Rythme Binaire Et Ternaire

Découvrez ici comment comprendre le binaire et au ternaire à travers divers exemples visuels et audio et comment ces 2 rythmes peuvent se mélanger sur une partition… 😉

Par :

Solfège

Hello les zikos et bienvenue dans ce nouvel article traitant du thème “Rythme Binaire Et Ternaire” !

Dans cet article destiné à démystifier les notions de binaire et de ternaire, on va lever un voile sur un des gros chapitres du rythme !

Peut-être avez-vous déjà entendu parlé de ces mots : binaire, ternaire ? Peut-être avez-vous déjà entendu parlé de « triolets » et de « shuffle » sans savoir à quoi ça correspondait ?

Eh bien, si c’est le cas, alors cet article est fait pour vous !

Et si vous maîtrisez déjà tout ça, eh bien non, ne partez pas ! Vous allez sûrement apprendre un tas d’autres choses … 😉

D’ailleurs, si vous souhaitez enfin comprendre comment fonctionne la musique de A à Z et ainsi vous débarrasser de la vision du solfège comme étant la “bête noire” qui vous empêche d’avancer, je vous propose de télécharger dès maintenant mon livre sur les Bases de la Musique au Piano et à la Guitare (mais applicables à n’importe quel instrument).

Et en prime, vous recevrez également mon autre livre : “L’Oreille « Absolue » pour tous” qui vous expliquera comment apprendre à développer votre oreille pour vous permettre de déchiffrer, d’improviser et de composer plus facilement. Pour recevoir ces 2 eBooks immédiatement dans votre boîte mail, il vous suffit de remplir les champs renseignés et je vous les envoie dans la minute ! 🙂

I. LE RYTHME BINAIRE

   Commençons par le binaire.

   Alors, non, même si certains d’entre vous croyaient que ça avait un rapport direct avec, ça n’a rien à voir avec les 0 et les 1 qui permettent de former des programmes numériques

   En réalité, ce que l’on qualifie de « binaire », ce sont les mesures et les temps ! Ça paraît peut-être logique, mais c’était quand même nécessaire de bien le préciser.

   Ainsi, en binaire, chaque temps correspondra à une valeur de note que vous connaissez parfaitement, c’est-à-dire :

• La ronde ;

• La blanche ;

• La noire ;

• La croche ;

• La double-croche ;

   Et chaque temps sera donc divisible par des multiples de 2 :

• Une ronde pourra se diviser en 2 blanches, en 4 noires, en 8 croches, en 16 double-croches, en 32 triple-croches ou en 64 quadruple-croches ;

• Une blanche sera divisible en 2 noires4 croches, etc. (vous avez compris, pas la peine de vous refaire toute la liste) ;

   En conséquence, en binaire, on dira des mesures qu’elles sont « simples » car le binaire est ce qu’il y a de plus « simple » à comprendre en terme de division du temps !

« Mais, concrètement, comment reconnaît-on un morceau qui est en binaire ? Y a-t-il une indication particulière ? »

Eh bien, oui, absolument !

Seulement, pour cela, laissez-moi vous faire patienter un peu sans vous faire brûler les étapes pour que vous compreniez bien tout le pourquoi du comment. Sinon, je risque de perdre quelques-uns d’entre vous en chemin. Retenez juste que le rythme binaire et ternaire, c’est du pareil au même… !

Retenez juste que le rythme binaire et ternaire, c’est du pareil au même… !

II. LE RYTHME TERNAIRE

Tout comme pour le binaire, le fait d’être en ternaire se joue directement au niveau des temps et impacte de surcroît les mesures. D’ailleurs, en ternaire, ces dernières sont qualifiées de « mesures composées »… ce qui est déjà plus compliqué que « mesures simples »… Vous commencez à voir la fumisterie ?

En effet, en ternaire, le calcul du temps est un peu plus compliqué

Alors, NON, je ne suis pas mathématicien et, OUI, vous aussi, vous arriverez à comprendre ça en répétant encore et encore les étapes de « calcul », c’est promis !

En fait, si en binaire, le temps est divisible par des multiples de 2, eh bien, en ternaire, il l’est par des multiples… de 3 ! Bravo, vous êtes des as.

Mais du coup, le problème qui se pose, c’est que… toutes les figures de notes que l’on connaît – rondes, blanches, noires, croches, double-croches, etc. – ne sont pas divisibles par 3 sans obtenir des « notes à virgule » !

   Exemple: Si on essaye de diviser une noire par 3, on obtiendrait ≈ 0,33 noire, mathématiquement parlant. Et nous ne connaissons aucune autre figure de note qui vaut cette valeur d’un tiers de noire.

   Du coup, ceux qui ont créé la musique – si ce n’est pas la musique qui, d’elle-même, fut logique avant d’être mise en théorie par les mathématiciens tels que Pythagore… – se sont dit :

« Tiens, mais si on disait plutôt qu’en ternaire, les figures de notes ne représenteraient plus le temps, mais le TIERS du temps ? »

   Mais oui, quelle belle idée de m**** !

   Et c’est là que beaucoup d’entre vous décrochent… Alors qu’il n’y a aucune raison de s’inquiéter.

   En réalité, c’est d’une logique implacable.

   Vous n’êtes pas convaincus ?

   Bon.

   Si vous regardez d’un peu plus près le tempo marqué en haut à gauche de votre partition et qu’il est indiqué par un BPM, on peut voir des indications du genre :

♩ = 120

   Cela signifie que c’est la noire qui représentera le temps et qu’en conséquence, il faudra jouer chaque noire à chaque fois qu’un battement de métronome – réglé sur 120 – se fera entendre. On dira que le tempo se fera à la noire.

   Bien entendu, vous ne rencontrerez pas que des noires dans votre partition, mais aussi des blanches, des croches, des rondes, etc. Vous devrez donc chercher à chaque fois à quels moments le battement se fait en comptant par « paquets de noires » ! Un petit exemple sera sûrement un petit peu plus clair…

   Voici un extrait de partition (écrit tout spécialement pour vous… « Owh c’est mignoooon ») où les traits verticaux sous la partition indiquent à chaque fois le battement du temps. Observez bien leurs points de chute et en bonus… écoutez-le juste en dessous ! Je vous ai mis le métronome en même temps (enfin, plutôt une charley qui bat le rythme mais c’est tout comme).

Rythme binaire à la noire pour l'article "Rythme Binaire Ou Ternaire"

   Maintenant, sachez qu’il existe également des tempi à la croche ou à la blanche (à la ronde et à la double-croche aussi c’est possible, mais je n’en ai personnellement jamais croisé après plus de 17 ans – actuellement en 2020 – de pratique d’instrument…). Par exemple, pour reproduire à l’identique de façon auditive la séquence ci-dessus mais avec un battement à la croche, cette fois-ci (et non à la noire), voici comment cela s’écrirait :

Rythme binaire à la croche pour l'article "Rythme Binaire Ou Ternaire"

Et de même, si l’on désirait le même résultat avec un tempo à la blanche, voilà ce que l’on obtiendrait :

Rythme binaire à la blanche pour l'article "Rythme Binaire Ou Ternaire"

   Bon voilà, mais tout ceci correspond à des rythmes… binaires ! Et non ternaires, puisque, comme vous le remarquez, que ce soit dans l’un des 3 cas, chaque temps peut se diviser en des multiples de 2.

   Alors pourquoi vous avoir dit tout ça si je vous ai amené en plein dans le ternaire ?

   Eh bien, parce qu’en ternaire, les indications de tempo en début de partition ne seront plus indiquées par des blanchesdes noires ou des croches… Mais plutôt des blanches pointéesnoires pointées et croches pointées !

   Rappel : Le point à côté d’une note correspond à la moitié de sa valeur. Ainsi, une note pointée vaudra la valeur de la note + la valeur de son point. Une blanche pointée vaudra donc 2 temps (valeur de la blanche) + 1 temps (valeur de la moitié de la blanche :  la noire), soit 3 temps au total !

   Pour refaire un « point » sur le point en détail, je vous invite à consulter l’article sur le sujet directement via ce bouton :

Eh oui, ça, qu’on ait un rythme binaire binaire ou ternaire, le point est une notion qu’il faut maîtriser en toutes situations.

Eh oui, ça, qu’on ait un rythme binaire binaire ou ternaire, le point est une notion qu’il faut maîtriser en toutes situations. 😉 Du coup, telle la noire comme figure de note « par défaut » en binaire, c’est la noire pointée que l’on retrouvera le plus souvent en ternaire pour qualifier le temps.

   Et le rendu sonore n’est pas le même du tout ! La mesure ternaire nous fait penser immédiatement à un tempo et à un rythme de valse. Bon mais… attention, la valse n’est pas en ternaire… ^^ … Ahlala, vous devez  être en train de vous dire :

« Arghfbrefbgbrjhrghr mais qu’est-ce qu’il nous raconte à nous dire que la valse est ternaire et puis qu’en fait non ?? »

   Ahah, eh bien j’y viendrai un peu plus tard, ne vous en faites pas.

   En attendant, pour vous rendre compte à quoi pourrait ressembler une partition ternaire, voici un extrait de partition avec son extrait audio :

Rythme ternaire à la noire pointée pour l'article "Rythme Binaire Ou Ternaire"

   Vous ressentez la différence rythmique entre le binaire et le ternaire, maintenant ?

   Bon, eh bien, maintenant, on continue donc sur… la division artificielle du temps !

III. LA DIVISION ARTIFICIELLE DU TEMPS

Eh oui, voilà, qu’on ait un rythme binaire binaire ou ternaire, le temps peut bel et bien être divisé artificiellement !

   Vous l’avez compris, un temps binaire – représenté par la noire – peut se diviser en 2, en 4, etc… Soit en des multiples de 2 ! Alors qu’un temps ternaire – représenté par la noire pointée – ne peut se diviser qu’en des multiples de 3. D’ailleurs, si l’on divise une noire en 2, on obtient une croche, et si l’on divise une noire pointée en 3, on obtient… là aussi une croche ! Facile à retenir, non ?

   Maintenant, si je vous disais que l’on peut ponctuellement intégrer certains rythmes binaires dans une mesure ternaire et, inversement, certains rythmes ternaires dans une mesure binaire… Vous me prendriez pour un fou, non ?

   Et pourtant… Ceci existe bel et bien ! Et le plus connu du grand public est le rythme ternaire inséré dans une mesure binaire, étant donné que la plupart des morceaux actuels sont binaires avec la même signature rythmique…

« La même quoi ? »

   Pas de panique, j’y viens juste après. ^^

   En tout cas, on appelle ce rythme… un triolet !

   Ah, j’en vois qui sont rassurés d’avoir déjà entendu ce mot quelque part !

« Aaaaah mais oui je connaiiiiiis, j’avais appris ça il y a… longtemps… ! »

   Bon, eh bien c’est déjà un très bon premier pas. Mais pour ceux qui n’auraient jamais entendu ce mot et… pour ceux qui auraient besoin d’un petit coup de rappel, je vous fait un petit point récap’ sur le triolet.

   En fait, un triolet de notes est un ensemble de 3 de ces notes qui, jouées dans le cadre du triolet, équivalent à seulement 2 d’elles-mêmes lorsqu’elles sont jouées en dehors du triolet.

   Effectivement, j’ai un peu de mal à l’expliquer par des mots, et ça a dû être du charabia pour vous…

   Dans ce cas, un exemple visuel sera sûrement plus parlant.

   Prenons le cas d’un triolet de croches : eh bien, la durée d’exécution de ce triolet de croches équivaudra à 2 croches, comme ceci :

Triolets de croches et de noires en binaire pour l'article "Rythme Binaire Ou Ternaire"

   Et il en est de même pour un triolet de noiresde blanchesde double-crochesde triple-croches, etc., comme ci-dessus avec l’exemple d’un triolet de noires.

   Remarquez que, pour que 3 notes soient jouées en triolets, il faut les relier par une barre de liaison et indiquer un petit 3 au-dessus d’elles, afin de les différencier des 3 notes originales.

   Vous n’êtes toujours pas convaincus ? Bon, eh bien laissez-moi vous faire écouter ce que ça donne dans un extrait audio…

   Voici un rythme de croches joué sur un La sur un tempo de ♩= 60

   Et voici maintenant un rythme de triolets de croches joué sur un Mi et toujours sur un tempo de ♩= 60

   Maintenant, si je mélange les 2 et que l’on entend les croches en même temps que les triolets de croches, voilà ce que l’on obtient :

Rythme binaire et ternaire, sympa tout ça, non ?

   Voilà, maintenant vous savez comment insérer un rythme ternaire dans une partition binaire !

   Mais, dans l’autre sens, et comme je vous le disais, il est également possible d’intégrer un rythme binaire dans une partition ternaire

   Et de ce fait, tout comme nous avions le TRIOlet pour reproduire le rythme ternaire, nous avons donc le DUOlet pour recréer le rythme binaire.

Images d'un triolet et d'un duolet pour l'article "Rythme Binaire Ou Ternaire"

   Dans le même principe, un duolet de notes équivaudra la même chose que 3 de ces notes jouées en dehors du contexte du duolet !

   Et un duolet se représente toujours avec une liaison au-dessus des 2 notes mais cette fois, avec un petit 2 qui trône au-dessus de ces notes.

   Voici ce que cela donne en visuel :

Duolets de croches et de noires en ternaire pour l'article "Rythme Binaire Ou Ternaire"

   … et voilà maintenant de façon audio : comme tout à l’heure, je vous fait écouter d’abord un rythme de croches jouées sur un Ré naturellement à un tempo de ♩. = 60 :

   Maintenant, toujours à un tempo de ♩. = 60, voici un exemple de duolets de croches joués sur un Sol :

   Et pour terminer, voici un mélange des 2 ensemble :

   Vous devez peut-être remarquer qu’entre le triolet de croches dans le rythme binaire et les simples croches dans le rythme ternaire, c’est exactement la même chose ? Eh bien oui, puisque c’est là tout le but du triolet ! Et de même pour le duolet en ternaire en comparaison aux croches en binaire.

   Bon alors, si on récapitule : les triolets permettent d’insérer une division par 3 du temps dans une mesure où le temps ne se divise que par 2 et, de la même façon, les duolets permettent d’insérer une division par 2 du temps dans une mesure où le temps se divise par 3.

   Mais si je vous disais que l’on peut créer des rythmes qui peuvent se diviser par des valeurs autres que 2 et 3, que l’on soit en binaire ou en ternaire, vous me répondez quoi ? Que ce n’est pas possible ?

   Eh bien, détrompez-vous ! (Non sans blague, vous ne vous y attendiez pas à celle-là…) On peut diviser le temps en 2, 3, 4, 5, etc. parties totalement égales !

C’est ce que l’on appelle des quartoletsquintoletssextoletsseptolets ! Mais au-delà, il n’existe pas de nom à proprement parlé pour désigner des divisions du temps par 8, 9, 10, etc… D’autant plus qu’il est assez rare d’en croiser dans des partitions !

   Bon, une division d’un temps binaire en 4 ou en 8 revient à réécrire des double-croches ou des triple-croches, on est bien d’accord… et une division d’un temps ternaire en sextolets revient encore une fois à écrire des double-croches, puisque 6 double-croches correspondent bien à 3 croches.

   C’est pour ça qu’en fonction de la division du temps, on utilisera certains de ces rythmes en binaire et d’autres en ternaire. Et le quartolet ne s’utilise donc qu’en ternaire, afin qu’un temps divisible par 3 puisse se diviser par 4 !

   Pour vous prendre un exemple simple, voici un extrait audio d’un quartolet en ternaire :

   Et voici ce même quartolet dans la Nocturne n°2 de Chopin :

Apparition d'un Quartolet dans la Nocturne n°2 de Chopin pour l'article "Rythme Binaire Ou Ternaire"

   Étant donné que cette Nocturne est en ternaire, ce quartolet sera considéré comme un « double-duolet » joué 2 fois plus vite qu’un duolet ! Eh oui, cette fois, c’est 4 notes qui doivent rentrer dans le temps, et non plus que 2.

Quartolet en ternaire pour l'article "Rythme Binaire Ou Ternaire"

   De plus, on rencontre une division du temps par 8 vers la fin du morceau ! Écoutez par vous-même…

Temps divisé par 8 dans la Nocturne n°2 de Chopin pour l'article "Rythme Binaire Ou Ternaire"

   (Il y a d’ailleurs une petite erreur sur la partition puisque la dernière note de la mesure à la main droite est un Mib alors qu’il devrait être un Sol… mmhbref)

   Je vous ai dit que c’était assez rare d’en trouver ? Eh bien, beaucoup moins dans le romantisme ! En effet, durant cette période, l’expression des sentiments était davantage mis en valeur et les rythmes « asymétriques » donnaient une impression de rubato flottant (oui, c’est un pléonasme), notamment lorsqu’ils se divisaient en un nombre de valeurs difficilement « calculables »… C’est donc tout naturellement que ces rythmes étaient appréciés de Chopin, de Liszt et d’autres compositeurs de cette époque.

   Bon, j’avais prévu de vous parler de la signature rythmique dans cet article mais cela aurait finalement été trop long, étant donné qu’il y a déjà énormément de notions à assimiler dans cet article-là.

   Mais si vous êtes à l’aise avec tout ce que je vous ai expliqué et que vous souhaitez découvrir dès maintenant ce qu’est la signature rythmique, alors je vous invite à continuer la lecture via ce lien : « La Signature Rythmique ».

   Bonne lecture !

Et sinon, maîtrisiez-vous déjà le rythme binaire et ternaire ? Dites-le moi en commentaire !


Vous pouvez également télécharger cet article en PDF pour le consulter où vous voulez et quand vous le souhaitez ! 🙂 Pour cela, cliquez simplement sur ce lien :

👉 Cliquez ici pour recevoir le PDF de l’article !


   Découvrez maintenant les autres articles dans la même thématique : « Les Dièses Et Les Bémols», « Apprendre Le Shuffle » et « Rythme Et Solfège ».

9 Replies to “Rythme Binaire Et Ternaire”

  1. louerpremium dit :

    Salut Antoine,

    Pas facile d’expliquer ces notions de façon simple mais tu le fais bien en nous donnant des exemples à écouter. Je trouve que c’est plus facile à comprendre en écoutant pour ma part.
    Cela fait quelques temps que je n’ai pas pratiqué mais cela me donne envie de m’y remettre 🙂

    Merci à toi.

    A bientôt.

    Enrik

  2. Steve dit :

    Well well,super boulot,j’ai eu un peu la tête qui tourne à un moment (surtout au niveau des triolets qui deviennent des duolets dans une mesure ternaire) mais avec les extraits audio c’était beaucoup plus facile à assimiler,les explications sont simples, mais va tout de même falloir que je relise again! Merci,j’en ai appris des choses 😊

  3. […] également les autres articles dans la même thématique : « Rythme Et Solfège », « Le Binaire & le Ternaire » et « La Signature […]

  4. […]  Il se trouve – comme un fait exprès dis donc ! 😅– que j’ai écrit un article sur le sujet qui vous expliquera encore une fois TOUT ce que vous devez savoir sur le binaire et le ternaire. Et […]

  5. […]  Vous y apprendrez les principaux rythmes que l’on trouve en binaire et en ternaire, même si j’ai conscience que ces 2 mots ne vous disent probablement rien (ahah, que je suis […]

  6. […] La différence entre le Binaire et le Ternaire 👉 […]

  7. […] Création Musique » Découvrez également les autres articles dans la même thématique : « Rythme Binaire Et Ternaire », « Devenir Libre Financièrement En Musique » et « Harmoniser Une […]

Laissez-moi un commentaire ! 🙂

Pin It on Pinterest

Shares
Share This