plupart des gens se trompent, c’est que l’oreille absolue est une facultĂ© que l’on a dĂšs tout petit et que, sans le savoir, des dizaines de personnes ont sans ĂȘtre forcĂ©ment des musiciens !

   C’est, d’une certaine façon, une sorte d’hyperacousie frĂ©quentielle qui n’en reste pas moins dĂ©sagrĂ©able pour les personnes dotĂ©es de ce genre de facultĂ©.

   D’ailleurs, ma 1Ăšre prof de musique m’avait racontĂ© qu’une de ses Ă©lĂšves l’avait et que, lors d’une de leurs balances pour le concert de fin d’annĂ©e, une voiture Ă©tait passĂ©e Ă  proximitĂ©, avait klaxonnĂ© et cette Ă©lĂšve avait dit « Oula, ce klaxon est entre le Fa et le Fa#, c’est trĂšs dĂ©rangeant
 Â»

   Vous voyez, trĂšs impressionnant.

   Eh bien non, dans cet article, je ne vais pas vous parler d’oreille absolue, mais d’oreille
 relative !

   Et l’oreille relative, c’est le mot juste lorsque l’on parle de « travailler son oreille musicale Â», ou « avoir l’oreille musicale Â».

   Tout est une question de technique, de maĂźtrise, pour parvenir Ă  tout un tas de capacitĂ©s telles que :

‱ DĂ©chiffrer plus rapidement une partition ou une tablature de guitare

‱ Savoir improviser librement et aisĂ©ment sur tous types de gammes et de styles ;

‱ Pouvoir composer soi-mĂȘme ses propres morceaux de façon organisĂ©e ;

‱ Avoir des facilitĂ©s pour enseigner la musique et transmettre des notions aux autres.

   Tout ceci est gĂ©nial
 Mais le problĂšme, c’est que la majoritĂ© des musiciens ne savent pas quelles Ă©tapes suivre pour y parvenir et quelles sont les techniques qui permettent de radicalement travailler son oreille musicale relative afin de progresser totalement dans l’apprentissage et la comprĂ©hension de la musique.

   Je le conçois, ça fait beaucoup de mots compliquĂ©s.

  Alors, sans plus tarder davantage, attaquons dĂšs maintenant avec ces 8 ClĂ©s qui permettent de travailler son oreille musicale !

I. UNE MEILLEURE BASE MUSICALE
 POUR UNE MEILLEURE OREILLE MUSICALE !

   Tout d’abord, la chose ES-SEN-TI-ELLE que tout bon musicien devrait avoir est celle de maĂźtriser sur le bout des doigts toutes les notions de solfĂšge.

   Alors, vous devez sans doute penser, comme ça, au 1er abord, que c’est quelque chose d’inatteignable, que vous avez dĂ©jĂ  essayĂ© dans le passĂ© de tout comprendre lorsque vous preniez des cours privĂ©s ou au Conservatoire oĂč vous en avez bavĂ© pendant plusieurs annĂ©es mais que vous n’avez jamais compris Ă  quoi cela pouvait bien servir dans la pratique de votre instrument ?

   Vous devez croire qu’il est trop tard pour vous de le comprendre « Ă  votre Ăąge Â», mĂȘme si vous n’avez QUE 25 ans, puisque vous pensez qu’aprĂšs 15 ans, on n’a plus la plasticitĂ© cĂ©rĂ©brale et la dextĂ©ritĂ© nĂ©cessaire pour y parvenir et que les bonnes habitudes ne viendront plus aussi facilement que chez les enfants et les adolescents en bas Ăąge.

   Eh bien, laissez-moi vous dire une bonne chose : tout ceci est AR-CHI FAUX !

   En ce qui concerne la pratique d’un instrument, le problĂšme ne provient pas de notre capacitĂ© Ă  pouvoir apprendre ou rĂ©apprendre les bonnes habitudes de positionnement de la main, des doigts, du corps, etc.

   Le problĂšme est beaucoup plus logique que cela, mais pourtant pas autant considĂ©rĂ© qu’il devrait l’ĂȘtre : plus nous vieillissons, plus nous croulons sous diverses activitĂ©s, de nombreuses responsabilitĂ©s de plus en plus importantes Ă  assumer au travail, dans la vie de famille, de couple, du cĂŽtĂ© financier, etc.

   En rĂ©sumĂ©, plus la vie avance, plus elle laisse derriĂšre elle un bon nombre de nos agissements qui, sur le long terme, finissent par s’accumuler et ne nous laissent plus aucun temps disponible pour nous laisser un tant soit peu de temps
 pour nous !

   C’est aussi simplement triste que ça.

   De plus, quand on est petit, nos parents nous font pratiquer des activitĂ©s diffĂ©rentes afin de voir dans laquelle nous nous Ă©panouissons le plus. Et c’est lĂ  que l’embranchement se fait : lorsque l’on est petit, on a une Ă©nergie folle Ă  dĂ©penser
 Et c’est pourquoi la plupart des enfants pratiquent en prioritĂ© une activitĂ© physique plutĂŽt qu’une activitĂ© artistique, mĂȘme si, bien entendu, beaucoup d’enfants arrivent Ă  pratiquer les 2 (voire plus de 2 !).

Image d'enfants pratiquant le football pour l'article "Travailler Son Oreille Musicale"

   Mais la musique est un domaine artistique qui est populaire chez bon nombre de personnes, et ce parce que, aprĂšs les rĂ©seaux sociaux et la tĂ©lĂ©vision, Ă©couter de la musique fait partie de notre quotidien : que l’on soit en train de lire, de conduire, de manger, de prendre sa douche (pour beaucoup de gens), de pratiquer une activitĂ© manuelle ou sportive, la plupart des gens aiment Ă©couter de la musique en mĂȘme temps, tout simplement parce que cela ne sollicite que l’ouĂŻe et nous laisse tous les autres sens pour s’adonner Ă  autre chose en parallĂšle.

   Ainsi, pour cette simple raison, beaucoup de gens aimeraient pouvoir apprendre Ă  jouer d’un instrument simple et populaire, tels le piano, la guitare, le violon ou la batterie (entre autres).

   Et c’est pourquoi, passĂ©es les Ă©tapes du lycĂ©e et des Ă©tudes supĂ©rieures, avoir du temps pour soi redevient plus envisageable et l’envie de jouer d’un instrument (comme l’envie d’apprendre quelque chose qui nous tient Ă  cƓur depuis longtempsresurgit et nous hante.

   Seulement voilĂ , mĂȘme si certaines rares personnes ayant un don seront capables de jouer ce qu’elles voudront d’oreille sans ne rien n’y connaĂźtre en solfĂšge, cela ne sera pas le cas pour la majoritĂ© des gens, hĂ©las.

   C’est pourquoi je vous ai dit, plus haut, qu’il Ă©tait indispensable de bien connaĂźtre tous les chapitres de solfĂšge puisque ce conseil sera vrai pour une grande majoritĂ© de personnes. Mais bien sĂ»r, si vous arrivez de vous-mĂȘme Ă  rejouer des morceaux Ă  l’oreille et que vous n’y connaissez rien en thĂ©orie musicale, c’est tout Ă  votre honneur. đŸ˜‰

   Et d’ailleurs, laissez-moi vous raconter briĂšvement ce qu’il s’est passĂ© avec un de mes Ă©lĂšves dont je tairai le nom.

Image de Spider-Man en train de lire pour l'article "Travailler Son Oreille Musicale"
Ok, vas-y


   KĂ©vin m’a contactĂ© pour me demander si je pouvais l’aider Ă  intĂ©grer davantage son jeu de piano dans son groupe de jazz en apprenant comment former les accords et Ă  trouver sa place dans la disposition sonore des diffĂ©rents instruments.

   Or, lorsque nous nous sommes rencontrĂ©s et que je lui ai demandĂ© de me jouer un morceau de son choix afin d’évaluer son niveau, il a commencĂ© Ă  me jouer quelque chose de totalement improvisĂ© mais digne d’un musicien ayant 20 ans d’expĂ©rience musicale derriĂšre lui !

   Des cadences parfaites avec accords renversĂ©s 7Ăšme aux gammes blues pentatoniques en passant par des basses continues en accords d’octave pour renforcer la continuitĂ© mĂ©lodique, tous les ingrĂ©dients utilisĂ©s par un bon pianiste Ă©taient regroupĂ©s.

   Et vous voyez, rien de tel qu’une bonne petite soupe de jargon musical trĂšs technique pour vous prouver que je ne rigolais pas (et que lui non plus d’ailleurs) et qu’il Ă©tait pleinement conscient
 qu’il ne connaissait pas l’ombre d’un de ces termes techniques et de ces notions !

   Hallucinant, n’est-ce pas ?

   Eh bien, en rĂ©alitĂ©, cet Ă©lĂšve avait jouĂ© plus d’une dizaine d’annĂ©es dans un bar pour animer des soirĂ©es
 VoilĂ  qui aide beaucoup. Il a dont tout appris sur le tas tout seul ! Mais il a eu beaucoup de chance d’avoir trouvĂ© le cheminement parfait pour y parvenir sans avoir eu Ă  passer par le solfĂšge. Et, comme lui, seulement une petite poignĂ©e de gens y parviennent.

   VoilĂ , donc, comme je vous le disais, mĂȘme si au bout d’un moment, elles arrivent Ă  tourner rapidement en rond autour de ce qu’elles savent faire, certaines personnes auront un don pour arriver Ă  jouer ce qu’elles voudront.

   Et c’est pourquoi cette premiĂšre partie d’article s’adresse davantage Ă  ceux et celles qui auront envie de connaĂźtre le solfĂšge sous toute sa carcasse plutĂŽt qu’à ceux qui, comme KĂ©vin, sauront dĂ©jĂ  jouer tout ça, mĂȘme si ils ne savent pas comment ils font.

   Maintenant, et pour terminer cette longue partie, je tenais simplement Ă  vous prĂ©ciser qu’une autre de mes Ă©lĂšves a beaucoup progressĂ© lorsqu’elle prenait des cours avec moi (oui, en effet, c’est le but des cours de musique…). Mais la diffĂ©rence est qu’elle avait
 75 ans !

   Elle connaissait rapidement les premiers chapitres de solfĂšge mais trĂšs peu les chapitres plus avancĂ©s. Nous avons donc tout repris depuis le dĂ©but, et elle a su, en l’espace de quelques mois, tout maĂźtriser sur le bout des doigts.

   Et d’ailleurs, si vous vous demandez ce que cela implique d’apprendre le solfĂšge, sachez qu’il peut ĂȘtre ENTIÈREMENT maĂźtrisĂ© en l’espace d’une vingtaine de chapitres/notions et que chacune d’entre elles se retrouvent ensuite omniprĂ©sentes en musique, quoi que vous fassiez.

   C’est donc loin d’ĂȘtre une leçon de mathĂ©matiques Ă  apprendre par cƓur, mais bel et bien toute une ribambelle de petites clĂ©s qui vous permettront de dĂ©verrouiller tous les petits cadenas qui vous empĂȘchent de comprendre la musique.

II. DÉCOUVRIR DE NOUVEAUX STYLES DE MUSIQUE

   Parmi les 6 techniques que je vous prĂ©sente, celle-ci paraĂźt tellement Ă©vidente mais est pourtant si peu exploitĂ©e.

   En effet, faire l’effort et prendre le temps de dĂ©couvrir de nouveaux styles de musique et de nouveaux artistes permet de changer complĂštement la vision que l’on a de la musique â€“ notamment de la musique que l’on a l’habitude d’écouter â€“ en terme de composition et d’acquĂ©rir de nouvelles bases pour travailler son oreille musicale.

   Bon mais, vous devez dĂ©jĂ  peut-ĂȘtre Ă©couter quelques styles de musique diffĂ©rents. Mais le faites-vous suffisamment ?

   Comme je ne suis pas avec vous en ce moment-mĂȘme, j’ai une solution Ă  vous proposer pour que vous l’évaluiez de chez vous pour remĂ©dier Ă  ce problĂšme.

1. Parmi tous les styles que vous voyez apparaĂźtre sur cette photo, sĂ©lectionnez-en donc 10 qui vous inspirent le plus:

Liste des styles musicaux pour l'article "Travailler Son Oreille Musicale"

2. Sur YouTube ou Spotify, choisissez donc une playlist avec les morceaux les plus connus de ce style, ce qui vous donnera par la mĂȘme occasion le nom des artistes les plus cĂ©lĂšbres

   Pendant longtemps, j’ai Ă©coutĂ© les mĂȘmes styles de musique et il m’arrivait mĂȘme de mĂ©priser certains styles et de les rabaisser par rapport Ă  d’autres.

   Mais aujourd’hui, et depuis quelques annĂ©es maintenant, j’ai appris Ă  m’ouvrir Ă  plein de nouveaux styles qui m’étaient totalement inconnus jusque-lĂ , tel le Rap, le Jazz ou l’Électro.

   De plus, dans les styles que j’aimais qu’étaient le Rock sous tous ses aspects (Pop-Rock, Punk Rock, Hard Rock â€“ trĂšs diversifiĂ© tout ça, n’est-ce pas
), j’ai Ă©tendu les styles jusqu’à leurs extrĂȘmes, notamment avec les innombrables sous-genres du Metal (Metal Progressif, Nu-Metal, NĂ©o-Metal, Metal Nordique, Speed Metal, Metalcore, etc.) ou bien, d’un autre cĂŽtĂ©, avec de la musique plus « posĂ©e Â» ou riche en textes (Francis Cabrel, Lomepal, Orelsan) et en mĂ©lodies enivrantes (Panda Dub, County Jels, Keane, Faith Hill).

   Mais j’ai Ă©galement appris Ă  redĂ©couvrir la plupart des artistes que je connaissais depuis longtemps et qui, lorsque l’on s’intĂ©resse un peu Ă  ce qu’ils ont fait en dehors de la sphĂšre commerciale, peuvent nous apporter Ă©normĂ©ment de choses (Coldplay, Mark Knopfler, Fleetwood Mac, etc.).

   Bien entendu, tous ces artistes et ces styles me parlent profondĂ©ment Ă  moi, personnellement.

   Ă€ vous donc de trouver vos propres styles qui vous apporteront, vous aussi, une grande valeur musicale. Et c’est de cette façon que l’on est le plus en mesure de travailler son oreille musicale.

   Enfin, gardez une chose Ă  l’esprit : plus vous Ă©couterez de nouveaux styles de musique, plus vous en viendrez Ă  dĂ©velopper inconsciemment votre oreille musicale.

   Ceci est notamment dĂ» au fait que vous dĂ©couvrirez de nouvelles mĂ©thodes de composition, de nouveaux procĂ©dĂ©s harmoniques et mĂ©lodiques, de nouvelles familles sonores et de nouveaux instruments.

   Et, devinez ce qui est le plus beau dans tout ça ?

  Plus vous arriverez, par ce biais ainsi que par les autres points prĂ©sents dans cet article, Ă  comprendre la musique et Ă  identifier de nouvelles entitĂ©s sonores, plus vous serez appĂątĂ©s par le fait de dĂ©couvrir encore de nouveaux styles de musique et de nouveaux artistes qui vous apporteront, Ă  leur tour, une bonne dose de richesse musicale.

   C’est une spirale infernale, mais pour une fois, pour la bonne cause.

   Alors, qu’attendez-vous ? Jetez-vous dedans corps et Ăąme sans plus attendre !

III. EXPÉRIMENTER SOI-MÊME : UN POINT CLÉ POUR TRAVAILLER SON OREILLE MUSICALE

   Le 3Ăšme point qu’il est nĂ©cessaire de comprendre pour travailler son oreille musicale correctement, c’est de savoir expĂ©rimenter les choses par soi-mĂȘme !

   Du moins, oser se lancer et tester quelque chose.

   C’est d’ailleurs une pratique utilisĂ©e par 50% des gens qui souhaitent dĂ©chiffrer des morceaux plus rapidement, et notamment des morceaux qui leur tiennent particuliĂšrement Ă  cƓur.

   Mais les autres 50% ne s’osent mĂȘme pas essayer pour 2 raisons principales :

‱ Soit par peur de ne pas y arriver directement, ce qui leur demanderai des heures de recherche ;

‱ La peur de se rendre compte que c’est beaucoup plus compliquĂ© que ce qu’il n’y paraĂźt et que, du coup, ils ne seraient pas faits pour la musique (ce qui est absurde bien sĂ»r).

   D’ailleurs, si vous aussi ĂȘtes bloquĂ© lorsque vous essayez de trouver des mĂ©lodies ou des accords par vous-mĂȘme, dites-le moi en commentaire pour me faire part de vos difficultĂ©s et dans quelle catĂ©gorie vous vous situez.

   En attendant, il ne faut jamais commencer par des morceaux trop compliquĂ©s.

   Ce que je vous propose donc MAINTENANT, c’est de chercher simplement les mĂ©lodies chantantes des morceaux suivants :

‱ Dammit de Blink 182 ;

‱ Let It Be des Beatles ;

‱ La Sonate n°16 en Do Majeur, K545 (1st Mvt) de Mozart.

Dammit â€“ Blink 182
Let It Be â€“ The Beatles
Sonate n°16 en Do Majeur, K545 (1st Mvt) â€“ Mozart

   La particularitĂ© de tous ces morceaux est qu’ils sont tous en Do Majeur !

   Alors, si vous ne maĂźtrisez pas encore totalement ce langage barbare qu’est la musique, cela signifie simplement que vous ne rencontrez aucune touche noire sur votre piano en essayant de les jouer ! (Enfin, cela peut arriver, notamment dans la Sonate de Mozart, mais cela reste occasionnel)

   D’ailleurs, si vous souhaitez connaĂźtre davantage la musique en reprenant vos bases depuis le dĂ©but et comprendre les notes, les rythmesdegrĂ©sintervalles et pouvoir rĂ©aliser vos premiers accords au piano ou Ă  la guitare, je vous recommande de tĂ©lĂ©charger dĂšs maintenant mon livre sur « Les Bases de la Musique au Piano et Ă  la Guitare Â». Il est entiĂšrement gratuit et encore disponible actuellement, profitez-en !

Et en prime, vous recevrez Ă©galement mon autre livre : “L’Oreille « Absolue » pour tous” qui vous expliquera comment apprendre Ă  dĂ©velopper votre oreille pour vous permettre de dĂ©chiffrer, d’improviser et de composer plus facilement. Pour recevoir ces 2 eBooks immĂ©diatement dans votre boĂźte mail, il vous suffit de remplir les champs renseignĂ©s :

   Chercher ces mĂ©lodies vous sera bien plus abordable que de retrouver les mĂ©lodies de Rivers Flow In Yours de Yiruma, ou de n’importe quelle chanson d’Elton John, tout simplement parce que ce dernier, par exemple, n’utilise principalement pas la tonalitĂ© de Do Majeur, voilĂ  tout. (j’ai dit principalement, mais mĂȘme si la chanson Song For Guy est en Do Majeur, elle intĂšgre quand mĂȘme un Sib qui est une touche noire
)

   C’est comme Ă  la montagne : Si vous attaquez dĂšs le dĂ©but une piste rouge ou noire, vous allez forcĂ©ment vous sentir nul ! Il vous faut commencer par une piste verte pour voir si vous tenez sur vos skis puis d’augmenter peu Ă  peu vers les pistes bleues pour commencer Ă  faire vos premiers virages.

Image d'un skieur pour l'article "Travailler Son Oreille Musicale"

   VoilĂ , en musique, c’est pareil !

IV. SAVOIR IDENTIFIER LES INSTRUMENTS

   Ensuite, pour vous exercer Ă  travailler votre oreille musicale, il faut que vous soyez capable, dans un premier temps, d’identifier les diffĂ©rents instruments prĂ©sents dans un morceau.

   Cela paraĂźt plutĂŽt simple au premier abord, n’est-ce pas ?

   Bien entendu, si vous Ă©coutez un morceau de Rock, de Punk ou de Metal, cela tournera majoritairement autour de la formation GuitaresBasseBatterie et Claviers.

   Du coup, et si vous essayiez de repĂ©rer les diffĂ©rents instruments dans ces 3 morceaux ? : (je ne dis pas que c’est forcĂ©ment compliquĂ©, mais ça change un peu de ce que l’on a l’habitude d’écouter) :

‱ November Rain des Guns N’Roses ;

‱ The Lucky One de Alison Krauss & The Union Station ;

‱ Sarbacane de Francis Cabrel (en live).

November Rain â€“ Guns N’Roses
The Lucky One â€“ Alison Krauss & The Union Station
Sarbacane â€“ Francis Cabrel (live)

   Alors oui, ces morceaux sont issus du Rock, de la VariĂ©tĂ© et de la Country, mais Ă©tant donnĂ© que la Musique Classique n’est peut-ĂȘtre pas votre fort, je me suis dit que ces exemples vous parleraient mieux.

   D’autant plus que, si vous souhaitez identifier les instruments au sein d’Ɠuvres symphoniques, par exemple, ce n’est pas ce qui manque et vous trouverez votre bonheur sur YouTube.

   Mais en effet, savoir identifier les instruments vous permet de porter une oreille diffĂ©rente sur les morceaux que vous Ă©coutez et vous entraĂźne dĂšs maintenant Ă  isoler chaque Ă©lĂ©ment qui constitue une chanson.

   C’est donc un excellent travail (donnĂ© d’ailleurs comme exercice au Conservatoire) pour travailler son oreille musicale encore davantage.

V. DÉVELOPPER SES CAPACITÉS DE CHANT

   Maintenant, pour pouvoir dĂ©velopper davantage votre oreille, la technique qu’il va falloir que vous mettiez absolument en avant est
 de chanter !

   Alors, non, pas de panique, je ne vais pas vous demander de devenir des prodiges du chant pour participer au prochain casting de The Voice !

   Non, en rĂ©alitĂ©, vous devez simplement ĂȘtre en mesure de pouvoir chanter ce que vous Ă©coutez pour, Ă  votre tour, pouvoir le jouer sur votre instrument par la suite.

   D’ailleurs, mon professeur de piano me disait souvent qu’il fallait que je « chante Â» ma partition, d’abord d’une façon vocalisĂ©e â€“ ce qui me mettait plutĂŽt mal Ă  l’aise, je ne vous le cache pas
 – puis au piano.

   Et pour pouvoir mieux interprĂ©ter ce que j’avais Ă  jouer au piano, il fallait que je comprenne comment les mĂ©lodies se dĂ©composaient au niveau des montĂ©es et des descentes mĂ©lodiques, du choix des nuances, des phrasĂ©s â€“ indiquĂ©s par les liaisons de legato, etc.

   Ainsi, si l’on souhaite arriver Ă  mieux dĂ©chiffrer ou mieux interprĂ©ter une partition, il faut savoir se chanter la partition intĂ©rieurement.

Image d'une personne en train de chanter pour l'article "Travailler Son Oreille Musicale"

   Et par la suite, cette oreille que vous aurez dĂ©veloppĂ© pour y parvenir sera la MÊME OREILLE que lorsque vous souhaiterez improviser ou composer.

   De plus, en chantant une mĂ©lodie, vous vous rendrez davantage compte des diffĂ©rents intervalles entre les notes, puisque cela vous demandera un effort supplĂ©mentaire pour atteindre ces diffĂ©rentes notes.

   Et travailler son oreille musicale, c’est en grande partie savoir dĂ©crypter les diffĂ©rentes notes d’un morceau, et donc les intervalles prĂ©sents entre chacune d’entre elles.

VI. SAVOIR ACCORDER SA GUITARE D’OREILLE

   Pour terminer cet article, je rajoute une simple petite astuce qui s’adresse aux guitaristes mais Ă©galement Ă  tous les autres instrumentistes Ă  corde.

   Donc, si vous ĂȘtes guitariste, vous accordez sĂ»rement votre guitare avec un accordeur, comme la majoritĂ© des dĂ©butants en la matiĂšre.

   Mais il existe d’autres façons de savoir accorder sa guitare, en utilisant simplement
 son oreille, eh oui !

  D’ailleurs, pendant longtemps, les instruments Ă©taient accordĂ©s de cette façon et c’est la technologie rĂ©cente qui a permis au grand public de pouvoir accorder soi-mĂȘme ses propres instruments plus facilement !

   Mais pour ne pas trop m’étendre sur ce sujet dans cet article, je vous propose de dĂ©couvrir dĂšs maintenant comment accorder une guitare sans accordeur, Ă  l’oreille, dans un article totalement dĂ©diĂ© Ă  ce sujet.

   N’oubliez Ă©galement pas que les violonistes, altistes, violoncellistes et contrebassistes possĂšdent des manches fretless, c‘est-Ă -dire sans petite barre mĂ©tallique pour dĂ©limiter les notes – les frettes.

   Ces instrumentistes doivent donc dĂ©velopper une oreille dĂšs le dĂ©but de pratique de leurs instruments afin de rĂ©aliser les notes de la façon la plus juste possible.

   Allez ! Pour conclure, allez donc dĂ©boucher vos oreilles avec un coton-tige et servez-vous davantage de ce petit outil magique pour vous propulser vers de nouvelles perspectives musicales !

   J’espĂšre que, maintenant, vous comprenez mieux pourquoi il est important de travailler son oreille musicale.

   Si vous Ă©prouvez d’ailleurs des difficultĂ©s pour arriver Ă  mieux la dĂ©velopper ou si, au contraire, vous y parvenez facilement et que cela a changĂ© votre vie, faites-le moi savoir maintenant en commentaire !


Vous pouvez Ă©galement tĂ©lĂ©charger cet article en PDF pour le consulter oĂč vous voulez et quand vous le souhaitez ! 🙂 Pour cela, cliquez simplement sur ce lien :

👉 Cliquez ici pour recevoir le PDF de l’article !


   DĂ©couvrez Ă©galement les autres articles dans la mĂȘme thĂ©matique : « Accorder Une Guitare Sans Accordeur», « Apprendre La ClĂ© De Fa Â» et « Apprendre À Lire Une Partition Â».

5 Replies to “Travailler Son Oreille Musicale”

  1. Marie Piano Pianos dit :

    Merci Antoine . Article trĂšs intĂ©ressant, et toujours pimentĂ© d’humour ce qui est bien agrĂ©able !

    Alors moi j’ai plusieurs questions dont certains gros handicaps…

    Tout d’abord “Ă©tat des lieux”; j’ai appris le solfĂšge Ă  l’Ăąge de 6 ans et 8 ans de cours de solfĂšge 2h par semaine, dictĂ©es, lectures .. (je lisais sans problĂšme les 7 clĂ©s), plus instrument bien sĂ»r : piano 1 heure de cours par semaine 8 ans aussi, deux heures journaliĂšres Ă  la maison. Puis de longs arrĂȘts et reprises… Bref, les bases sont lĂ  et assez solides.

    Donc venons-en Ă  l’oreille
    1) Impossible de chanter ça c’est “comme ça” je ne pourrai jamais pas la peine d’insister !!! J’ai une phobie et une horreur de chanter !

    2) la mĂ©moire : je suis incapable de mĂ©moriser dans ma tĂȘte plus de 3 notes Ă  la fois sur une mĂ©lodie que je n’ai jamais entendue : donc gros handicap sur les dictĂ©es musicales oĂč il faut mĂ©moriser mĂ©lodie plus rythme sur souvent 2 ou 3 mesures !

    3) Si je veux Ă©crire une mĂ©lodie entendue sur le papier, ça va me demander d’Ă©couter 50 fois, de tĂątonner, et de criser car c’est trop galĂšre. Par contre si je me mets devant le piano, hĂ© bien les doigts vont instinctivement sur les bonnes notes. Quid de l’information qui semble bloquĂ©e (en tous cas tellement inhibĂ©e !) quand elle doit passer par le mental , l’intellect.

    4) j’ai parfois du mal avec les demi-tons, difficile de distinguer s’ils sont ascendants ou descendants.

    5) je prĂ©fĂšre passer mon temps disponible Ă  jouer plutĂŽt qu’Ă©couter de la musique, donc grosse lacune Ă  ce niveau, je ne te parle mĂȘme pas de la reconnaissance des instruments que ce soit symphonique ou simplement groupe de rock !

    Pour info, je prends des cours de piano et aussi de FM au conservatoire, et j’en chie, lĂ  !!

    • Antoine Bidet dit :

      Merci Marie! 🙂
      Alors, pour répondre rapidement à tes questions :

      1. Chanter, il faut savoir se faire violence et le faire quand mĂȘme ! 😉 Mais bien sĂ»r, il te faut quelqu’un qui te guide pas Ă  pas pour t’accompagner Ă  chanter d’abord quelque chose que tu connais, de simple, sans pression, pour arriver Ă  dĂ©bloquer ce problĂšme. Si tu aimes la musique, je pense que cette peur peut finir par te passer Ă  force de, mais en ayant un bon “guide” et de bons conseils.

      2. La mĂ©moire, elle vient au fur et Ă  mesure que tu pratiques : au cours des morceaux que tu vas travailler, tu vas finir par reconnaĂźtre par-ci par-lĂ  des bribes d’Ă©lĂ©ments mĂ©lodiques et rythmiques que tu auras vu ailleurs. Et pour la reconnaissance d’accords, il s’agit plus de la comprĂ©hension en elle-mĂȘme de la musique que de mĂ©moriser simplement des choses pour les ressortir. Et lĂ , pareil, Ă  force de, tu vas rĂ©pĂ©ter des schĂ©mas et des positions que tu auras apprises au cours de tes expĂ©riences, Ă  condition bien sĂ»r d’avoir de la matiĂšre. 😉 En tout cas, c’est un programme assez complet pour dĂ©velopper sa mĂ©moire, mais sache que ça se travaille Ă©galement, et pas seulement parce qu’on a “les capacitĂ©s” de mĂ©moriser ou pas ! 🙂

      3. Cet exercice d’Ă©coute, ça se fait (encore une fois) sur le long terme, en fonction de la frĂ©quence Ă  laquelle tu l’exerces. Il faut savoir commencer par des choses simples (en fonction des critĂšres que ton professeur aura pour qualifier ce qui est “simple” pour toi) qui te paraissent “pff, trop facile !”. Si ce stade existe, alors c’est clair que tu pourras progresser, sois-en sĂ»re !

      4. Ahah, ça c’est comme la droite et la gauche ^^ Pour ça et pour les diffĂ©rents intervalles, une seule solution : entraĂźner son oreille encore et encore jusqu’Ă  ce que ce soit Ă©vident pour toi. 🙂

      5. Pour Ă©couter de la musique, comme je l’ai mentionnĂ© dans l’article, “force-toi” Ă  mettre de la musique (sur YouTube, Spotify, Deezer) durant les tĂąches pendant lesquelles tu ne pratiques pas l’instrument. Pendant la cuisine, le soir pendant que tu lis (ou si tu ne peux pas, juste pour te dĂ©tendre avant de t’endormir), en voiture, dans la salle de bain, tout est possible ! 😉 Et encore une fois, si tu aimes la musique, tu vas adorer chercher de nouveaux artistes pour lesquels tu vas te rendre compte que “c’est gĂ©nial !”. Et garde bien ça en tĂȘte : si tu penses ne pas aimer quelque chose au premier abord, rĂ©Ă©coute-le encore et encore, et Ă  force tu vas finir par l’aimer, quel que soit le style (ou presque). En fait, c’est plutĂŽt l’habitude qui nous plaĂźt dans notre sociĂ©tĂ©, plus encore que le style en lui-mĂȘme! D’ailleurs, c’est bien pour cette raison qu’au cours de notre vie, on dĂ©vie de styles de musique ! Tout dĂ©pend de ce qui se passe dans notre vie Ă  un instant T, des personnes que l’on rencontre, des problĂšmes, opportunitĂ©s et expĂ©riences que l’on a qui ont un impact direct sur ce que l’on aime, y compris la musique. 😉

      Et pour finir, la FM au conservatoire ce n’est pas ce Ă  quoi j’aspire le plus.. Donc continue ton cursus bien Ă©videmment, mais essaye de complĂ©mentariser ça au maximum avec ce que tu peux trouver comme contenu sur Internet, avec d’autres musiciens professionnels, et aussi en dĂ©veloppant ton oreille par toi-mĂȘme (on y revient 😉 ).

      Bon courage à toi ! 🙂

  2. […] DÉCOUVRIR L'ARTICLE 🙂 DÉCOUVRIR L'ARTICLE 🙂 […]

  3. […] ‱ Comment travailler son oreille musicale. […]

  4. […]    DĂ©couvrez Ă©galement les autres articles dans la mĂȘme thĂ©matique : « Les Intervalles En Musique», « Rythme Binaire et Ternaire Â» et « Travailler Son Oreille Musicale Â». […]

Laissez-moi un commentaire ! 🙂

Pin It on Pinterest

Shares
Share This